EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS
À la uneTERRITOIRES

La publicité perd sa place à Nantes

Par Abdessamad Attigui. Publié le 10 janvier 2023.
La publicité perd sa place à Nantes
110 panneaux publicitaires de 8 m² et 10 autres de 2 m² ont été désinstallés à Nantes Métropole. Crédit : Nantes Métropole
NEWSLETTERS
Archiver cet article
Une centaine de panneaux publicitaires ont été désinstallés à Nantes Métropole. Une démarche qui traduit l’engagement de la collectivité pour lutter contre la pollution visuelle dans son territoire.

Dans la nuit du 04 janvier, 120 panneaux publicitaires ont été désinstallés à Nantes Métropole. Un premier démantèlement d’une longue série de déposes prévues par la métropole de Nantes qui s’est engagée dans son règlement local de publicité (RLPm) à réduire de 45 % les supports publicitaires dans son territoire à l’horizon 2024.

L’opération a nécessité l’intervention de 19 équipes composées de 50 salariés JCDecaux, qui ont procédé en « un temps record » à la dépose de 110 panneaux publicitaires de 8 m² et 10 autres de 2 m², disséminés sur six communes de la métropole nantaise (Bouguenais, Orvault, Saint-Sébastien-sur-Loire, Rezé, Saint-Herblain et Nantes). Cette désinstallation a un impact visuel immédiat en libérant 2 000 m² de surface d’information ou de publicité, et permet d’économiser près de 625.000 kwh/an d’électricité, soit l’équivalent de la consommation annuelle de 50 appartements T3, fait savoir la métropole. Pour sa présidente Johanna Rolland, et maire de Nantes, « Cette action permet de préserver la qualité de nos paysages. Et au-delà de la pollution visuelle, lumineuse et de la dépense énergétique, il se joue aussi notre relation à l’hyper-consommation ».

Libération de l’espace au profit des recettes budgétaires

Cette démarche concrétise la volonté politique affichée par la métropole qui entend réguler la présence publicitaire sur son territoire. Les élus des 24 communes membres de Nantes Métropole ont mené une réflexion, concertée avec les citoyens, qui a aboutit au premier Règlement local de publicité métropolitain (RLPm). Ce texte, voté le 30 juin 2022 à l’unanimité, interdit la publicité sur près de 70 % du territoire métropolitain et prévoit la dépose d’un millier de panneaux d’ici à deux ans, quitte à renoncer à des recettes budgétaires importantes estimées à moins de 30 % sur des recettes comprises entre 10 et 11 millions d’euros par an.

Dans le cadre de ce plan, la métropole prévoit pour les zones agglomérées, selon 3 zones, la dépose de 1 000 panneaux. Le RLPm comprend également l’interdiction de la publicité autour des écoles, de la maternelle au collège, dans un périmètre de 50 m et la disparition des panneaux d’affichage de 12 m², ainsi que l’interdiction des publicités sur domaines privés afin de protéger l’hyper-centre historique et les abords de monuments historiques.

Parmi les mesures restantes, on cite : l’extinction nocturne des panneaux publicitaires entre minuit et 6h et des vitrines éclairées des abris-bus dès lors que le service de transport est arrêté ; l’encadrement de la publicité numérique en taille, en nombre et en densité : sur domaine privé, écran maximum de 2 m² et implantation possible qu’en ZP3, sur domaine public, gel du déploiement des écrans numériques sur mobilier urbain et maintien des écrans installés, renoncement au 23 restants prévus au contrat.
 
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
Guillaume Chiche renforce l'implantation de Prologis en France
20 décembre 2022
Guillaume Chiche renforce l'implantation de Prologis en France Prologis, acteur mondial de l’immobilier logistique, annonce la nomination de Guillaume Chiche en tant que directeur du développement territorial pour son entité française.
En Alsace, les « Territoires d'avenir » sortent de terre
9 novembre 2022
En Alsace, les « Territoires d'avenir » sortent de terre Conçu par le groupe Tellos, le concept innovant des « Territoires d'avenir » vise à dépoussiérer les zones d'aménagement concerté (ZAC), en faisant la part belle à la sobriété, aux réseaux « intelligents » et au cadre de vie. L'une de ces zones d'activités « nouvelle génération » est en cours de réalisation en Alsace.
Huit collectivités normandes se confrontent à des scénarios climatiques prospectifs  
14 décembre 2022
Huit collectivités normandes se confrontent à des scénarios climatiques prospectifs   En Normandie, des collectivités volontaires sont accompagnées par la Direction régionale de l’Ademe afin de définir une méthode de résilience face aux différents scénarios de changement climatique.
Tous les articles TERRITOIRES
VIDÉO
Quel avenir pour nos déchets nucléaires ?
Toutes les vidéos
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
+
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- Responsable de contrat déchets sur site client H/F
- Opérateur Gestion des Réseaux H/F
- Chargé / Chargée de mission développement durable et RSE
- Chef de projet qualité F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola