Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

BIODIVERSITÉ
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Selon la Cour des comptes européenne, la PAC n'a pas permis d'enrayer le déclin de la biodiversité des terres agricoles

Partager :
Selon la Cour des comptes européenne, la PAC n'a pas permis d'enrayer le déclin de la biodiversité des terres agricoles
Par E.G, le 5 juin 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Biodiversité
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Ce vendredi 5 juin, la Cour des comptes européenne publie un rapport sur le déclin de la biodiversité des terres agricoles.
 
La Politique agricole commune (PAC) n’a pas réussi a enrayer le déclin de la biodiversité des terres agricoles, selon un rapport de la Cour des comptes européenne publié ce vendredi 5 juin. « Et l’agriculture intensive reste l’une des principales causes de la perte de biodiversité », souligne le rapport. De fait, depuis 1990, 30% des populations d’oiseaux des champs et de papillons des prairies ont disparu.

Les auditeurs ont souligné des lacunes dans la stratégie européenne en faveur de la biodiversité à l’horizon 2020, adoptée en 2011, « ainsi que dans la coordination de cette stratégie avec la PAC », indique la Cour des comptes européenne. Dans cette stratégie, aucun objectif mesurable n’a été fixé en ce qui concerne l’agriculture, relève le rapport, « de sorte qu’il s’avère difficile d’évaluer les progrès accomplis et la performance des actions financées par l’Union ».

Un suivi des dépenses non fiable

Par ailleurs, le rapport estime que la méthode de suivi des dépenses de la PAC consacrées à la biodiversité, mise en œuvre par la Commission, n’est pas fiable et qu’elle surestime la contribution de certaines mesures à la biodiversité. « De surcroît, l’effet des exigences associées aux paiements directs sur la biodiversité des terres agricoles est limité, voire inconnu. Bien que certaines de ces exigences, en particulier le "verdissement" et la "conditionnalité", soient susceptibles d’améliorer la biodiversité, la Commission et les États membres ont privilégié des options à faible impact telles que les cultures dérobées ou celles fixant l’azote », relèvent les auditeurs. Ces derniers ont également remarqué que le régime de sanctions liées à la conditionnalité n’avait pas d’effet manifeste sur la biodiversité.
 
Ainsi, les auditeurs du rapport recommandent à la Commission européenne de mieux coordonner la stratégie en faveur de la biodiversité à l’horizon 2030, d’accroître la contribution des paiements directs et du développement rural à la biodiversité des terres agricoles, d’assurer un suivi précis des dépenses budgétaires et de développer des indicateurs fiables pour évaluer les bénéfices et impacts de la PAC.
Photo : Le bruant proyer, une espèce spécialiste des milieux agricoles en déclin © V. Bretagnolle, CEBC (CNRS/Université de La Rochelle)
  [Vidéo] Rencontre avec l'architecte Lina Ghotmeh
A quoi ressemblera la ville de demain ? Voici quelques éléments de réponse avec l’architecte Lina Ghotmeh.
+ de vidéos Environnement TV
UN POINT SUR LA REPRISE AVEC...
Matteo Carando, directeur d’ERG France
Les entreprises et acteurs de l’environnement organisent, depuis mi-mai, la reprise de leurs activités. Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation, des réflexions sur l’impact du confinement et leur vision de l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Matteo Carando, directeur d’ERG France.
Toutes les interviews
Actu réglementaire
Avis relatif à l'extension d'un accord professionnel conclu dans le cadre de la convention collective nationale du personnel des entreprises de restauration de collectivités Lire
Avis relatif à l'extension d'un accord conclu dans le cadre de la convention collective nationale de la plasturgie Lire
Arrêté du 6 juillet 2020 portant délégation de signature (cabinet du ministre délégué auprès de la ministre de la transition écologique, chargé des transports) Lire
Arrêté du 7 juillet 2020 portant délégation de signature (bureau du cabinet du ministre de l'agriculture et de l'alimentation) Lire
Arrêté du 6 juillet 2020 portant délégation de signature (bureau des cabinets) Lire
À lire également
Des investisseurs favorables à la création de mesures d'impacts sur la biodiversité
Des investisseurs favorables à la création de mesures d'impacts sur la biodiversité
Trente investisseurs, pesant plus de 6.000 milliards d'euros, appellent à la création de mesures d'impacts sur la biodiversité adaptées à l'investissement. Quatorze propositions sont sur la table suite à un appel à manifestation d'intérêt.
[Enquête] Les parcs nationaux à la peine
[Enquête] Les parcs nationaux à la peine
Créés par une loi de 1960, les parcs nationaux français ont vu leurs actions élargies à partir de 2006 par l’introduction de chartes de territoire. Mais depuis dix ans, ces établissements publics soumis à une baisse importante de leur effectif peinent à exercer leurs missions, entre protection d’une nature exceptionnelle et développement durable local.
Une application pour aider les forestiers à déterminer la sensibilité des forêts
Une application pour aider les forestiers à déterminer la sensibilité des forêts
Ce lundi 15 juin, l'Institut national de la recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement (Inrae) et l'Office national des forêts (ONF), annoncent le lancement de l'application mobile For-Eval, pour aider les gestionnaires à identifier les forêts les plus vulnérables.
Dans le Mercantour, des insectes montent en altitude sous l'effet du climat
Dans le Mercantour, des insectes montent en altitude sous l'effet du climat
Le parc national du Mercantour a observé une remontée en altitude d'environ 140 mètres en moyenne des criquets et des sauterelles depuis les années 1980 sous l'effet du réchauffement climatique, selon les résultats d'une étude co-financée par l'Europe communiqués ce jeudi 25 juin.
Le défaunation des forêts tropicales menace certaines espèces d'arbres
Le défaunation des forêts tropicales menace certaines espèces d'arbres
Des chercheurs du Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) et du Centre national de recherche scientifique (CNRS) ont publié une analyse qui conclut que la défaunation en forêt tropicale menace également les arbres.
Le confinement a favorisé le retour des animaux marins sur le littoral méditerranéen
Le confinement a favorisé le retour des animaux marins sur le littoral méditerranéen
Pendant le confinement, la mission Sphyrna Odyssey, avec le soutien de la Fondation Prince Albert II de Monaco, a mené la mission « Quiet Sea » : une mission d’écoute du milieu marin.
Mathilde Massias, adjointe au directeur territorial Auvergne-Rhône-Alpes de l’ONF
Mathilde Massias, adjointe au directeur territorial Auvergne-Rhône-Alpes de l’ONF
Alors que débute la deuxième phase du déconfinement, les entreprises et acteurs de l’environnement organisent la reprise de leurs activités. Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation, des réflexions sur l’impact du confinement et leur vision de l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Mathilde Massias, adjointe au directeur territorial Auvergne-Rhône-Alpes de l’ONF et directrice de l’agence études Auvergne-Rhône-Alpes.
Tous les articles BIODIVERSITÉ
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Solar PV World Expo 2020
16 Août 2020
Solar PV World Expo 2020
EXPOBIOGAZ
2 Septembre 2020
EXPOBIOGAZ
20e Congrès international du recyclage automobile (IARC)
2 Septembre 2020
20e Congrès international du recyclage automobile (IARC)
+ d'événements
Emploi
- Dessinateur industriel H/F - Cognac (16)
- Alternance - Chargé(e) de Prévention Santé et Sécurité
- Jardinier / Jardinière
- INGENIEUR CHIMISTE EXPLOITATION F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.