Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

TERRITOIRES
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

L'état du littoral s'améliore, mais souffre de l'activité humaine

Partager :
L'état du littoral s'améliore, mais souffre de l'activité humaine
Par Environnement Magazine avec AFP, le 13 juillet 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Territoires
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
L’état du milieu marin sur les côtes de France s’améliore régulièrement, mais continue de souffrir notamment des conséquences des activités humaines, a indiqué le jeudi 9 juillet denier l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer).

« Depuis 30 ans que nous surveillons le littoral, la situation tend à s’améliorer, mais il reste des points de vigilance particuliers et des marges de progression considérables », a relevé François Houllier, PDG de l’Ifremer, lors d’une conférence de presse à Nantes pour présenter les résultats de cette activité de veille. L’Ifremer ne surveille pas la qualité des eaux de baignade, mais l’état global du littoral, mesurant notamment différents types de pollution, notamment dues aux activités humaines - agriculture, eaux usées ou encore activités maritimes.

Ainsi, 78% des zones de production de coquillages surveillées présentent encore des niveaux de bactéries de type Escherichia coli (très communes dans la flore intestinale humaine) tels que les coquillages doivent être purifiés par passage dans de l’eau traitée avant d’être proposés à la consommation. Et près de 7% des eaux côtières métropolitaines n’ont pas encore retrouvé le bon état écologique pour l’eutrophisation (accumulation de nutriments, notamment issus des engrais agricoles et développement de microalgues) fixé par la Stratégie pour le milieu marin (DCSMM), notamment en Manche mer du Nord et en Bretagne.

Etude du passage de pesticides dans le milieu marin

L’Ifremer lance par ailleurs avec l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (Inrae) une étude conjointe pour détecter l’éventuel passage de pesticides dans le milieu marin. « L’amélioration de la situation passe aussi par tout un travail auprès des professionnels et de l’ensemble des acteurs », souligne Philippe Riou, directeur du département Océanographie et dynamique des écosystèmes de l’institut.

Les « points de vigilance » sur les contaminations chimiques sont concentrés autour de grandes zones d’activité portuaire ou maritime, baie de Seine, Brest, embouchure de la Gironde, Toulon. Les sources de ces contaminations souvent anciennes ont en général été identifiées et traitées et les niveau baissent régulièrement, comme dans l’estuaire de la Loire, où une contamination au plomb a fortement chuté suite à la fermeture de l’usine responsable après l’interdiction de l’essence plombée en 2000. Enfin, l’Ifremer poursuit sa surveillance d’un éventuel passage dans le milieu marin côtier du nouveau coronavirus, sans en avoir pour l’instant détecté la présence dans plus d’une centaine d’échantillons analysés.
Pixabay / DR
  [Vidéo] Le Covid, accélérateur de la transition écologique
+ de vidéos Environnement TV
Actu réglementaire
Arrêté du 21 juillet 2020 portant nomination du président et des membres du Conseil d'orientation pour la prévention des risques naturels majeurs Lire
Arrêté du 10 juillet 2020 fixant les taux de promotion dans certains corps spécifiques relevant de la direction générale de l'aviation civile du ministère de la transition écologique pour l'année 2020 Lire
Décision du 17 juillet 2020 portant délégation de signature (centre ministériel de valorisation des ressources humaines [CMVRH]) Lire
Les plus lus
À lire également
Le BRGM et l'Ifremer renouvellent leur coopération pour la connaissance du littoral
Le BRGM et l'Ifremer renouvellent leur coopération pour la connaissance du littoral
Le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) et l'Institut français de recherche pur l'exploitation de la mer (Ifremer) renouvellent pour une durée de quatre ans, leur accord de coopération pour l'étude du continuum Terre-Mer.
[A écouter] Municipales 2020 et vague verte : la réaction de Nicolas Garnier
[A écouter] Municipales 2020 et vague verte : la réaction de Nicolas Garnier
Le second tour des élections municipales ce dimanche 28 juin, a vu une vingtaine de maires écologistes être élus partout en France : Lyon et la métropole du Grand Lyon, Bordeaux, Strasbourg, Poitiers, Grenoble, Tours, Annecy, Colombes, Anduze, Plouhézec, ou encore Prades-le-Lez. Sans compter que l'union d'EELV avec les listes de gauche ont permis de remporter les mairies de Paris, Montpellier ou encore Marseille.
L'Anah facilite l'intervention des territoires sur leur parc privé
L'Anah facilite l'intervention des territoires sur leur parc privé
Ce jeudi 18 juin, l'Agence nationale de l'habitat (Anah) annonce élargir sa palette d'outils pour faciliter l'intervention des territoires sur leur parc privé.
Pavillon bleu : la France compte 507 sites labellisés en 2020
Pavillon bleu : la France compte 507 sites labellisés en 2020
Cette année, le label Pavillon bleu a été remis à 17 nouveaux lauréats, portant à 401, le nombre de plages labellisées, et 106 ports.
La Seine-Saint-Denis va planter 30.000 arbres d'ici 2030
La Seine-Saint-Denis va planter 30.000 arbres d'ici 2030
Ce jeudi 11 juin, le Conseil départemental de Seine-Saint-Denis a annoncé se doter d'un plan « Canopée », qui vise à atteindre 20% de surface départementale arborée en 2030.
Julien Lahaie : « Le Covid va accélérer la mutation de la Vallée de la chimie »
Julien Lahaie : « Le Covid va accélérer la mutation de la Vallée de la chimie »
La Vallée de la chimie est engagée depuis 2013 dans la réindustrialisation. Objectif : verdir cette plateforme industrielle de 400 ha localisée au sud de Lyon. La crise liée au Covid-19 aurait pu mettre à mal cet élan. Au contraire, la transformation semble s’accélérer. Rencontre avec Julien Lahaie, directeur de la mission Vallée de la chimie.
Seine-Saint-Denis : une plateforme collaborative pour les écoacteurs
Seine-Saint-Denis : une plateforme collaborative pour les écoacteurs
Le Département de la Seine-Saint-Denis a lancé ce jeudi 25 juin, la plateforme collaborative « CO », pour l'organisation d'événements écoresponsables.
Tous les articles TERRITOIRES
Nos magazines
Accéder au kiosque
En partenariat avec
Événements
Solar PV World Expo 2020
16 Août 2020
EXPOBIOGAZ
2 Septembre 2020
20e Congrès international du recyclage automobile (IARC)
2 Septembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Ordonnanceur(se) Soirée H/F
- Responsable Ressources Humaines H/F
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- Responsable d’Unité Administrative F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.