Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Recyclage & Récupération > Ecomaison collecte les produits de « décoration textile »
RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION

Ecomaison collecte les produits de « décoration textile »

PUBLIÉ LE 2 JANVIER 2023
A.A
Archiver cet article
Ecomaison collecte les produits de « décoration textile »
Les rideaux et voilages, les tapis décoratifs, les tapis fonctionnels et les paillassons, ou encore les moquettes amovibles évènementielles sont concernés par la filière des Eléments d’Ameublement. Crédit : Adobe Stock
Ecomaison obtient l’agrément pour le recyclage des éléments de décoration textile. L’éco-organisme vise à en collecter 14.000 tonnes en 2023.

Ecomaison démarre l’année 2023 en ajoutant une nouvelle catégorie de produits à son périmètre, celle de « décoration textile ». Actif depuis une dizaine d’années sur le secteur du recyclage de l’ameublement, l’éco-organisme anciennement appelé Eco-mobilier s’engage désormais à accroître le réemploi et à développer de nouveaux procédés de recyclage du textile, deux enjeux majeurs pour cette filière.

La loi Agec prévoit l’extension de la filière à REP des éléments d’ameublement (DEA) aux éléments de décoration textile : « décoration des murs, sols et fenêtres avec des produits finis amovibles à base de textiles naturels ou synthétiques, ainsi que leurs accessoires quels que soient les matériaux qui les composent ». Chaque année, 100.000 tonnes de ces produits sont mis sur le marché, rapporte Ecomaison. En fin de vie, ces éléments n’ont pas de solution de recyclage, hormis pour les moquettes en polypropylène utilisées dans les allées des salons événementiels, précise l’éco-organisme.

Synergie avec la filière textile

Fraîchement agrée, Ecomaison vise à collecter 14.000 tonnes de produits de décoration textile dès 2023 et 41.000 à l’horizon 2027, en capitalisant « sur le geste de tri du linge déjà bien installé chez les consommateurs ». Outre la collecte, l’éco-organisme a pour priorité d’améliorer le tri, le réemploi et la valorisation énergétique de ces produits. Des démarches en R&D seront lancées pour développer des procédés techniques de recyclage et parvenir à de nouveaux débouchés pour les matières recyclées. Pour y parvenir, Ecomaison entend développer des synergies avec la filière textile (TLC). « Par la logique de la matière textile et non par produit, Ecomaison entend apporter des solutions efficaces de recyclage qui bénéficieront tant à l’ensemble des professionnels que du grand public », souligne l’éco-organisme.

Par ailleurs, Ecomaison se donne pour objectif de développer la filière existante de recyclage des moquettes événementielles en polypropylène. Il mènera également des travaux en R&D qui porteront sur d’autres types de moquettes, « souvent composites et donc très difficiles à recycler ».
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Attention aux « voitures jetables », alerte l’association HOP
Attention aux « voitures jetables », alerte l’association HOP
Hauts-de-France Propres : les inscriptions pour les ramassages d'ordures sont ouvertes
Hauts-de-France Propres : les inscriptions pour les ramassages d'ordures sont ouvertes
Gillard City lance le Recypark, pour une gestion mobile des déchets
Gillard City lance le Recypark, pour une gestion mobile des déchets
Sepur reprend l’exploitation d’un des plus grands centres de tri français, dans l’Oise
Sepur reprend l’exploitation d’un des plus grands centres de tri français, dans l’Oise
Tous les articles Recyclage & Récupération
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS