Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

CLEANTECH
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Tribune] Le numérique, véritable but du Green New Deal ?

Partager :
[Tribune] Le numérique, véritable but du Green New Deal ?
Par Fabrice Flipo, professeur de philosophie des sciences et techniques à Institut Mines-Télécom Business School, le 17 août 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Cleantech
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Cette semaine, Fabrice Flipo, professeur de philosophie des sciences et techniques à Institut Mines-Télécom Business School, revient sur les défis environnementaux du secteur numérique. "Les objectifs de l’industrie du numérique ont peu en commun avec ceux du Pacte Vert", estime-t-il.

Avec le Green New Deal, qui vise la neutralité carbone d’ici 30 ans, l’Europe paraît prendre ses responsabilités, en termes d’objectifs climatiques. Le programme présente toutefois une ambiguïté importante : est-il destiné à garantir une réduction des GES ou à assurer des débouchés pour les produits supposés verts, en particulier numériques ?

Le Pacte vert pour l’Europe vise l’absence d’émission de gaz à effet de serre nette d’ici 2050. Il s’appuie sur un ensemble de directives dont la construction s’étale sur plusieurs décennies, qui portent principalement sur l’efficacité énergétique, les déchets, l’écoconception, l’économie circulaire, l’achat public et l’information des consommateurs. Ainsi l’UE pense avoir réalisé le découplage tant attendu, ou espéré : entre 1990 et 2016, la consommation d’énergie aurait diminué de près de 2% et les émissions de gaz à effet de serre de 22%, tandis que le PIB a progressé de 54%.

La solution est donc d’aller plus loin : plus de renouvelables, plus d’efficacité matière et énergie, plus de produits « verts », au moyen d’incitations pour les entreprises et pour les consommateurs. Les mesures d’efficacité énergétique devraient réduire la consommation d’énergie de moitié, sur le modèle de l’étiquette-énergie. Les renouvelables ramèneraient la part des fossiles à 20 %; la consommation d’énergie serait réduite de 28 %, par rapport aux niveaux actuels.

Efficacité et renouvelables sont donc les maitres-mots du Pacte. Est-ce suffisant ? L’Union reconnaît dans le même temps que la réduction des GES stagne ; en cause, dans l’ordre, la croissance économique, la décroissance tendancielle des gains en efficacité énergétique, notamment dans le transport aérien, les SUV et l’ajustement suite à la fraude aux émissions automobiles (+30% !). Plus grave, les émissions nettes de l’UE ont augmenté de 8 % des émissions, sur la période 1990-2010, pourtant très favorable (crise de 2008, chute de l’URSS). Comment relancer la machine ? Le pari est résolument technologique, et le numérique tient une place importante : les technologies numériques s’avèrent d’une importance cruciale pour atteindre les objectifs fixés par le pacte vert en matière de développement durable, et ce dans une grande variété de secteurs, notamment la 5G, la vidéosurveillance, l’internet des objets, l’informatique en nuage ou l’IA.

Pourtant les objectifs de l’industrie du numérique ont peu en commun avec ceux du Pacte Vert. Alors que Microsoft déclare vouloir « amener 7 milliards de personnes vers le jeu autour du monde », Cisco interroge : « si le « cloud gaming » devient populaire,  il peut rapidement devenir l’une des catégories principales de trafic sur internet ». La voiture autonome ? Un gouffre : 30 petaoctets de données par jour ; « la fonction de traitement de données du véhicule électrique ou de la voiture autonome sera sans doute plus consommatrice d’énergie que sa fonction de mobilité ». Et la voiture autonome va faciliter le triplement attendu du transport passager entre 2015 et 2050, non l’empêcher. Sans parler de véhicules volants qui dégageront de nouvelles voies de circulation, permettant ainsi de l’augmenter. Et la voiture autonome n’est qu’une application de l’intelligence artificielle, secteur pour lequel McKinsey attend un marché de 13.000 milliards de dollars, d’ici 2030. Samsung a déjà mis sur le marché des appareils 5G et 8K, exactement ce qu’il faut pour augmenter massivement la consommation. Et citons enfin la « vidéo volumétrique », à base de caméras 5K, qui génère un flux de 3 To par minute, soit 50 Go/s. Un film « volumétrique » de 2h ne « pèserait » donc pas moins de 180 To. Et Intel estime sans sourciller que ce format est « le futur d’Hollywood ». « Il faut 25 ans –une génération– pour transformer un secteur industriel et toutes les chaînes de valeur. Pour être prêts en 2050, nous devons prendre des décisions et des mesures dans les cinq années à venir ».

