Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Corepile : 10.015 tonnes de piles et batteries collectées en 2020

Corepile : 10.015 tonnes de piles et batteries collectées en 2020
L'éco-organisme a atteint un taux de recyclage global de 78,7 % en 2020. Crédits : Adobe Stock
Par Abdessamad Attigui, le 4 juin 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Corepile, l’éco-organisme pour la collecte et le recyclage des piles et accumulateurs portables usagés, a récolté 10.015 tonnes de piles et batteries portables en 2020, soit une progression de 2 % par rapport à 2019.

La crise sanitaire et les confinements n’ont pas eu raison des bons gestes de tri et de la collecte des piles en France. C’est ce qui ressort du bilan positif de l’éco-organisme Corepile qui a pris en charge 10.015 tonnes de piles et batteries portables en 2020, soit l’équivalent de 500 millions d’unités recyclées. La collecte a même connu une augmentation de 2 % avec un taux de collecte de 48,1%, supérieur à l’objectif de 45 %.

Cette progression s’expliquerait par les bons gestes des Français qui ont conservé leurs piles et batteries usagées durant le premier confinement pour mieux les déposer ultérieurement aux points de collecte. « Le bon geste de tri des Français a permis de rattraper rapidement le niveau de collecte d’avant crise sanitaire », précise Corpille.

Parmi ces points dédiés à la collecte, l’éco-organisme indique que les grandes surfaces alimentaires représentent à elles seules 37 % des volumes collectés. Suivies par le réseau des déchetteries partenaires qui combine 35 % du gisement de piles et batteries usagées. En troisième position, le réseau constitué des entreprises, écoles, administrations, hôpitaux et détenteurs professionnels, avec 23 % de la collecte.

Un taux de recyclage en hausse

Côté recyclage, les indicateurs sont également au vert. Corepile a atteint un taux de recyclage global de 78,7 % en 2020. Les opérations de tri et de recyclage des piles permettent d’isoler et de redonner une deuxième vie aux matières telles que les alliages de nickel, fer et acier, qui permettent de fabriquer des aciers inoxydables présents dans les couverts ou la carrosserie, ou encore du zinc utilisé dans la fabrication de toitures et gouttières.

« La majorité des métaux issus du recyclage sera réutilisée dans des industries métallurgiques pour fabriquer des objets de la vie courante. Recycler ses piles et batteries est un geste concret pour économiser nos ressources naturelles contenues dans les minerais », a commenté Frédéric Hédouin, directeur général de Corepile.

Une augmentation des ventes de piles neuves

Par ailleurs, l’organisme met la progression de la collecte en lien avec l’augmentation des ventes de piles et batteries neuves sur le marché qui a atteint 22.007 tonnes en 2020, soit 1217 millions d’unités. Cet accroissement de 7,3 points s’expliquerait « par la poursuite des ventes pendant les périodes de confinement », précise l’éco-organisme.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Une forêt Miyawaki pour lutter contre les îlots de chaleur urbains
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Refurbed lève 54 millions de dollars pour l'électronique reconditionné
Refurbed lève 54 millions de dollars pour l'électronique reconditionné
La société refurbed, leader des places de marché pour produits électroniques reconditionnés, a levé 54 millions de dollars dans le cadre d’un tour de table de série B dirigé par Evli Growth Partners et Almaz Capital.
Paprec acquiert 20 % de Pizzorno Environnement
Paprec acquiert 20 % de Pizzorno Environnement
C'est acté ! Paprec, spécialiste de collecte et de recyclage de déchets, détiendra 20 % du capital de son concurrent Pizzorno Environnement.
De nouvelles enzymes pour dégrader les biodéchets
De nouvelles enzymes pour dégrader les biodéchets
Une équipe de chercheurs de l’Inrae, de l’université technique du Danemark, du CNRS et d’Aix-Marseille Université ont découvert et caractérisé de nouvelles enzymes chez les champignons capables de faciliter la dégradation de polysaccharides tels que la cellulose, la chitine ou l’amidon.
CNIM O&M et Inova Operations rejoignent Paprec Energies
CNIM O&M et Inova Operations rejoignent Paprec Energies
Les équipes de la CNIM O&M et d'Inova Operations rejoignent officiellement le pôle Paprec Energies du groupe. Celui-ci comptera 24 usines de valorisation énergétique et 5 unités de valorisation organique.
Actiplast et Paprec créeront un pôle PVC avec des compétences environnementales uniques en France
Actiplast et Paprec créeront un pôle PVC avec des compétences environnementales uniques en France
L’expert de la formulation PVC et la production de compounds vinyliques, Actiplast, rejoint le groupe Paprec spécialiste de recyclage des déchets.
Carbiolice favorise la compostabilité du plastique rigide
Carbiolice favorise la compostabilité du plastique rigide
C'est une première ! Carbiolice, entreprise française spécialisée en bioplastiques, a mis au point un additif enzymatique, appelé Evanesto®. Il permet de rendre compostable le PLA (acide polylactique) en conditions domestiques.
Le Cerema et Biobuild Concept, partenaires pour encourager l'utilisation des matériaux biosourcés
Le Cerema et Biobuild Concept, partenaires pour encourager l'utilisation des matériaux biosourcés
Le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema) et l'agence Biobuild Concept coopèrent dans le cadre du dispositif CeremaLab d’appui aux startups innovantes. L’objectif est de développer les filières des matériaux biosourcés et de proposer des offres de services innovantes conjointes.
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.