Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
Pollutec 2021
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Montagne d'Or en Guyane : le débat public souligne la méfiance et l'hostilité au projet

Montagne d'Or en Guyane : le débat public souligne la méfiance et l'hostilité au projet
Par La rédaction et E.G, le 10 septembre 2018.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le bilan du débat public, publié vendredi 7 septembre dernier se montre guère favorable au projet de mine "La Montagne d’Or" en Guyane. La Commission nationale de débat public (CNDP) estime le projet "mal posé et mal porté par ses promoteurs".
 
Le bilan et le compte-rendu du débat public reviennent notamment sur les méthodes employées par le promoteur qui ont fortement dégradé son image auprès des Guyanais. La CNDP a ainsi constaté la "très grande méfiance de la population à l’égard du maître d’ouvrage" et des “opinions exprimées généralement hostiles au projet".

Les populations autochtones discréditées ?
 
Par exemple, l’absence du promoteur à une réunion organisée par la CPDP dans un village amérindien, considérée comme "une très grave erreur du maître d’ouvrage". De même, l’absence de considération pour les peuples autochtones est vivement dénoncée par la présidente qui juge "la volonté de discréditer la parole des populations autochtones en totale contradiction avec les principes du débat public".
 
La CNDP s’interroge encore sur "plusieurs questions techniques" qui mettent fortement en doute "la faisabilité du projet". D’autre part, le maître d’ouvrage "n’a pas su rassurer sur sa capacité à maîtriser les risques inhérents à ce type de projet industriel", poursuit la Commission. Globalement, le bilan évoque un projet "mal posé et mal porté par ses promoteurs".

Plusieurs points de vigilance relevés

Ainsi, la CNDP a relevé plusieurs points de vigilance dans le cas où le maître d’ouvrage déciderait de mener à bien ce projet : l’amélioration de la transparence, l’approfondissement des mesures de gestion des risques, favoriser les solutions minimisant les impacts, tenir compte des recommandations du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), tester plusieurs hypothèses sur les éléments sensibles du projet et "ne pas sous-estimer l’importance du respect des lieux de mémoire".

7 Guyanais sur 10 opposés au projet
 
Les conclusions semblent donner raison à l’opinion publique, qui, à travers un sondage IFOP publié à la clôture du débat public, révélait que 72% des Guyanais déclarent ne pas avoir été convaincus par la Compagnie Montagne d’Or (CMO) pendant le débat public (un taux qui monte à 81% dans l’arrondissement de Saint-Laurent-du-Maroni, ville rattachée au projet et épicentre des débats).

Pour rappel, le gouvernement français avait lui aussi demandé des éclaircissements au mois de juillet dernier. La présidente du CNDP Chantal Jouanno souligne enfin qu’il serait opportun de mener un débat public concernant les modalités de l’exploitation de l’or en Guyane. "Ce projet, quelles que soient ses qualités, ne saurait progresser sans une clarification des choix nationaux sur l’exploitation de l’or", estime-t-elle en conclusion du bilan. 
La création du projet de mine d'or La Montagne d'Or impliquerait la construction de 125 km de piste à travers la forêt guyanaise. Crédit photo : La Compagnie de La Montagne d'Or
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Contenu de marque
  Dis ENGIE, ça se recycle les éoliennes ?
Contenu de marque
  Allison Transmission expose sur le salon Pollutec
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Paysalia, le salon du paysage, jardin et sport est de retour
Paysalia, le salon du paysage, jardin et sport est de retour
Salon de référence de la filière du paysage, Paysalia 2021 se tiendra du mardi 30 novembre au jeudi 2 décembre prochain, à Lyon Eurexpo. Pour sa 7e édition, le salon accueillera l’ensemble des acteurs de la filière.
Début de l'enquête publique sur le projet d'enfouissement des déchets nucléaires à Bure
Début de l'enquête publique sur le projet d'enfouissement des déchets nucléaires à Bure
Une enquête publique se tient jusqu'au 23 octobre autour du projet de centre de stockage industriel en couche géologique profonde des déchets radioactifs de haute et moyenne activité à vie longue, sur les territoires de la Meuse et de la Haute-Marne.
Sylvamap donne un coup d'accélérateur à la digitalisation de la gestion forestière
Sylvamap donne un coup d'accélérateur à la digitalisation de la gestion forestière
Plus d'un million d'hectares de forêts sont désormais référencés dans la plateforme Sylvamap. 9000 groupements forestiers peuvent dès à présent retrouver gratuitement sur cet outil numérique les contours de leur propriété.
La 20e édition d’Intersol décrypte les enjeux des sols et ses opportunités pour la transition des territoires
La 20e édition d’Intersol décrypte les enjeux des sols et ses opportunités pour la transition des territoires
La 20ème édition d’Intersol se tiendra les 7, 8 et 9 septembre à Paris. Au menu, des rencontres et des échanges pour surmonter les problématiques spécifiques au sol. 
L’Institut Supérieur de l’Environnement enrichit son offre pédagogique dédiée à la transition écologique
L’Institut Supérieur de l’Environnement enrichit son offre pédagogique dédiée à la transition écologique
L’Institut Supérieur de l’Environnement coopère avec le fonds d’investissement à impact Quadia, en vue de renforcer sa position en tant qu’école de référence des transitions environnementales et solidaires.
Paris rêve de devenir une ville-jardin sans nuisances sonores
Paris rêve de devenir une ville-jardin sans nuisances sonores
Végétalisation et lutte contre la pollution sonore seront au cœur du prochain Conseil de Paris. L'équipe municipale a dévoilé ce mardi 05 octobre, les principales mesures retenues dans le premier Plan Arbre et le Plan Bruit, qui seront soumis au Conseil municipal du 12 octobre.
Le bassin méditerranéen s'attend à des dommages irréversibles
Le bassin méditerranéen s'attend à des dommages irréversibles
Selon les récents rapports dévoilés par le Plan Bleu et le réseau MedECC, la région méditerranéenne est confrontée à des changements climatiques et environnementaux sans précédent. Le moment d'induire une profonde transformation des modes de production dans la région. 
Tous les articles TERRITOIRES
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.