Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
Pollutec 2021
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Fairmat conçoit le premier matériau high-tech recyclé à bilan carbone négatif

Fairmat conçoit le premier matériau high-tech recyclé à bilan carbone négatif
Chaque année près de 62.000 tonnes sont jetés dans le monde. Crédits : Wikimedia Commons
Par A.A, le 28 septembre 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
La jeune pousse Fairmat lève 8,6 millions d’euros pour industrialiser sa technologie capable de rendre circulaire la production de composite à base de fibres de carbone.

Vers la fin de l’enfouissement des matériaux composites ? C’est la promesse de la deeptech Fairmat, lancée par Benjamin Saada, cofondateur d’Expliseat, qui ambitionne de révolutionner l’industrie des matériaux high-tech et qui vise le zéro déchet en créant des matériaux recyclés capables de convenir à une multitude d’applications. Une solution durable qui reçoit aujourd’hui le soutien de différents investisseurs.

L’usage des matériaux high-tech est en constante augmentation, alors qu’il n’existe que peu d’alternatives écologiques adaptées à leur fin de vie. Les chiffres parlent d’eux-mêmes, le volume de déchets de composites à base de fibres de carbone représente chaque année près de 62.000 tonnes dans le monde, et ce, sans compter les démantèlements en fin de vie des applications.

Face à ce constat, Fairmat s’est donnée pour mission de recycler ces déchets à haute valeur ajoutée qui ne sont ni triés, ni valorisés. Celle-ci propose désormais sa technologie disruptive permettant de créer un matériau high-tech léger, solide et conçu à partir des chutes de production des fibres de carbone dans de nombreux secteurs : éoliennes, aviation, automobile. Grâce à ce matériau recyclé, l’industrie pourra éviter l’enfouissement et ou l’incinération des matériaux composites.

En valorisant ces déchets, la startup permet ainsi d’économiser 41 kilos d’émissions de CO2 par kilo de matière recyclée. Une alternative qui répond donc aux enjeux environnementaux et de développement durable auxquels sont confrontés les industriels. « Lorsque je me suis intéressé de plus près au recyclage de ce matériau, je me suis aperçu qu’il n’était pas du tout valorisé de manière écologique. J’ai eu envie de réfléchir au développement d’une technologie qui permettrait de répondre aux exigences de durabilité nécessaire à la transformation des industries. En 2021, nous sommes enfin capables de rendre circulaire ce matériau à haute valeur ajoutée de façon beaucoup plus vertueuse, et cela, grâce à des technologies nouvelles », commente Benjamin Saada, fondateur de Farimat.

Un matériau disponible dès 2022

Une fois que la technologie est développée, place à son industrialisation. Fairmat a déjà réalisé un premier tour de table de 8,6 millions d’euros pour pérenniser son développement et produire sa technologie propriétaire de recyclage de la fibre de carbone composite. Cette levée de fonds menée par le fonds Singular au côté de business angels, permettra la maturation des technologies développées par Fairmat dans le domaine du recyclage des matériaux composites. « L’ambition de l’équipe de Fairmat nous a tout de suite séduit et nous sommes très heureux de pouvoir accompagner les premiers pas de ce futur acteur majeur de la deep tech en Europe et dans le monde », souligne Raffi Kamber, cofondateur de Singular.

La startup prévoit de lancer la production de ses matériaux à compter de 2022 et annonce déjà la signature de ses premiers contrats de recyclage en France. À terme, Farimat vise une capacité de 5000 tonnes de matériaux recyclés annuellement dans son premier site de production.

« Grâce à la confiance de Singular et de nos investisseurs, nous allons rapidement rendre notre matériau écologique disponible pour nos clients industriels », conclut Benjamin Saada, fondateur de Fairmat.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Contenu de marque
  Dis ENGIE, comment ça se recycle une éolienne ?
Contenu de marque
  Allison Transmission expose sur le salon Pollutec
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Paprec acquiert 20 % de Pizzorno Environnement
Paprec acquiert 20 % de Pizzorno Environnement
C'est acté ! Paprec, spécialiste de collecte et de recyclage de déchets, détiendra 20 % du capital de son concurrent Pizzorno Environnement.
La société adaptée Le Petit Plus renforce ses capacités de tri des déchets du tertiaire
La société adaptée Le Petit Plus renforce ses capacités de tri des déchets du tertiaire
La société adaptée « Le Petit Plus », entité du groupe Paprec, a officiellement inauguré son nouveau site à La Courneuve ce mardi 28 septembre. Cette agence spécialisée dans la collecte et le tri des déchets de bureaux contribue à l'inclusion professionnelle des personnes en situation de handicap.
Dis ENGIE, ça se recycle les éoliennes ?
Dis ENGIE, ça se recycle les éoliennes ?
Le saviez-vous ? ENGIE a recyclé 96% des 3 premières éoliennes démantelées à Port-la-Nouvelle (Aude) ! Et le 100%, c'est pour bientôt.
À Tomra France, Damian Barnes développe le pôle recyclage du métal
À Tomra France, Damian Barnes développe le pôle recyclage du métal
Tomra Recycling France, spécialiste du tri et recyclage des déchets, renforce son équipe locale avec la nomination de Damian Barnes au poste de responsable commercial.
Tomra dévoile ses solutions optimisées dans le tri optique des déchets
Tomra dévoile ses solutions optimisées dans le tri optique des déchets
Tomra Recycling présentera au salon Pollutec ses nouvelles solutions qui reposent sur l’emploi de capteurs proche infrarouge pour trier les déchets.
Eco-mobilier densifie ses points de réception des meubles et matelas usagés
Eco-mobilier densifie ses points de réception des meubles et matelas usagés
L'éco-organisme Eco-mobilier, spécialisé dans la collecte, le tri, le recyclage et la valorisation énergétique du mobilier usagé, lance un appel à candidatures en vue de renforcer son maillage territorial.
Système de collecte des bouteilles vides en PET avec presse manuelle et perforation intégrées
Système de collecte des bouteilles vides en PET avec presse manuelle et perforation intégrées
Teswic (Technologies Sigrid Waibel) développe depuis 2019 des solutions techniques destinées à la protection de l’environnement. Aujourd’hui, les bouteilles en PET vides remplissent les conteneurs de déchets à une vitesse considérable et les transporter constitue un non-sens d'un point de vue logistique. Avec Collect & Compact, Teswic offre une alternative à cette situation.
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.