EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS
À la uneCLEANTECH

Tribune | « Quel rôle pour l’IT dans la transition énergétique et la décarbonation ? »

Par Nicolas Jumel, Directeur avant-vente chez Dell Technologies. Publié le 14 novembre 2022.
Tribune | « Quel rôle pour l’IT dans la transition énergétique et la décarbonation ? »
Nicolas Jumel, Directeur avant-vente chez Dell Technologies. Crédit : Dell Technologies
Newsletters gratuites
Archiver cet article
Les derniers épisodes de canicule et d’incendie de l’été font écho à l’ampleur de la crise climatique, à laquelle s’ajoute désormais la crise énergétique. Pour accélérer la transition énergétique et ouvrir résolument la voie à un avenir décarboné « il est essentiel de combiner des solutions informatiques novatrices et une nouvelle génération de systèmes opérationnels autonomes axés sur les données », avance Nicolas Jumel, Directeur avant-vente chez Dell Technologies.

Les objectifs de l’Accord de Paris et l’envolée du prix de l’énergie, notamment liée aux tensions diplomatiques, nous incitent fortement à repenser notre modèle. Une collaboration globale sans précédent a d’ailleurs vu le jour entre les différentes parties prenantes que sont les gouvernements, l’industrie et le grand public. Une collaboration à la fois nécessaire et urgente.

Par exemple, le programme REPowerEU de l’UE vise à assurer un approvisionnement énergétique fiable grâce à une stratégie d’autosuffisance inédite. Cette initiative repose sur la volonté de stimuler l’innovation dans le domaine des énergies renouvelables, affirmant ainsi le rôle essentiel de la technologique à un moment crucial.

D’une approche traditionnelle au leadership, grâce à la technologie

Le rôle essentiel de l’IT dans le processus de transition énergétique ne fait aujourd’hui plus aucun doute. La progression de la décarbonation et la maîtrise de l’approvisionnement constituent les éléments essentiels de cette transition. Le passage d’une production d’énergie centralisée dominée par les combustibles fossiles, à des ressources énergétiques distribuées (DER) tirant parti de l’énergie éolienne, solaire et d’autres sources renouvelables, nécessite une transformation des systèmes technologiques opérationnels traditionnellement utilisés.

Le secteur public peut contribuer à cette évolution de plusieurs manières. D’une part, en instaurant un cadre réglementaire donnant aux acteurs de l’énergie la confiance nécessaire pour investir dans un écosystème énergétique fiable, résilient, sans carbone et abordable. D’autre part, en investissant des fonds de relance budgétaire pour des projets qui favorisent le passage aux émissions zéro carbone. Par ailleurs, créer un partenariat durable entre l’industrie et le monde universitaire permettrait d’accélérer la commercialisation de technologies vertes innovantes.

Pour faire face aux défis majeurs liés au changement climatique, il est nécessaire d’adopter de nombreuses solutions éprouvées et des technologies innovantes et d’impliquer les différentes parties prenantes (l’industrie, les entreprises, les consommateurs...). Le secteur public peut également jouer un rôle central dans la réduction de l’énergie consommée, en donnant la priorité aux investissements pour les infrastructures essentielles, intégrant des réseaux intelligents et des systèmes autonomes distribués. Grâce à ces systèmes connectés au réseau, les particuliers et les entreprises peuvent être alimentés avec des énergies renouvelables, tout excédent d’électricité produite étant réinjecté dans le réseau.

Le Edge et l’IoT, deux technologies clés

Pour atteindre leurs objectifs et maximiser la fiabilité, la durabilité et le faible coût, le secteur public et le secteur privé peuvent exploiter des architectures distribuées et des capacités autonomes modernes pouvant être déployées à la périphérie du réseau énergétique. Cela peut soutenir le fonctionnement d’un système énergétique distribué en analysant en permanence les changements dans l’offre, la demande et les modèles d’utilisation, sans avoir à passer par un data center.

