Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Recyclage & Récupération > Néolithe veut accélérer son déploiement industriel avec un nouveau directeur général adjoint
RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION

Néolithe veut accélérer son déploiement industriel avec un nouveau directeur général adjoint

PUBLIÉ LE 26 AVRIL 2024
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Néolithe veut accélérer son déploiement industriel avec un nouveau directeur général adjoint
Thibaud de La Brosse / Crédits : Néolithe
L’entreprise de valorisation des déchets ultimes en granulats veut passer la seconde. Pour accompagner son ambition de déploiement d’usines grande capacité en France, Néolithe renforce sa gouvernance avec l’arrivée de Thibaud de La Brosse au poste de directeur général adjoint, et la structuration de son Comité de direction.

Après plus de 15 ans d’expérience dans le recyclage et la valorisation des déchets, Thibaud de La Brosse rejoint Néolithe pour diriger les opérations et superviser le déploiement industriel de l’activité.
 
Diplômé de l’École Polytechnique et de l’Imperial College London, il a débuté sa carrière au sein du Groupe Veolia en 2007, où il a occupé les postes de directeur d’usines dans les Hauts-de-France, de directeur de la transformation pour la région Île-de-France et de directeur régional adjoint en Île-de-France. Il a par ailleurs été membre du comité exécutif de la business unit recyclage & valorisation des déchets France du groupe Veolia.

Accélérer le déploiement industriel de Néolithe
 
Grâce à sa solution de fossilisation accélérée des déchets non-dangereux et non-recyclables, Néolithe s’apprête à déployer des usines de séquestration du carbone, réplicables à grande échelle dans de nombreux territoires en France. Chaque installation, d’une capacité annuelle de 100 000 de déchets traités, permettra de réduire et de séquestrer environ 50 000 tonnes de CO2eq* par an et générera en moyenne 50 emplois non délocalisables par site, estime l’entreprise.
 
« Je suis très honoré et enthousiaste de rejoindre Néolithe pour participer à ce projet ambitieux : l’industrialisation partout en France. Il répond à un besoin clair du secteur pour le traitement des déchets ultimes. Je suis déterminé, avec mes équipes, à relever ce beau défi ! » s’est réjoui Thibaud de La Brosse.
 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Dossier/2 | Matériaux de réemploi : ces plateformes où offre et demande se rencontrent
Dossier/2 | Matériaux de réemploi : ces plateformes où offre et demande se rencontrent
La première usine mondiale de biorecyclage du PET en Lorraine
La première usine mondiale de biorecyclage du PET en Lorraine
Lancement d'une Union pour le réemploi solidaire
Lancement d'une Union pour le réemploi solidaire
Suez lance sa nouvelle édition de collecte fluviale des déchets
Suez lance sa nouvelle édition de collecte fluviale des déchets
Tous les articles Recyclage & Récupération
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS