EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS
À la uneRECYCLAGE & RÉCUPÉRATION

Ecomaison collecte les produits de « décoration textile »

Par A.A. Publié le 2 janvier 2023.
Ecomaison collecte les produits de « décoration textile »
Les rideaux et voilages, les tapis décoratifs, les tapis fonctionnels et les paillassons, ou encore les moquettes amovibles évènementielles sont concernés par la filière des Eléments d’Ameublement. Crédit : Adobe Stock
NEWSLETTERS
Archiver cet article
Ecomaison obtient l’agrément pour le recyclage des éléments de décoration textile. L’éco-organisme vise à en collecter 14.000 tonnes en 2023.

Ecomaison démarre l’année 2023 en ajoutant une nouvelle catégorie de produits à son périmètre, celle de « décoration textile ». Actif depuis une dizaine d’années sur le secteur du recyclage de l’ameublement, l’éco-organisme anciennement appelé Eco-mobilier s’engage désormais à accroître le réemploi et à développer de nouveaux procédés de recyclage du textile, deux enjeux majeurs pour cette filière.

La loi Agec prévoit l’extension de la filière à REP des éléments d’ameublement (DEA) aux éléments de décoration textile : « décoration des murs, sols et fenêtres avec des produits finis amovibles à base de textiles naturels ou synthétiques, ainsi que leurs accessoires quels que soient les matériaux qui les composent ». Chaque année, 100.000 tonnes de ces produits sont mis sur le marché, rapporte Ecomaison. En fin de vie, ces éléments n’ont pas de solution de recyclage, hormis pour les moquettes en polypropylène utilisées dans les allées des salons événementiels, précise l’éco-organisme.

Synergie avec la filière textile

Fraîchement agrée, Ecomaison vise à collecter 14.000 tonnes de produits de décoration textile dès 2023 et 41.000 à l’horizon 2027, en capitalisant « sur le geste de tri du linge déjà bien installé chez les consommateurs ». Outre la collecte, l’éco-organisme a pour priorité d’améliorer le tri, le réemploi et la valorisation énergétique de ces produits. Des démarches en R&D seront lancées pour développer des procédés techniques de recyclage et parvenir à de nouveaux débouchés pour les matières recyclées. Pour y parvenir, Ecomaison entend développer des synergies avec la filière textile (TLC). « Par la logique de la matière textile et non par produit, Ecomaison entend apporter des solutions efficaces de recyclage qui bénéficieront tant à l’ensemble des professionnels que du grand public », souligne l’éco-organisme.

Par ailleurs, Ecomaison se donne pour objectif de développer la filière existante de recyclage des moquettes événementielles en polypropylène. Il mènera également des travaux en R&D qui porteront sur d’autres types de moquettes, « souvent composites et donc très difficiles à recycler ».
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
Recommerce et Gestform s'allient pour une économie circulaire et solidaire
29 août 2022
Recommerce et Gestform s'allient pour une économie circulaire et solidaire L'entreprise Gestform, engagée pour l’insertion de personnes en situation de handicap, se chargera de réparer des smartphones pour le spécialiste du reconditionnement Recommerce en Occitanie.
Le troisième plan national de la prévention des déchets jugé incomplet  
15 septembre 2022
Le troisième plan national de la prévention des déchets jugé incomplet   L’Autorité environnementale a rendu le 08 septembre son avis sur le troisième plan national de la prévention des déchets (PNPD). Verdict : un rapport environnemental incomplet, un flou concernant les objectifs et moyens, et un manque d’articulation avec d'autres plans.
Décryptage | Réemploi du verre : la boucle se réamorce
27 janvier 2023
Décryptage | Réemploi du verre : la boucle se réamorce 10 % des emballages, issus des entreprises et des foyers, devront être réemployés en 2027, selon la loi Agec. Le verre, consigné jusque dans les années 1980, sera déterminant dans l’atteinte de l’objectif, qui englobe l’ensemble des matériaux. Si la restauration avoisine déjà les 40 %, le verre ménager est en deçà de 1 %. Pour que la roue du réemploi tourne, les consommateurs devront fournir de gros débits.
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
VIDÉO
Quel avenir pour nos déchets nucléaires ?
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
+
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- CONDUCTEUR DE LIGNES H/F
- Data Analyst Supply Chain H/F
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- Agent comptable F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola