Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

TERRITOIRES
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Piétonnisation des voies sur berge : le Tribunal administratif juge la procédure illégale

Piétonnisation des voies sur berge : le Tribunal administratif juge la procédure illégale
Par E.G, le 22 février 2018.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Mercredi 21 février, le tribunal administratif a jugé la procédure de piétonnisation des voies sur berges rive droite à Paris, illégale. Ainsi, deux décisions du Conseil de Paris et de la maire de Paris Anne Hidalgo, ont été annulées.

Le Tribunal administratif de Paris a annulé, le mercredi 21 février 2018, la délibération du 26 septembre 2016 du Conseil de Paris, déclarant l’intérêt général de l’opération d’aménagement des voies sur berge rive droite de la Seine. Ainsi que l’arrêté municipal du 18 octobre 2016, créant l’aire piétonne baptisée « berges de Seine – Centre rive droite », dans les premier et quatrième arrondissements de Paris.

Une étude d’impact inexacte et incomplète

Le Tribunal a indiqué que l’étude d’impact sur laquelle la mairie de Paris s’est appuyée pour prononcer cette décision n’était ni exacte, ni complète. Notamment concernant les impacts du projet sur la circulation automobile, les émissions de polluants et la pollution sonore, qui ont depuis été étudiés par Airparif ou encore Bruitparif. Le Tribunal administratif indique en effet que l’étude d’impact ne comporte « aucune  étude  précise  sur  le  taux  de  transit,  qui  correspond  à  la proportion des véhicules qui empruntent les voies sur berges de la rive droite pour traverser Paris plutôt  que  pour  effectuer  un  trajet  au  sein des  limites  communales ». Concernant la pollution atmosphérique, le Tribunal a jugé que « l’étude  d’impact  ne  permet  d’estimer  ni  l’existence,  ni  l’ampleur  de  la  pollution  atmosphérique  d’origine  automobile  résultant  des  reports  de  circulation  et  de  la  congestion  du trafic engendrés par le projet d’aménagement envisagé ». Enfin, sur le volet des nuisances sonores, le jugement rendu rappelle « l’étude de Bruitparif selon laquelle les données figurant dans l’étude d’impact ne permettent pas d’estimer les conséquences du projet d’aménagement sur les nuisances sonores ». Ces inexactitudes avaient par ailleurs déjà été relevées par la commission d’enquête publique notamment.

De plus, le Tribunal souligne qu’Anne Hidalgo, dans sa décision du 18 octobre 2016, qui se fonde sur l’article L.2312-2 du code général des collectivités territoriales, ne peut interdire la circulation automobile de façon permanente. « Le  maire  peut,  par  arrêté  motivé, eu  égard  aux  nécessités  de  la circulation  et  de  la  protection  de  l’environnement  :  (...) Interdire  à  certaines  heures  l’accès  de  certaines  voies  de  l’agglomération  ou  de  certaines  portions  de  voie  ou  réserver  cet  accès,  à  certaines  heures,  à  diverses  catégories  d’usagers  ou  de  véhicules », relève le Tribunal.

Un jugement qui n’implique pas l’abandon du projet

L’avocat Arnaud Gossement explique cependant sur son site que cette annulation est « rétroactive » : « ces deux décisions sont effacées de notre droit depuis leur entrée en vigueur. Toutefois, si le Tribunal administratif annule ces décisions, il n’annule pas le projet de piétonnisation. Il appartient au Conseil de Paris et à la maire de Paris, si ils le souhaitent, de reprendre ces décisions, purgées des vices de procédure mis en évidence par le Tribunal administratif de Paris », écrit-il. « L’autorité auteure des deux décisions annulées peut donc les reprendre mais à la suite d’une procédure régulière », précise-t-il. La maire de Paris a décidé de faire appel de cette décision dans la soirée du 21 février.
Wikimedia Commons
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Le bus amphibie se jette à l'eau
Dernier numéro
Janvier 2022
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Actu réglementaire
Décret du 21 janvier 2022 accordant la prolongation de la concession de mines d'hydrocarbures liquides ou gazeux, dite « Concession de Tamaris » (Gironde), aux sociétés IPC Petroleum Gascogne SNC et Vermilion REP SAS, conjointes et solidaires Lire
Décret n° 2022-45 du 21 janvier 2022 modifiant le décret n° 90-75 du 17 janvier 1990 relatif à la prime d'enseignement supérieur attribuée à certains personnels enseignants ou exerçant des fonctions d'enseignement dans l'enseignement supérieur relevant du ministre chargé de l'agriculture Lire
Ordonnance n° 2022-43 du 20 janvier 2022 relative à l'organisation du réseau des chambres d'agriculture à l'échelle régionale Lire
Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2022-43 du 20 janvier 2022 relative à l'organisation du réseau des chambres d'agriculture à l'échelle régionale Lire
Décret du 17 janvier 2022 portant classement, parmi les sites du département des Alpes-de-Haute-Provence, du site de l'éperon de Lurs (commune de Lurs) Lire
Arrêté du 14 janvier 2022 modifiant l'arrêté du 26 décembre 2016 fixant les modalités d'application du complément de la part liée aux fonctions en application de l'article 7 du décret n° 2016-1869 du 26 décembre 2016 fixant le régime indemnitaire applicable aux corps techniques de la direction générale de l'aviation civile Lire
Décret n° 2022-33 du 14 janvier 2022 modifiant le décret n° 2016-1869 du 26 décembre 2016 fixant le régime indemnitaire applicable aux corps techniques de la direction générale de l'aviation civile Lire
Arrêté du 13 janvier 2022 modifiant l'arrêté du 10 décembre 2021 fixant un contingent exprimé en puissance et en jauge pour la réservation de capacités aux fins de délivrance de permis de mise en exploitation de navires de pêche au mois de décembre 2021 Lire
Arrêté du 10 janvier 2022 relatif à l'appel aux services d'élèves des écoles vétérinaires françaises remplissant les conditions prévues à l'article L. 241-6 pour lutter contre l'influenza aviaire hautement pathogène Lire
Décision du 6 janvier 2022 portant délégation de signature (direction générale des infrastructures, des transports et de la mer) Lire
Décision du 6 janvier 2022 portant délégation de signature Lire
Décret n° 2022-8 du 5 janvier 2022 relatif au résultat minimal de performance environnementale concernant l'installation d'un équipement de chauffage ou de production d'eau chaude sanitaire dans un bâtiment Lire
Décret n° 2022-2 du 4 janvier 2022 relatif aux situations permettant de déroger à l'interdiction d'acquisition par l'Etat de produits en plastique à usage unique Lire
Décret n° 2022-1 du 3 janvier 2022 fixant, en application du cinquième alinéa de l'article L. 130-9 du code de la route, la procédure d'expérimentation de la constatation des niveaux d'émissions sonores des véhicules en mouvement par des appareils de contrôle automatique fixes et mobiles et modifiant le code de la route Lire
Décret n° 2021-1942 du 31 décembre 2021 modifiant le décret n° 2013-611 du 10 juillet 2013 relatif à la réglementation applicable aux îles artificielles, aux installations, aux ouvrages et à leurs installations connexes sur le plateau continental et dans la zone économique exclusive et la zone de protection écologique ainsi qu'au tracé des câbles et pipelines sous-marins Lire
Décret n° 2021-1941 du 31 décembre 2021 relatif à la responsabilité élargie des producteurs pour les produits et les matériaux de construction du secteur du bâtiment Lire
Décret n° 2021-1906 du 30 décembre 2021 modifiant le décret n° 2020-1651 du 22 décembre 2020 relatif au label national « anti-gaspillage alimentaire » en application de l'article L. 541-15-6-1-1 du code de l'environnement Lire
Décret n° 2021-1905 du 30 décembre 2021 pris en application de l'ordonnance n° 2021-1325 du 13 octobre 2021 réformant l'évaluation des biotechnologies et simplifiant la procédure applicable aux utilisations confinées d'organismes génétiquement modifiés présentant un risque nul ou négligeable Lire
Décret n° 2021-1904 du 30 décembre 2021 portant diverses dispositions d'adaptation relatives à la responsabilité élargie des producteurs Lire
Décret n° 2021-1903 du 30 décembre 2021 pris pour l'application de l'ordonnance n° 2021-235 du 3 mars 2021 relative à la durabilité des bioénergies Lire
À lire également
Des recommandations pour repenser l’habitat individuel
Des recommandations pour repenser l’habitat individuel
Pour tendre vers une sobriété foncière, l’Ordre des géomètres-expert a présenté, le 16 décembre dernier, son rapport à la ministre chargée du Logement, Emmanuelle Wargon. Au menu, des diagnostics et une vingtaine de propositions afin de faire évoluer l’habitat individuel.
Bassin Adour Garonne : 18 projets d'agriculture positive récompensés
Bassin Adour Garonne : 18 projets d'agriculture positive récompensés
Cette seconde édition de l’appel à projets financera 18 projets multi-acteurs à hauteur de 850.000 euros sur deux ans.
L’utilité publique du projet d'enfouissement des déchets radioactifs « est avérée »
L’utilité publique du projet d'enfouissement des déchets radioactifs « est avérée »
Après avoir examiné l’ensemble des critères relatifs à la déclaration d’utilité publique (DUP) du centre de stockage en couche géologique profonde des déchets radioactifs de haute et de moyenne activité à vie longue (Cigéo), la commission d’enquête rend « un avis favorable ». Toutefois, cet avis est assorti de cinq recommandations.
RE2020 : la nouvelle réglementation environnementale des bâtiments neufs entre en vigueur
RE2020 : la nouvelle réglementation environnementale des bâtiments neufs entre en vigueur
La réglementation environnementale des bâtiments neufs, appelée RE2020, s'applique à partir du 1er janvier aux maisons individuelles et logements collectifs pour lesquels le permis de construire est déposé.
Flora Alter nommée Responsable ESG de Sofidy
Flora Alter nommée Responsable ESG de Sofidy
Sofidy, acteur de la gestion d’actifs immobiliers et filiale de Tikehau Capital, renforce sa démarche d’investisseur responsable en annonçant la nomination de Flora Alter en tant que Responsable ESG.
Le gouvernement lance un appel à projets pour la construction bas carbone
Le gouvernement lance un appel à projets pour la construction bas carbone
Les candidatures sont désormais ouvertes pour l'appel à projets « mixité pour la construction bas carbone ». Seront retenus, les projets visant à développer des produits et solutions constructives mixtes et innovantes, incluant à minima des matériaux géosourcés et/ou biosourcés.
L’usine d’incinération de Montauban Mo’UVE, triplement certifiée
L’usine d’incinération de Montauban Mo’UVE, triplement certifiée
L’usine d’incinération de Montauban (Tarn-et-Garonne), reprise par le groupe Séché Environnement en 2021 via sa filiale Mo’UVE, décroche la triple certification ISO environnement, santé-sécurité et énergie.
Tous les articles TERRITOIRES
En partenariat avec
Événements
RailTech Europe 2022
8 Mars 2022
Talents For The Planet
11 Mars 2022
AUTONOMY PARIS
16 Mars 2022
+ d'événements
Emploi
- Chef de projet développement photovoltaïque H/F
- Alternance - Technicien Supérieur de Maintenance des Systèmes de Production H/F
- Agent(e) aménagement des circuits pédestres, équestres, VTT
- Conducteur de Travaux F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.