Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Le bassin méditerranéen s'attend à des dommages irréversibles

Le bassin méditerranéen s'attend à des dommages irréversibles
Les changements climatiques ont des conséquences importantes sur le bien-être et la santé des humains et sur l'économie de la région. Crédit : Romain Guery-odelin / Pixabay
Par Abdessamad Attigui, le 15 septembre 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Selon les récents rapports dévoilés par le Plan Bleu et le réseau MedECC, la région méditerranéenne est confrontée à des changements climatiques et environnementaux sans précédent. Le moment d’induire une profonde transformation des modes de production dans la région. 

C’est un constat alarmant de l’état de l’environnement et du développement dans le bassin méditerranéen. Les experts du Plan Bleu (le centre d’activités régional du plan d’action pour la Méditerranée de l’ONU) et du MedECC (Experts méditerranéens sur le Changement Climatique et Environnemental) ont indiqué dans leurs rapports respectifs diffusés dans le cadre du Congrès mondial de la nature à Marseille, que la Méditerranée « est sous la menace imminente de dommages irréversibles aux écosystèmes qui vont compromettre le bien-être humain ».

En termes de développement durable, le Rapport sur l’état de l’environnement et du développement (RED 2020) publié par Plan Bleu, estime que la région méditerranéenne ne serait pas en mesure de réaliser ses objectifs de durabilité définis à l’horizon 2030. Et pour cause ! Une activité humaine polluante qui engendre toujours plus d’externalités négatives sur les écosystèmes naturels.

Parmi les effets qui pèsent sur ce bassin : l’acidification de la mer Méditerranée et l’élévation de son niveau qui a augmenté « de 6 cm au cours des 20 dernières années provoquant des inondations destructrices plus fréquentes ». Le rapport évoque également l’intensification des vagues de chaleur « provoquant une augmentation des pénuries d’eau et accentuant le risque de sécheresses et de désertification au cours des prochaines décennies ».

Ces changements touchent aussi les habitants de la région. Les scientifiques du RED 2020 attribuent 15 % des décès en Méditerranée à des facteurs environnementaux évitables. « En 2016, plus de 228.000 personnes sont décédées prématurément des suites d’une exposition à la pollution atmosphérique », ajoutent-ils.

« Ensemble, ces changements ont des conséquences importantes sur le bien-être et la santé des humains et sur l’économie, en particulier sur la pêche et l’agriculture. Le risque de conflits alimentés par la rareté et la détérioration des ressources et les migrations humaines liées est susceptible d’augmenter », fait savoir le rapport.

Orienter les investissements pour gagner en durabilité

Une profonde transformation des modes de consommation et de production est désormais plus que nécessaire pour atteindre la durabilité de la région. Le RED 2020 identifie 5 leviers d’action pour entamer cette transition :

- Financer et encourager les « options durables » et éliminer progressivement des subventions néfastes pour l’environnement. Dans ce cas de figure, il est important d’accorder aux administrations et aux acteurs locaux « les moyens de mettre en œuvre les engagements et les mesures convenus » au niveau national ou international.

- Orienter l’action et les investissements vers « l’adaptation aux contraintes environnementales projetées ». Et exploiter les solutions fondées sur la nature qui peuvent aider la société à s’adapter aux changements climatiques et environnementaux en cours et à les atténuer.

- Renforcer la coopération intersectorielle : tous les secteurs doivent se saisir du développement durable « non seulement les ministères de l’environnement ».

- Mettre en œuvre des actions de prévention qui sont généralement « moins coûteuses et conduisent à de meilleurs résultats environnementaux et sociaux que les actions curatives ».

- Appliquer des obligations légales en adoptant des dispositions dans la législation nationale pour permettre la responsabilité et l’action en justice.

Comment adapter les écosystèmes à une population croissante ?

Le premier rapport d’évaluation de la Méditerranée (MAR1), rédigé par 190 scientifiques de 25 pays et publié par MedECC, prend en compte le contexte méditerranéen marqué par une population croissante.

