Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Recyclage & Récupération > Vinci Autoroutes collecte l'urine humaine sur ses aires de repos
RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION

Vinci Autoroutes collecte l'urine humaine sur ses aires de repos

PUBLIÉ LE 29 MAI 2023
ABDESSAMAD ATTIGUI
Archiver cet article
Vinci Autoroutes collecte l'urine humaine sur ses aires de repos
Toopi Organics et Vinci Autoroutes expérimentent la collecte et la valorisation de l'urine. Crédit : Vinci Autoroutes
Vinci Autoroutes noue un partenariat avec la startup Toopi Organics en vue de transformer l’urine en ressource précieuse pour les terres agricoles. Quatre aires de repos du réseau autoroutier sont désormais équipées pour collecter l’urine en vue de sa valorisation.

Sur ses aires de repos de l’autoroute A10, Vinci Autoroutes expérimente la collecte et la valorisation de l’urine en biostimulants. Une démarche d’économie circulaire menée en collaboration avec Toopi Organics pour améliorer à la fois la performance écologique des installations sanitaires autoroutières, et réduire la consommation d’engrais pétrosourcés par les agriculteurs.

Toopi Organics, créée en 2019 en Gironde, s’est rapidement imposée comme une pépite française dans le domaine de la transition agricole. Soutenue par le ministère de la Transition écologique et l’Ademe, et accompagnée par la French Tech, la startup a développé un procédé novateur de transformation des déchets organiques issus des sanitaires. Après une étape de stabilisation et d’hygiénisation, l’urine est inoculée avec des bactéries d’intérêt agricole et fermentée pendant 48 à 72 heures pour obtenir un biostimulant microbien hautement concentré. Ce premier produit de Toopi Organics, récemment autorisé en France et dans cinq autres pays européens, permettrait de réduire de 50 % la consommation d’engrais minéraux sans compromettre les rendements agricoles.

La solution de récupération est expérimentée sur quatre aires de repos de l’autoroute A10, à savoir : les aires des Meuniers, des Chagnats, des Quatre vents et des Cent septiers. Pour Vinci Autoroutes, cette initiative contribue à réduire la pollution liée aux eaux usées riches en azote et en phosphore et à économiser jusqu’à 3 litres d’eau à chaque passage grâce à l’utilisation d’urinoirs secs. L’acteur du réseau autoroutier envisage de généraliser des aménagements similaires sur l’ensemble de l’axe A10 afin de poursuivre l’optimisation de la performance écologique de ses installations sanitaires.
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Déchets : Paprec devient actionnaire d’Helvetia Environnement
Déchets : Paprec devient actionnaire d’Helvetia Environnement
La tarification incitative et les contrats de performance passés au crible
La tarification incitative et les contrats de performance passés au crible
Ecominéro passe la surmultipliée
Ecominéro passe la surmultipliée
La start-up française Nova Carbon lève 1,4 million d’euros pour recycler la fibre carbone
La start-up française Nova Carbon lève 1,4 million d’euros pour recycler la fibre carbone
Tous les articles Recyclage & Récupération
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS