Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Recyclage & Récupération > Consignes sur les emballages cosmétiques : 11 grandes entreprises se mobilisent
RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION

Consignes sur les emballages cosmétiques : 11 grandes entreprises se mobilisent

PUBLIÉ LE 31 JANVIER 2024
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Consignes sur les emballages cosmétiques : 11 grandes entreprises se mobilisent
Crédit : AdobeStock
Face au renforcement des obligations réglementaires et aux attentes croissantes des consommateurs, l’industrie cosmétique se mobilise pour accélérer en matière de réemploi des emballages.

L’objectif : le lancement d’un projet pilote de consigne sur des produits de soin en points de vente en fin d’année 2024.
Sous l’impulsion du réseau d’experts Circul’R et de son partenaire We Don’t Need Roads, 11 entreprises de la filière, dont 9 grandes marques (L’Oréal, Chanel Parfums Beauté, Pierre Fabre, Laboratoires SVR, Yves Rocher, Clarins, Melvita, La Rosée, Aromazone)  et deux distribteurs (Nocibé et Séphora)ont uni leurs forces pour explorer les opportunités et les défis liés à la mise en place d’un système de consigne pour les produits cosmétiques.

Ces entreprises bénéficieront ces prochains mois de l’expertise en économie circulaire de Circul’R mais également de l’accompagnement de We Don’t Need Roads, cabinet de conseil en stratégie et réinvention pour la transformation durable des entreprises.

Une pression accrue

Cet effort répond à une évolution réglementaire mais aussi à la pression des consommateurs.

 Au niveau européen et français, la tendance va résolument vers une promotion accrue du réemploi. En France, la loi AGEC fixe la cessation de la mise sur le marché d’emballages en plastique à usage unique d’ici à 2040. Des objectifs intermédiaires sont également précisés par décret, exigeant que 7% des emballages soient réemployés d’ici 2025, et 10% d’ici 2027 2 . À l’échelle européenne, un projet de règlement sur les emballages et déchets d’emballages, programmé pour 2025, vise à réduire et prévenir la production de ces déchets. Un cadre réglementaire qui encourage l’adoption de modèles de réemploi, à l’instar de la consigne.

Du côté des consommateurs, les Français tendent à adopter des pratiques de consommation plus durables. Selon une récente étude, ils sont 88% à avoir déjà adopté des pratiques de réemploi et 94% se disent prêts à passer au réemploi de leurs flacons de shampoing .
 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Auum et Siemens collaborent pour réduire les déchets et la consommation d’eau
Auum et Siemens collaborent pour réduire les déchets et la consommation d’eau
Emballages réutilisables : Oceansix acquiert RePack
Emballages réutilisables : Oceansix acquiert RePack
Yannick Jegou réélu pour la troisième fois à la tête de l’éco-organisme DASTRI
Yannick Jegou réélu pour la troisième fois à la tête de l’éco-organisme DASTRI
Recypen, un premier programme de recyclage de stylos injecteurs en France
Recypen, un premier programme de recyclage de stylos injecteurs en France
Tous les articles Recyclage & Récupération
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS