Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu

BIODIVERSITÉ
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Biodiversité, « le déclin se poursuit »

Partager :
Biodiversité, « le déclin se poursuit »
Par La rédaction, le 25 septembre 2020
Nos newsletters gratuites ›
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Quatre ans après la promulgation de la loi pour la reconquête de la biodiversité, le conseil économique social et environnemental  (CESE) dresse un premier triste bilan.

Plus de trente ans après la dernière loi relative à la protection de la nature de 1976, la loi « pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages », adoptée en août 2016 affichait des objectifs ambitieux et des apports utiles. Parmi eux, l’institution de grands principes : absence de perte nette de biodiversité, solidarité écologique, non-régression environnementale, ou utilisation durable. Pour autant, aujourd’hui, la situation de la biodiversité en France reste très préoccupante. Selon le dernier rapport de l’Observatoire national de la biodiversité : seulement 20 % des écosystèmes remarquables sont dans un état de conservation favorable, 60.000 hectares sont artificialisés chaque année en métropole et 23 % des oiseaux communs « spécialistes » ont disparu dans l’hexagone.
 
Quatre ans après la promulgation de la loi, le Conseil économique, social et environnement (Cese) constate dans son projet d’avis sur cette loi publié ce mercredi 23 septembre, que non seulement la « reconquête » n’est pas amorcée, mais qu’au contraire, le déclin se poursuit. Il formule donc plusieurs préconisations pour éviter la catastrophe.
  
Définir un paquet réglementaire et fiscal contre l’artificialisation des sols 
 
Le Cese préconise l’harmonisation de la définition d’un espace artificialisé, en retranchant notamment les parcs urbains, et la mise en oeuvre à un échelon supra-communal de documents de planification plus contraignants. Il appelle également à mieux calibrer et à utiliser davantage d’outils fiscaux et économiques pour dissuader plus efficacement de l’artificialisation des sols.
 
Mettre en œuvre l’accès aux ressources génétiques et le partage des avantages (APA) 
 
Constatant que le mécanisme de l’APA est aujourd’hui très peu appliqué alors qu’il résulte d’un engagement international envers la Convention internationale de la diversité biologique, le Cese recommande de développer, par ce mécanisme, l’accès payant aux ressources génétiques afin de financer la protection de la biodiversité dans les territoires dont elles sont issues et de publier les textes d’application correspondants de la loi, afin de permettre l’effectivité des contrôles de conformité.
 
Être à la hauteur des enjeux dans les territoires d’Outre-mer
 
Face aux carences particulièrement préoccupantes dans la préservation de la biodiversité en Outre-mer, le Cese préconise d’augmenter de façon significative les moyens humains et financiers pour la protection des mangroves et des récifs coralliens et de mettre en œuvre l’expérimentation prévue par la loi d’un réseau d’aires protégées s’inspirant du réseau Natura 2000. Le Cese suggère également de porter auprès de la Commission européenne, une réforme des instruments financiers de soutien aux projets en matière de biodiversité.
 
Mobiliser l’ensemble des parties prenantes, des services de l’Etat aux régions, acteurs agricoles et économiques, syndicats et associations
 
Afin de prévenir un traitement en silos par l’Etat de la question climatique et de celle de la protection de la biodiversité, le Cese invite à la multiplication des échanges techniques entre le Giec et l’IPBES et propose la création d’un rapport commun aux deux entités. Le Conseil préconise également que le conseil de défense écologique investisse le champ de la biodiversité à hauteur de la lutte contre le réchauffement climatique. Le Cese appelle aussi à la mise en place, dans toutes les régions, d’une agence régionale de la biodiversité et d’affecter à la région une part de la taxe d’aménagement des espaces naturels sensibles.
 
