Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

L'Ifrée et l'Aten professionnalisent la participation

Par la rédaction, le 1er septembre 2015.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Agendas 21, chartes de territoires, démarches de responsabilité sociétale des entreprises et des organisations, outils d'aménagement, programmes de gestion concertée des ressources, etc., les démarches participatives sont aujourd'hui partout. « Elles sont au cœur des processus de mise en place du développement durable, expose Francis Thubé, directeur de l'Ifrée (Institut de formation et de recherche en éducation à l'environnement). Les professionnels, en collectivité ou en entreprise, doivent donc parfois organiser cette participation. Mais sans formation sur le sujet, les questions qui se posent sont nombreuses : par où commencer, quel est le champ d'action de la participation, comment impliquer les élus, les citoyens, les experts… ? » Afin de les aider à y répondre, l'Ifrée et l'Aten (le pôle de ressources et compétences pour la nature) ont développé une formation continue longue de « pilote de dispositif participatif ». Se déroulant de septembre à juillet, celle-ci est dispensée à raison d'une semaine par mois, à Niort. « Il existe déjà des formations courtes sur le sujet, mais cela fait une dizaine d'années que l'Ifrée œuvre dans le domaine de la participation et nous avons réalisé que les profession­nels trouvaient justement ces formations… trop courtes », révèle Francis Thubé. En créant ce cursus, l'Ifrée et l'Aten ont également inventé le nom du nouveau métier auquel elle conduira ainsi que le référentiel de celui-ci. « Pour définir tout cela ainsi que le contenu même de la for­ mation, nous nous sommes basés sur notre propre pratique », poursuit le directeur de l'Ifrée. Sept modules obligatoires, de deux à cinq jours, sont ainsi au programme et permettent d'aborder la notion même de participation, puis d'apprendre à concevoir un dispositif de concertation ou de consultation, à l'animer et à en assurer le suivi et la régulation. Des modules optionnels, traitant par exemple des outils participatifs, des écrits professionnels ou encore de la circulation de l'information entre les acteurs sont également proposés. « Chaque participant doit en choisir au moins trois afin de disposer d'un bagage vraiment solide », note Francis Thubé. En plus de ces modules, qui représentent de 287 à 350 heures d'enseignement, les participants devront consacrer 140 heures à une mission d'animation en situation réelle au sein d'une structure. Premiers concernés par cette formation, les membres du réseau de l'Aten, mais également tout le tissu associatif lié à l'environnement, comme les centres permanents d'initiatives pour l'environnement (CPIE), ainsi que les professionnels en charge de procédures RSE-RSO, Iso 26000, etc., au sein des entreprises. La formation est également accessible aux demandeurs d'emploi et aux personnes en reconversion, « à la seule condition que leurs pratiques professionnelles tournent autour du développement durable, souligne Francis Thubé. Enfin, nous aimerions aussi accueillir les agents des collectivités et nous sommes en discussion avec le CNFPT (Centre national de la fonction publique territoriale), qui gère les formations de ces personnels. Nous souhaitons trouver des passerelles afin que notre parcours soit pris en charge par leur dispositif de financement de la formation continue. Et, en attendant que cela se mette en place, il est bien sûr possible pour les collectivités d'inscrire leurs agents “à titre personnel”. Elles y viendront d'ailleurs sûrement, puisque notre forma­tion est aujourd'hui la seule qui offre aux professionnels un programme complet sur la démarche participative. » l
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
CNRS : Stéphane Blanc nommé directeur de l’Institut écologie et environnement
CNRS : Stéphane Blanc nommé directeur de l’Institut écologie et environnement
Antoine Petit, président-directeur général du CNRS, a nommé Stéphane Blanc, directeur de l’Institut écologie et environnement, à compter du 1er mars 2021.
[Enquête] Rénovation énergétique des bâtiments publics : la balle est dans le camp des collectivités
[Enquête] Rénovation énergétique des bâtiments publics : la balle est dans le camp des collectivités
L’enveloppe exceptionnelle allouée à la rénovation énergétique des bâtiments publics dans le cadre du Plan de relance ouvre une fenêtre de tir de deux ans aux collectivités. Une opportunité pour elles de lancer des démarches en phase avec les objectifs d’économie d’énergie fixés par le décret Eco-énergie tertiaire.
Bpifrance présente un bilan encourageant de son « Plan Climat »
Bpifrance présente un bilan encourageant de son « Plan Climat »
Prêts économies d’énergie et prêts verts Relance… La Bpifrance présente un bilan satisfaisant de son « Plan Climat » lancé en septembre 2020. En six mois, près de 150 projets ont été accompagnés dans la démarche de transition écologique et énergétique.
Lyon : création d'un fonds de soutien dédié aux initiatives écologiques et solidaires locales
Lyon : création d'un fonds de soutien dédié aux initiatives écologiques et solidaires locales
La fondation Terre Solidaire et l’association lyonnaise Anciela lancent un fonds dédié aux initiatives locales en faveur de la transition écologique et solidaire en région lyonnaise. Objectif : financer les acteurs associatifs locaux et leur donner un « coup de pouce » pour démarrer leur projet.
Une forte croissance pour le réseau spécialisé Bio en 2020
Une forte croissance pour le réseau spécialisé Bio en 2020
Malgré la crise sanitaire et économique, le réseau des magasins bio a enregistré une forte croissance de plus de 10 % en 2020. Un exploit en partie expliqué par l’attrait des consommateurs envers les fruits et légumes.
Planète Oui intègre le consortium du programme Islander
Planète Oui intègre le consortium du programme Islander
Le fournisseur d’électricité verte pour les particuliers, entreprises et collectivités, Planète Oui, a été sélectionné pour participer au projet de recherche européen Islander.
Appel à projets Sequoia : 15.959 communes accompagnées dans la rénovation énergétique
Appel à projets Sequoia : 15.959 communes accompagnées dans la rénovation énergétique
La deuxième session de l’appel à projets Sequoia a retenu 45 groupements lauréats, soit 6.156 bâtiments publics soutenus dans la démarche de rénovation énergétique.
Tous les articles TERRITOIRES
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.