Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

POLLUTIONS
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Il n’y aurait pas de traces du SARS-CoV-2 dans l’eau de mer et les coquillages

Partager :
Il n’y aurait pas de traces du SARS-CoV-2 dans l’eau de mer et les coquillages
Par E.G, le 18 mai 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Pollutions
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Ce lundi 18 mai, l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer) publie les résultats de ses analyses concernant des éventuelles traces du virus SARS-CoV-2 dans l’eau de mer et les coquillages.

Pas de traces du SARS-CoV-2 dans l’eau de mer et les coquillages du littoral français, rassure l’Ifremer dans une nouvelle publication. L’Institut a lancé mi-avril, une opération de prélèvement d’échantillons d’eaux usées, d’eau de mer et de coquillages, suite à la détection du coronavirus SARS-CoV-2 dans des eaux usées en France et dans d’autres pays.  « Les résultats des premières analyses moléculaires menées par le laboratoire nantais "Santé, environnement et microbiologie" (LSEM) du centre Atlantique de l’Ifremer sont négatifs : aucune trace du coronavirus SARS-CoV-2 n’a été détectée dans les échantillons d’eau de mer et de mollusques analysés », souligne l’Ifremer.

Pour réaliser cette étude, 21 échantillons de coquillages provenant des trois façades maritimes métropolitaines ont été prélevés, « selon leur exposition aux sources de contamination fécale d’origine humaine », explique l’Ifremer. « Trois sites sur la côte normande, huit sur les côtes bretonnes, huit sur la façade atlantique et trois sur la façade méditerranéenne », est-il détaillé. Ainsi, deux échantillons de moules et 19 échantillons d’huîtres creuses ont été prélevés entre le 22 et le 27 avril 2020. Le protocole de recherche du SARS-CoV-2 utilisé par les chercheurs est semblable à celui utilisé pour le dépistage chez les humains et « permet de détecter le génome du virus dans les échantillons ».

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Pour l’eau de mer, quatre échantillons d’un litre d’eau marine provenant des trois façades maritimes métropolitaines ont été prélevés et analysés.

« Prouver l’absence réelle du virus est un art difficile »

«Même si elle ne vaut pas pour certitude pour l’ensemble des coquillages et des eaux marines métropolitaines, l’absence de traces du SARS-CoV-2 révélée par notre étude est une bonne nouvelle »,souligne Soizick Le Guyader, virologiste et responsable du laboratoire LSEM de l’Ifremer. « Prouver l’absence réelle du virus est un art difficile: nous n’avons pas prélevé d’échantillons dans toutes les zones littorales sensibles aux contaminations par des rejets humains; d’autre part, sur les 7 à 9 grammes de tissus de coquillages prélevés, nous n’en analysons qu’une petite partie. Nous avons donc décidé de poursuivre nos prélèvements et nos analyses sur les mêmes sites tous les 15 jours pendant encore plusieurs mois, afin de suivre les éventuels effets d’une circulation potentiellement accrue du virus dans la population dans le contexte de la levée progressive des mesures de confinement », ajoute-t-elle.

Le LSEM a également voulu voir si des traces de SARS-CoV-2 étaient présentes dans les eaux usées de zones géographiques moins impactées par le virus que la région parisienne et le Grand Est. Le laboratoire a « mis en place un plan d’échantillonnage sur trois stations d’épuration du Grand Ouest : deux provenant d’une zone urbaine et d’une zone littorale », est-il expliqué. 13 échantillons d’un litre d’eau brute en entrée de chaque station a été collecté. « Les analyses ont débuté et les premiers résultats sont attendus prochainement ».

Crédit : Ifremer
Offre en ligne à partir de 8,90 €
Dans ce contexte particulier, le premier mois d'abonnement est offert.
Je m'abonne
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
S'identifier
S'inscrire
  [Vidéo] La faune regagne la ville
Cette troisième semaine de confinement a permis aux animaux de reprendre du terrain en ville. C'est le cas dans de nombreuses métropoles mondiales où la population est confinée. Mais les professionnels des services essentiels - gestion de l'eau et des déchets par exemple - continuent d'assurer leurs missions.
+ de vidéos Environnement TV
UN POINT SUR LA REPRISE AVEC...
Caroline Flaissier, directrice générale d’Engie Entreprises & Collectivités
Depuis le 11 mai, la reprise s’organise progressivement partout en France. Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation, des réflexions sur l’impact du confinement et leur vision de l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Caroline Flaissier, directrice générale d’Engie Entreprises & Collectivités.
Toutes les interviews
Actu réglementaire
Décret du 27 mai 2020 portant nomination du président du conseil d'administration d'IFP Energies nouvelles - M. CHEVET (Pierre-Franck) Lire
Décret du 27 mai 2020 portant nomination du directeur des affaires financières - M. MOREAU (Vincent) Lire
Arrêté du 21 avril 2020 portant admission à la retraite (ingénieurs des ponts, des eaux et des forêts) Lire
Pour plus d'informations cliquez ici
À lire également
Déconfinement : l’association Respire dépose un référé liberté pour l’ouverture des parcs en zone rouge
Déconfinement : l’association Respire dépose un référé liberté pour l’ouverture des parcs en zone rouge
L’association Respire a déposé, ce lundi 25 mai, un référé-liberté devant le Conseil d’Etat, pour la réouverture des parcs et jardins en zone rouge.
L'IRD créé un comité scientifique spécial Covid-19
L'IRD créé un comité scientifique spécial Covid-19
L'institut de recherche pour le développement (IRD) vient de créer un comité scientifique interdisciplinaire et partenarial Covid-19. Sa mission : conseiller la gouvernance de l’IRD et coordonner au mieux les actions scientifiques de l’institut face à l’urgence sanitaire actuelle.
[Tribune] Confinement et chute de la pollution de l'air : est-il temps d'en tirer des leçons ?
[Tribune] Confinement et chute de la pollution de l'air : est-il temps d'en tirer des leçons ?
Cette semaine, François Gatineau, consultant expert mobilité et énergie pour la société de conseil, formation et ingénierie, Mobileese, revient sur les conséquences déjà visibles du confinement des Hommes sur l'environnement. Il dresse un portrait de ce que pourrait être le monde d'après-Covid-19, plus durable et plus résilient.
Qualité de l'air intérieur : attention aux concentrations de polluants après rénovation
Qualité de l'air intérieur : attention aux concentrations de polluants après rénovation
Une étude de l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) et de la Haute école d'ingénierie et d'architecture de Fribourg (HEIA-FR), attire l'attention sur la surveillance de la qualité de l'air intérieur.
Incendie de Lubrizol : une enquête de Rouen Respire collecte les premières données sur l’impact sanitaire
Incendie de Lubrizol : une enquête de Rouen Respire collecte les premières données sur l’impact sanitaire
L’association Rouen Respire publie ce mardi 19 mai, les résultats d’une enquête menée suite à l’incendie de Lubrizol et de Normandie Logistique le 26 septembre 2019.
Dérogations aux distances d'épandage de pesticides : 9 ONG déposent deux recours devant le Conseil d'Etat
Dérogations aux distances d'épandage de pesticides : 9 ONG déposent deux recours devant le Conseil d'Etat
Neuf ONG viennent de déposer deux recours devant le Conseil d'Etat pour stopper les dérogations aux distances d'épandages de pesticides près des habitations.
L'Ineris et Copernicus publient un outil pour visualiser les effets du confinement sur la pollution de l'air
L'Ineris et Copernicus publient un outil pour visualiser les effets du confinement sur la pollution de l'air
L'Institut national de l'environnement industriel et des risques (Ineris) et Copernicus, publient une version européenne de l'outil permettant de visualiser quotidiennement les effets du confinement sur la pollution atmosphérique.
Tous les articles POLLUTIONS
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
bauma CTT RUSSIA
26 Mai 2020
bauma CTT RUSSIA
Confs'Amiante Bâti
28 Mai 2020
Confs'Amiante Bâti
Confs'Amiante Hors-série Ferroviaire
4 Juin 2020
Confs'Amiante Hors-série Ferroviaire
+ d'événements
Emploi
- Responsable d'exploitation traitement d'eau F/H
- Technicien Gestion des Réseaux d'Eaux H/F
- Animateur / Animatrice en Hygiène Sécurité Environnement -HSE-
- Responsable de service Comptabilité F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.