Pour ce qui concerne les activités agricoles, au vu des impacts significatifs sur la biodiversité de certaines pratiques intensives, le Cese juge indispensable la valorisation et l’accompagnement des agriculteurs qui s’inscrivent dans la transition agroécologique, notamment dans la réduction de l’usage des produits phytosanitaires. Le Cese recommande à ce titre l’application de l’article 44 de la loi issue des états généraux de l’alimentation qui prévoit l’interdiction de la vente de produits agricoles ayant reçu un traitement non autorisé par la réglementation européenne. Le Cese recommande enfin de favoriser la création d’infrastructures agro-écologiques (IAE) de toutes sortes, afin que celles-ci atteignent au moins 10 % de la surface totale des exploitations agricoles.
Pixnio / domaine public (CC0)
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
  [Vidéo] Visitez la maison du futur
+ de vidéos Environnement TV
Dernier numéro
N° 1785
Sommaire
Découvrir
J'achète un numéro (16,70 €)
Actu réglementaire
Arrêté du 24 février 2021 modifiant l'arrêté du 17 février 2021 portant nomination (administration centrale) Lire
Arrêté du 24 février 2021 fixant le nombre de places offertes à l'examen professionnel pour l'avancement au grade d'attaché principal d'administration de l'Etat au titre de l'année 2021 au ministère de la transition écologique (direction générale de l'aviation civile et Météo-France) Lire
Arrêté du 23 février 2021 fixant le nombre de places offertes au titre de l'année 2021 à l'examen professionnel pour le recrutement d'assistants d'administration de l'aviation civile de classe normale au ministère de la transition écologique et solidaire (direction générale de l'aviation civile et Météo-France) Lire
Avis n° 4 relatif à la fermeture de certains quotas et/ou sous-quotas de pêche pour l'année 2021 Lire
Avis relatif à l'extension d'un avenant à l'accord collectif départemental sur le régime d'assurance complémentaire frais de santé des salariés non cadres des exploitations agricoles et entreprises de travaux agricoles et ruraux de la Creuse Lire
Avis relatif à l'extension d'un avenant à la convention collective nationale concernant les coopératives agricoles de céréales, de meunerie, d'approvisionnement, d'alimentation du bétail et d'oléagineux Lire
Décret du 24 février 2021 portant nomination au conseil d'administration de l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs Lire
Arrêté du 23 février 2021 portant nomination (administration centrale) Lire
Décret n° 2021-207 du 24 février 2021 adaptant la réglementation applicable au transport de personnes par câbles à l'entrée en vigueur du règlement (UE) 2016/424 du Parlement européen et du Conseil du 9 mars 2016 relatif aux installations à câbles et abrogeant la directive 2000/9/CE Lire
Ordonnance n° 2021-206 du 24 février 2021 relative aux installations à câbles prise en application de l'article 128 de la loi n° 2019-1428 du 24 décembre 2019 d'orientation des mobilités Lire
Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2021-206 du 24 février 2021 relative aux installations à câbles prise en application de l'article 128 de la loi n° 2019-1428 du 24 décembre 2019 d'orientation des mobilités Lire
Arrêté du 24 février 2021 délivrant l'agrément d'observatoire local des loyers à l'Agence d'urbanisme de la région stéphanoise (epures) Lire
Arrêté du 24 février 2021 délivrant l'agrément d'observatoire local des loyers à l'Agence d'urbanisme et de développement Clermont Métropole Lire
Arrêté du 24 février 2021 délivrant l'agrément d'observatoire local des loyers à l'Agence d'urbanisme de Brest-Bretagne (ADEUPa) Lire
Arrêté du 23 février 2021 modifiant l'arrêté du 2 février 2021 fixant le montant unitaire des aides couplées végétales pour la campagne 2020 Lire
Arrêté du 23 février 2021 relatif aux montants des aides aux veaux sous la mère et veaux issus de l'agriculture biologique pour la campagne 2020 en France métropolitaine Lire
Arrêté du 22 février 2021 relatif à la mise en œuvre du dispositif d'autorisations de plantation en matière de gestion du potentiel de production viticole (campagne 2021) Lire
Arrêté du 23 février 2021 établissant les modalités de gestion de la pêcherie de raie brunette (Raja undulata) dans les zones CIEM VII d et e pour l'année 2021 Lire
Arrêté du 24 février 2021 modifiant le seuil d'éligibilité au chèque énergie et instituant un plafond aux frais de gestion pouvant être déduits de l'aide spécifique Lire
Décret n° 2021-202 du 23 février 2021 modifiant les conditions d'organisation des examens d'accès aux professions de conducteur de taxi et de conducteur de voiture de transport avec chauffeur Lire
À lire également
Helios, la nouvelle écobanque engagée pour le climat
Helios, la nouvelle écobanque engagée pour le climat
La jeune écobanque Helios a lancé, le 23 février, son offre de compte bancaire en ligne. Sa particularité ? Elle s’engage à ne financer aucune activité nocive pour l’environnement.
L’initiative scientifique Prezode veut aider à prévenir les pandémies
L’initiative scientifique Prezode veut aider à prévenir les pandémies
Lancée à l’aune du One Planet Summit par l’Inrae, le Cirad et l’IRD, l’initiative internationale Prezode vise à prévenir les futures zoonoses, c’est-à-dire les maladies d’origine animale à l’origine de 75% des maladies infectieuses humaines.
Le WWF nomme Monique Barbut à sa tête
Le WWF nomme Monique Barbut à sa tête
Passée par les Nations Unies et l'Agence française de développement, Monique Barbut reprend le poste d’Isabelle Autissier en tant que présidente de la fondation WWF.  
Une avancée scientifique majeure pour expliquer le blanchiment des coraux
Une avancée scientifique majeure pour expliquer le blanchiment des coraux
Une étude publiée par l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) a apporté une avancée majeure dans le phénomène du blanchiment des coraux qui peut conduire à leur mort.
Plusieurs acteurs financiers s’engagent pour le One Planet Summit
Plusieurs acteurs financiers s’engagent pour le One Planet Summit
HSBC, Lombard Odier et Mirova cofondent l’Alliance pour l’investissement dans le Capital Naturel. De son côté, la Caisse des Dépôts adopte un plan d’action pour la biodiversité.
Site naturel du Carnet : un recours judiciaire déposé contre le projet d’aménagement
Site naturel du Carnet : un recours judiciaire déposé contre le projet d’aménagement
L’association Mouvement National de lutte pour l'Environnement et Notre Affaire À Tous ont déposé, ce jeudi 18 février, un recours au tribunal de Saint Nazaire pour reconnaître « l’illégalité » des travaux d’aménagement sur le site du Carnet (Pays de la Loire).
Kingfisher rejoint Rainforest Alliance en tant que membre fondateur de Forest Allies
Kingfisher rejoint Rainforest Alliance en tant que membre fondateur de Forest Allies
L’entreprise spécialisée dans le bricolage, Kingfisher, est devenue officiellement partenaire de l’association Rainforest Alliance en qualité de membre fondateur de Forest Allies.
Tous les articles BIODIVERSITÉ
En partenariat avec
Événements
Bio360
24 Mars 2021
EuroRail Hub DIGITAL
24 Mars 2021
Rencontres Produrable - 100 % Digital
29 Mars 2021
+ d'événements
Emploi
- Technicien en Recherche de Fuites - H/F
- Gestionnaire administratif (ve) H/F
- Ambassadeur / Ambassadrice du tri
- DESSINATEUR TOPOGRAPHE F/H
+ d’offres
Vous cherchez un métier, un emploi, découvrez sur notre site emploi nos reportages sur des profils métiers.
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.