Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Il n’y aurait pas de traces du SARS-CoV-2 dans l’eau de mer et les coquillages

Il n’y aurait pas de traces du SARS-CoV-2 dans l’eau de mer et les coquillages
Par E.G, le 18 mai 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Ce lundi 18 mai, l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer) publie les résultats de ses analyses concernant des éventuelles traces du virus SARS-CoV-2 dans l’eau de mer et les coquillages.

Pas de traces du SARS-CoV-2 dans l’eau de mer et les coquillages du littoral français, rassure l’Ifremer dans une nouvelle publication. L’Institut a lancé mi-avril, une opération de prélèvement d’échantillons d’eaux usées, d’eau de mer et de coquillages, suite à la détection du coronavirus SARS-CoV-2 dans des eaux usées en France et dans d’autres pays.  « Les résultats des premières analyses moléculaires menées par le laboratoire nantais "Santé, environnement et microbiologie" (LSEM) du centre Atlantique de l’Ifremer sont négatifs : aucune trace du coronavirus SARS-CoV-2 n’a été détectée dans les échantillons d’eau de mer et de mollusques analysés », souligne l’Ifremer.

Pour réaliser cette étude, 21 échantillons de coquillages provenant des trois façades maritimes métropolitaines ont été prélevés, « selon leur exposition aux sources de contamination fécale d’origine humaine », explique l’Ifremer. « Trois sites sur la côte normande, huit sur les côtes bretonnes, huit sur la façade atlantique et trois sur la façade méditerranéenne », est-il détaillé. Ainsi, deux échantillons de moules et 19 échantillons d’huîtres creuses ont été prélevés entre le 22 et le 27 avril 2020. Le protocole de recherche du SARS-CoV-2 utilisé par les chercheurs est semblable à celui utilisé pour le dépistage chez les humains et « permet de détecter le génome du virus dans les échantillons ».

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Pour l’eau de mer, quatre échantillons d’un litre d’eau marine provenant des trois façades maritimes métropolitaines ont été prélevés et analysés.

« Prouver l’absence réelle du virus est un art difficile »

«Même si elle ne vaut pas pour certitude pour l’ensemble des coquillages et des eaux marines métropolitaines, l’absence de traces du SARS-CoV-2 révélée par notre étude est une bonne nouvelle »,souligne Soizick Le Guyader, virologiste et responsable du laboratoire LSEM de l’Ifremer. « Prouver l’absence réelle du virus est un art difficile: nous n’avons pas prélevé d’échantillons dans toutes les zones littorales sensibles aux contaminations par des rejets humains; d’autre part, sur les 7 à 9 grammes de tissus de coquillages prélevés, nous n’en analysons qu’une petite partie. Nous avons donc décidé de poursuivre nos prélèvements et nos analyses sur les mêmes sites tous les 15 jours pendant encore plusieurs mois, afin de suivre les éventuels effets d’une circulation potentiellement accrue du virus dans la population dans le contexte de la levée progressive des mesures de confinement », ajoute-t-elle.

Le LSEM a également voulu voir si des traces de SARS-CoV-2 étaient présentes dans les eaux usées de zones géographiques moins impactées par le virus que la région parisienne et le Grand Est. Le laboratoire a « mis en place un plan d’échantillonnage sur trois stations d’épuration du Grand Ouest : deux provenant d’une zone urbaine et d’une zone littorale », est-il expliqué. 13 échantillons d’un litre d’eau brute en entrée de chaque station a été collecté. « Les analyses ont débuté et les premiers résultats sont attendus prochainement ».

Crédit : Ifremer
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Sandrine Josso : « La France en est encore à l'âge de pierre en ce qui concerne la santé environnementale »
Sandrine Josso : « La France en est encore à l'âge de pierre en ce qui concerne la santé environnementale »
En décembre dernier, les parlementaires de la commission d'enquête sur l'évaluation des politiques publiques de santé environnementale ont rendu leur rapport. Vingt-et-une propositions ont été arrêtées à l'issue de leurs travaux. Elles visent à « construire un nouveau paradigme » en santé environnementale. Rencontre avec la députée Sandrine Josso, rapporteure de la commission d'enquête parlementaire.
La « Valgorisation » à la conquête du marché canadien
La « Valgorisation » à la conquête du marché canadien
Valgo, entreprise française spécialiste dans la réhabilitation de friches polluées, s’installe au Canada et s’associe à la société On Demoli Inc., l’un des leaders québécois des travaux de démolition et de désamiantage.
Renault s'engage à limiter les émissions de carbone dans ses usines en Espagne
Renault s'engage à limiter les émissions de carbone dans ses usines en Espagne
Le groupe Renault a annoncé la signature d’un accord de partenariat avec Iberdrola, le groupe espagnol leader des énergies renouvelables, pour atteindre la neutralité carbone dans ses usines en Espagne.
Un service pour maîtriser le bilan carbone « exploitation » des immeubles
Un service pour maîtriser le bilan carbone « exploitation » des immeubles
La société Aveltys, spécialisée dans l'exploitation performancielle des immeubles tertiaires, lance la Garantie carbone. Celle-ci vise à diminuer les émissions de gaz à effet de serre par des préconisations d’exploitation soumises au maître d’ouvrage.
29 ONG interpellent l’Anses sur des pesticides en vente libre
29 ONG interpellent l’Anses sur des pesticides en vente libre
Une coalition de 29 associations interroge l'Agence française de Sécurité Sanitaire (Anses) sur les autorisations de mise sur le marché accordées à 14 pesticides contenant des « substances toxiques ».
L’achèvement des travaux de dépollution de la friche industrielle de Petroplus
L’achèvement des travaux de dépollution de la friche industrielle de Petroplus
Valgo, l’entreprise française spécialiste dans la remédiation et la revitalisation de sites industriels, annonce la fin de l’étape de dépollution du site de l’ancienne raffinerie de Petroplus, en Seine-Maritime, et son passage à l’étape d’aménagement.
Tout savoir sur : la réglementation sur les perturbateurs endocriniens
Tout savoir sur : la réglementation sur les perturbateurs endocriniens
Le droit est-il à la hauteur des enjeux concernant les perturbateurs endocriniens ? Comment faire évoluer la réglementation pour la mettre en adéquation avec les enjeux de santé publique ? Comment le droit peut-il réorienter les recherches scientifiques en la matière ? Eléments de réponse avec Joanna Peltzman, associée en Droit de la Santé et Droit de l’Environnement au cabinet DS Avocats.
Tous les articles POLLUTIONS
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.