Ce rapport liste ainsi différentes options pour une meilleure adaptation des écosystèmes et des systèmes humains aux changements environnementaux. Les experts insistent notamment sur le potentiel important dont disposent les pays méditerranéens pour contribuer à l’atténuation des changements climatiques, « par une transition énergétique accélérée ». Cela impliquerait l’arrêt progressifs des sources d’énergies émettrices de gaz à effet de serre et en contre partie le développement accéléré des énergies renouvelables. « D’ici 2040, la part des énergies renouvelables pourrait au moins tripler pour atteindre 13 à 27 % dans les scénarios de transition actuels. Une coopération régionale accrue dans la production et la distribution de l’énergie est cruciale pour atténuer le changement climatique de manière efficace », peut-on lire dans le rapport.

Parmi les solutions proposées, les scientifiques abordent également la possibilité d’une « gestion plus rigoureuse des ressources naturelles ». Ils font notamment référence aux méthodes agroécologiques, « qui permettent d’adapter l’agriculture à une ressource hydrique plus rare tout en stockant plus de carbone dans les sols ».
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Mobula 8 : Le bateau dépollueur
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
La situation des nappes d’eau souterraine semble contrastée en France
La situation des nappes d’eau souterraine semble contrastée en France
L’automne et l’hiver 2020-2021 ont été caractérisés par une forte recharge des nappes d’eau souterraine sur une grande partie du territoire et par une très faible recharge sur le littoral méditerranéen. Décryptage du bulletin de situation hydrogéologique.
JO 2024 : Colas remporte un contrat cadre de la SOLIDEO pour la régulation des flux logistiques
JO 2024 : Colas remporte un contrat cadre de la SOLIDEO pour la régulation des flux logistiques
Mobility by Colas, intégrateur et opérateur de services numériques de mobilité, a signé un contrat cadre avec la Société de livraison des ouvrages olympiques (SOLIDEO). Avec sa solution Qievo, la société assurera l’organisation de la logistique du « dernier kilomètre » associée aux différents chantiers de construction du Village olympique des Athlètes situé au nord de Paris.
Le Cerema propose deux formations professionnelles autour de la RE2020
Le Cerema propose deux formations professionnelles autour de la RE2020
La Réglementation environnementale 2020 (RE 2020), bouleversera la filière du bâtiment à partir de janvier 2022. Le Cerema a conçu deux formations professionnelles pour préparer les acteurs du BTP aux futures évolutions.
Paysalia, le salon du paysage, jardin et sport est de retour
Paysalia, le salon du paysage, jardin et sport est de retour
Salon de référence de la filière du paysage, Paysalia 2021 se tiendra du mardi 30 novembre au jeudi 2 décembre prochain, à Lyon Eurexpo. Pour sa 7e édition, le salon accueillera l’ensemble des acteurs de la filière.
Socotec lance la première certification de maquette numérique du bâtiment
Socotec lance la première certification de maquette numérique du bâtiment
Le groupe Socotec, spécialiste de la gestion des risques liés au bâti, propose la première certification de maquette BIM (bâti immobilier modélisé). Objectif : garantir la gestion optimisée de la performance environnementale d’un ouvrage bâti.
Début de l'enquête publique sur le projet d'enfouissement des déchets nucléaires à Bure
Début de l'enquête publique sur le projet d'enfouissement des déchets nucléaires à Bure
Une enquête publique se tient jusqu'au 23 octobre autour du projet de centre de stockage industriel en couche géologique profonde des déchets radioactifs de haute et moyenne activité à vie longue, sur les territoires de la Meuse et de la Haute-Marne.
Une plateforme dédiée à la transmission du foncier agricole
Une plateforme dédiée à la transmission du foncier agricole
Le mouvement Terre de Liens, impliqué dans la lutte contre la disparition des terres agricoles, lance « Objectif Terres », une plateforme d’annonces qui permet de faciliter la mise en relation entre les candidats à l’installation et les paysans cédants et propriétaires privés de terres agricoles.
Tous les articles TERRITOIRES
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.