Urgence, mobilisation, oui, mais quel est le but véritable ? S’agit-il de sauver le climat ou de déployer « de toute urgence » la troisième révolution industrielle ?
Fabrice Flipo, professeur de philosophie des sciences et techniques à Institut Mines-Télécom Business School
  [Vidéo] Le vélo gagne du terrain
+ de vidéos Environnement TV
Actu réglementaire
Arrêté du 16 septembre 2020 modifiant l'arrêté du 12 mai 2020 adaptant aux circonstances exceptionnelles liées à l'épidémie de covid-19 le programme et les modalités de mise en œuvre de la formation professionnelle initiale et continue des conducteurs du transport routier de marchandises et de voyageurs Lire
Arrêté du 16 septembre 2020 fixant les modalités de calcul et de remboursement de la somme forfaitaire due par les ingénieurs des études et de l'exploitation de l'aviation civile en cas de rupture de l'engagement à servir l'Etat souscrit lors de leur admission à l'Ecole nationale de l'aviation civile Lire
Arrêté du 16 septembre 2020 fixant les modalités de calcul et de remboursement des sommes dues par les personnels de certains corps techniques relevant de la direction générale de l'aviation civile en cas de rupture de l'engagement à servir l'Etat souscrit lors de leur admission à l'Ecole nationale de l'aviation civile Lire
Arrêté du 17 septembre 2020 relatif aux dispositions de l'avenant à l'accord-cadre interprofessionnel 2018-2021 conclu dans le cadre de l'interprofession des vins du Sud-Ouest et portant sur la cotisation interprofessionnelle 2020 Lire
Ordonnance n° 2020-1162 du 23 septembre 2020 relative aux conditions de travail des jeunes travailleurs de moins de dix-huit ans à bord des navires et à l'embarquement de personnes autres que gens de mer à des fins d'observation ou de mise en situation en milieu professionnel Lire
Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2020-1162 du 23 septembre 2020 relative aux conditions de travail des jeunes travailleurs de moins de dix-huit ans à bord des navires et à l'embarquement de personnes autres que gens de mer à des fins d'observation ou de mise en situation en milieu professionnel Lire
Décision du 14 septembre 2020 portant délégation de signature (direction de l'habitat, de l'urbanisme et des paysages) Lire
Arrêté du 17 septembre 2020 relatif à l'institution du dispositif de pré marquage de gibier soumis à plan de chasse dans le département de la Haute-Savoie Lire
Arrêté du 10 mars 2020 modifiant l'arrêté du 17 octobre 2011 renouvelant les agréments de trois organismes pour la délivrance des certificats prévus à l'article R. 521-59 du code de l'environnement Lire
À lire également
Un projecteur à leds économe en énergie
Un projecteur à leds économe en énergie
EAS Solutions, spécialisé dans les éclairages à leds professionnels, présente Xion 96, un projecteur à leds très économe en énergie.
Une solution pour stabiliser les sols dans les espaces publics
Une solution pour stabiliser les sols dans les espaces publics
Tencate Geosynthetics a dévoilé en septembre le dernier-né de sa gamme Maison et jardin, le Tencate Bidim Accorder destiné à stabiliser les surfaces carrosables tout en constituant une couche drainante.
Partenariat entre le Pexe et l'agence de l'eau Seine-Normandie
Partenariat entre le Pexe et l'agence de l'eau Seine-Normandie
Le Pexe, un outil d'aide aux éco-entreprises, et l'agence de l'eau Seine-Normandie ont signé, le 14 septembre, un contrat eau et climat pour mener pendant quatre ans des actions communes de sensibilisation auprès des 6000 PME que fédère le réseau national.
Un luminaire d’extérieur économe et respectueux de la biodiversité
Un luminaire d’extérieur économe et respectueux de la biodiversité
EAS Solutions, spécialisée dans l’éclairage à leds professionnel, distribue le luminaire Ariane, dont 99 % de la lumière est émise vers le bas, protégeant ainsi la faune nocturne.
Tous les articles CLEANTECH
Tous nos magazines
Accéder au kiosque
En partenariat avec
Événements
Congrès IDRRIM 2020
29 Septembre 2020
Salon Des Professionnels de l’Amiante
29 Septembre 2020
États Généraux de la chaleur solaire 2020
29 Septembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Responsable Environnement (H/F)
- Opérateur(trice) Gestion des Reseaux H/F
- Chef d'équipe d'entretien des espaces verts
- Responsable administratif et comptable hydraulique assainissement F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.