L’IoT se révèle comme étant un outil stratégique pour réduire la consommation énergétique des consommateurs. En effet, grâce à l’exploitation des données, l’IoT est en capacité de gérer la production, optimiser la consommation et le stockage d’énergie.

Les données ont un rôle essentiel à jouer dans la gestion et l’optimisation des besoins énergétiques, ainsi que dans la mise en œuvre d’une approche globale et commune par les différentes parties prenantes : secteur public, secteur privé, citoyens.

Le rôle essentiel de la technologie opérationnelle

La technologie opérationnelle désigne le matériel et les logiciels permettant de faire fonctionner les systèmes énergétiques. Il s’agit de la capacité de résistance informatique dont dépendent entièrement les infrastructures nationales et les réseaux énergétiques. La complexité de ces systèmes augmente considérablement car elle prend en charge les ressources énergétiques distribuées, le stockage et les nombreux points de terminaux du réseau (comme les véhicules électriques, les maisons, usines et bureaux intelligents). Cela génère d’énormes quantités de données à la périphérie du réseau, qui doivent être analysées en temps réel pour obtenir des informations exploitables par une nouvelle génération de systèmes autonomes.

Ces systèmes vont contribuer à la gestion de la demande et permettront d’optimiser le stockage pour les consommateurs et les services publics, mais aussi de programmer les charges (comme la recharge des véhicules électriques).

Des superordinateurs frugaux au service de la transition

Les superordinateurs à haut rendement énergétique continuent de résoudre des enjeux énergétiques complexes dans des centaines de domaines d’application. Certains de ces superordinateurs sont capables d’effectuer 52 millions de milliards d’opérations mathématiques par seconde, tout en utilisant principalement l’énergie solaire.

Ces technologies sont essentielles pour développer la future production d’électricité, accélérer la transition énergétique vers des méthodes durables et faire progresser la décarbonation.

Les technologies de pointe, moteurs de la transition énergétique

Pour accélérer la transition énergétique et ouvrir résolument la voie à un avenir décarboné où l’énergie sera abondante et abordable pour tous, il est essentiel de combiner des solutions informatiques novatrices et une nouvelle génération de systèmes opérationnels autonomes axés sur les données.

En investissant dans des technologies innovantes d’énergie propre, le secteur public fera un premier pas décisif vers une amélioration radicale des perspectives pour le monde futur. L’occasion s’offre donc à nous de repenser les secteurs les plus critiques pour les décennies à venir. Notre avenir s’annonce prometteur, à condition qu’il soit vert.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
Salima Fassi : « Parier sur une solution au zinc a plus de sens que de parier sur le lithium »
29 septembre 2022
Salima Fassi : « Parier sur une solution au zinc a plus de sens que de parier sur le lithium » La demande mondiale des batteries devrait être multipliée par 10 d’ici 2030. Consciente des enjeux futurs sous-jacents à la production de batteries à base de lithium et de plomb, la deeptech EasylZinc a misé sur une matière active au zinc. Rencontre avec Salima Fassi, Directrice générale d'EasylZinc.
Une alternative frugale à la production de froid
8 juillet 2022
Une alternative frugale à la production de froid Un matériau composite a été développé dans le cadre du projet Haute Performance Sorption (HPS) permettant d'améliorer les systèmes de production de froid par le principe d’adsorption.
VOL-V investit 12 millions d’euros dans le groupe Absolut
30 novembre 2022
VOL-V investit 12 millions d’euros dans le groupe Absolut Le groupe spécialisé dans les technologies cryogéniques mobilisera cette augmentation de capital pour accompagner l'essor de ses quatre filiales : Absolut System, Absolut Sensing, Absolut Hydrogen et Absolut Quanta.
Tous les articles CLEANTECH
[Vidéo] 3 questions à Stéphanie Gay, directrice du Salon des maires et des collectivités locales
Dernier numéro
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
+
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- Tractoriste - ouvrier viticole H/F
- Technicien d'exploitation H/F
- Défloqueur / Défloqueuse d'amiante
- Ingénieur Sûreté arrêt de tranche F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola