Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

BIODIVERSITÉ
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Le Conseil d'Etat somme la France de modifier la réglementation sur les OGM

Partager :
Le Conseil d'Etat somme la France de modifier la réglementation sur les OGM
Par E.G, le 10 février 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Biodiversité
Dans une décision rendue ce vendredi 7 février, le Conseil d’Etat a jugé que certains organismes obtenus par mutagénèse doivent respecter la réglementation OGM.

« Saisi par des associations et syndicats, le Conseil d’État juge que les organismes obtenus par certaines techniques de mutagénèse doivent être soumis à la réglementation relative aux organismes génétiquement modifiés », a annoncé le Conseil d’Etat ce vendredi 7 février. De ce fait, le gouvernement doit modifier le code de l’environnement, identifier les variétés de plantes agricoles obtenues par mutagénèse et identifier les risques liés aux plantes rendues tolérantes aux herbicides (VRTH).

« En vertu d’une directive européenne du 12 mars 2001 , les OGM sont soumis à des procédures d’évaluation des risques et d’autorisation préalables à toute mise sur le marché ou dissémination dans l’environnement et à des obligations d’information du public, d’étiquetage et de suivi », rappelle le Conseil d’Etat. Une directive transposée en droit français dans le code de l’environnement, en excluant l’ensemble des organismes obtenus par mutagénèse. « Tirant les conséquences d’un arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE), le Conseil d’État juge que les organismes obtenus au moyen des techniques de mutagenèse qui sont apparues ou se sont principalement développées depuis l’adoption de la directive de 2001 doivent être soumis aux obligations imposées aux OGM par cette directive », peut-on lire dans un communiqué. « Il précise que tel est le cas non seulement de la mutagénèse dirigée mais aussi de la mutagénèse aléatoire in vitro, utilisées notamment pour rendre tolérantes aux herbicides des plantes comme le tournesol ou le colza », est-il ajouté.

Une modification du code de l’environnement d’ici six mois

Le gouvernement dispose ainsi de six mois pour modifier le code de l’environnement en ce sens (article D. 531-2). « Le Gouvernement devra également identifier, dans un délai de neuf mois, les variétés de plantes agricoles obtenues par mutagénèse qui ont été inscrites au catalogue officiel des plantes cultivées sans avoir fait l’objet de la procédure d’évaluation des risques applicable aux OGM, alors qu’elles auraient dû y être soumises du fait de la technique utilisée pour les obtenir », ajoute le Conseil d’Etat. Enfin, le gouvernement est sommé de prendre, dans un délai de six mois, « les mesures nécessaires à la mise en œuvre des recommandations formulées par l’Anses en 2019, en matière d’évaluation des risques liés aux VRTH, ou de prendre toute autre mesure équivalente permettant de répondre aux observations de l’agence sur les lacunes des données actuellement disponibles ».

La ministre de la transition écologique, Elisabeth Borne, a déclaré prendre acte de cette décision. « Le gouvernement va étudier de manière approfondie la décision du Conseil d’Etat, afin de la mettre en œuvre en prenant en compte l’avis de l’Anses du 26 novembre dernier et conformément à la réglementation européenne », indique un communiqué du ministère.
Wikimedia Commons / DR
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Environnement TV ouvre les vannes
Le 21e Carrefour des gestions locales de l'eau se tient en ce moment même à Rennes. Pour l'occasion, l'équipe d'Environnement TV vous propose une émission consacrée à l'Eau.
+ de vidéos Environnement TV
À lire également
Un nouvel appel à projets pour protéger les espèces menacées
Un nouvel appel à projets pour protéger les espèces menacées
L’agence de l’eau Loire-Bretagne lance un appel à projets en faveur des espèces menacées. Les projets doivent être déposés avant le 15 février prochain.
Biodiversité : WWF chiffre à près de 500 milliards de dollars par an  le déclin de la nature
Biodiversité : WWF chiffre à près de 500 milliards de dollars par an le déclin de la nature
Selon un nouveau rapport du WWF,  l’inaction climatique coûterait presque 10.000 milliards de dollars d’ici à 2050, au niveau mondial.
Le réchauffement climatique dérègle les périodes de pollinisation en Europe
Le réchauffement climatique dérègle les périodes de pollinisation en Europe
Publiée le 23 décembre dernier dans la revue Nature Ecology, une étude menée par des chercheurs français et européens, dont une équipe du Centre d'écologie et des sciences de la conservation, prouve que le réchauffement climatique diminue la diversité des pollinisateurs en Europe.
Zones humides : le sobre anniversaire de la Convention Ramsar
Zones humides : le sobre anniversaire de la Convention Ramsar
A l’échelle mondiale, 35 % des zones humides ont disparu entre 1970 et 2015, un rythme trois fois supérieur à celui des forêts. La France fête le 49e anniversaire de la Convention Ramsar, premier traité international sur la conservation des ressources naturelles, avec l’inscription au réseau mondial d’un 50ème site national. Et sans politique volontariste de reconquête des milieux, en dehors des acquisitions de sites confiées au Conservatoire du littoral il y a quarante-cinq ans.
Municipales 2020 : des associations lancent le Pacte « zéro empreinte forêts »
Municipales 2020 : des associations lancent le Pacte « zéro empreinte forêts »
L’association Envol Vert et la communauté all4trees, en partenariat avec 16 organisations environnementales, lancent, dans le cadre des élections municipales, le Pacte « zéro empreinte forêt ».
La « pêche responsable » à l'honneur du 17 au 23 février
La « pêche responsable » à l'honneur du 17 au 23 février
Du 17 au 23 février prochain, ONG, entreprises, pêcheurs, éleveurs, aquariums et associations se mobilisent pour parler « pêche durable » et « aquaculture responsable » dans toute la France.
Pollinisateurs : deux nouvelles substances interdites à l'utilisation en France
Pollinisateurs : deux nouvelles substances interdites à l'utilisation en France
Ce mardi 31 décembre, le gouvernement a publié un décret interdisant l'utilisation de deux substances phytopharmaceutiques similaires aux néonicotinoïdes : le sulfoxaflor et le flupyradifurone.
Tous les articles BIODIVERSITÉ
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
SALON AQUIBAT
26 Février 2020
SALON AQUIBAT
Confs'Amiante Bâti
27 Février 2020
Confs'Amiante Bâti
Confs'Amiante Navire
10 Mars 2020
Confs'Amiante Navire
+ d'événements
Emploi
- Technicien SAV froid industriel H/F
- Coordinateur(rice) Cybersécurité H/F
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- COMPTABLE F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.