Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

EAU
POLLUTEC 2018
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

La seconde phase des assises de l’eau va s’attaquer au grand cycle

Partager :
La seconde phase des assises de l’eau va s’attaquer au grand cycle
Par E.G, le 8 novembre 2018
Découvrez notre newsletter gratuite Eau
Ce vendredi 9 novembre, la seconde phase des assises de l’eau sera lancée. Elle concernera le grand cycle de l’eau et notamment l’adaptation des territoires et des acteurs au changement climatique.

Après la première phase consacrée au petit cycle de l’eau et à l’entretien des réseaux, qui s’est clôturée fin août dernier, la seconde phase débutera ce vendredi 9 novembre. Celle-ci sera consacrée au grand cycle de l’eau et à l’adaptation au changement climatique. « Economiser, protéger, partager la ressource en eau », résume l’association France nature environnement (FNE).

Pour le président de l’ONG, Michel Dubromel, « l’eau est à la fois un élément vital de notre alimentation, un milieu de vie pour une part importante de la biodiversité et une ressource utilisée par de nombreuses activités économiques. Il y a donc une forte pression sur cette ressource et des conflits d’usage ». Il estime que « dans un contexte de raréfaction, l’État doit s’engager pour s’assurer que l’intérêt général prime, et assurer une gestion sereine de la ressource en eau, par l’ensemble des acteurs concernés ».

FNE cible cinq priorités

Ainsi, FNE dresse une liste de « décisions à prendre au plus vite pour faire primer l’intérêt général ». Il s’agirait d’« adapter nos pratiques aux ressources en eau disponibles et promouvoir la transition agroécologique », de « sortir l’agriculture de sa dépendance aux pesticides », de « protéger les cours d’eau des pesticides en interdisant leur épandage au bord des rivières », de « redonner libre cours à la circulation des poissons dans les rivières de privilégier l’amélioration des performances énergétiques des installations hydroélectriques existantes ainsi qu’une meilleure insertion environnementale avant de créer de nouveaux ouvrages », et de « donner les moyens financiers nécessaires à la politique de l’eau ».

« Une vision globale » pour les professionnels

En juillet dernier, la Fédération professionnelle des entreprises de l’eau (FP2E) rappelait également l’importance d’avoir « une vision globale » pour définir les priorités du secteur de l’eau. Pour les professionnels, la première priorité est la qualité de l’eau et les enjeux sanitaires qui en découlent, suivie par la pression exercée sur les ressources, notamment à cause du changement climatique. La FP2E estime qu’il faut notamment travailler à résorber la fracture territoriale, maintenir la qualité de l’eau lors de son transport, atteindre les objectifs de la directive « eau potable », assurer la disponibilité des ressources pour chaque usage, assurer la continuité de service, atteindre les objectifs de préservation des ressources de Grenelle II, ou encore anticiper les effets du changement climatique.
Wikimedia Commons / DR
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
S'abonner
S'abonner
S'abonner
S'abonner
Des bétons intelligents au service du bâtiment
Voir toutes nos interviews POLLUTEC 2018
En partenariat avec
À lire également
Sonde de turbidité et de mesure des matières en suspension
Sonde de turbidité et de mesure des matières en suspension
Endress + Hauser présentait à Pollutec le Turbimax CUS50D, un capteur de mesure des matières en suspension par absorbance.
Eau de Paris acquiert des parcelles en Eure-et-Loir pour développer l'agriculture bio
Eau de Paris a annoncé le 15 novembre dernier, avoir acquis 81 hectares de parcelles afin de développer l'agriculture durable sur les communes de Rueil-la-Gadelière et Beauche (Eure-et-Loir), sur l'aire d'alimentation des captages de la Vigne.
[Avis d'expert] Smart Water : de l’intelligence à tous les étages
[Avis d'expert] Smart Water : de l’intelligence à tous les étages
Pour les réseaux d’eau potable ou d’assainissement, les technologies basées sur le numérique ont un potentiel de croissance prometteur.
Les Canalisateurs font bloc au Carrefour de l'Eau
Les Canalisateurs font bloc au Carrefour de l'Eau
Les professionnels des réseaux se retrouveront au sein du Village Canalisateurs au Carrefour de l’Eau, les 30 et 31 janvier prochains au parc des Expositions de Rennes.
[Pollutec 2018] Plateforme d’inspection des conduites d’adduction d’eau et d’eaux usées
[Pollutec 2018] Plateforme d’inspection des conduites d’adduction d’eau et d’eaux usées
Les réseaux publics d’eau et d’assainissement assurent quotidiennement l’approvisionnement de la population en eau potable et l’évacuation des eaux usées.
Un gestionnaire intelligent de la consommation d'eaux pluviales d'un bâtiment
Un gestionnaire intelligent de la consommation d'eaux pluviales d'un bâtiment
Kipopluie, entreprise spécialisée dans l’ingénierie et la gestion des eaux pluviales installée à Mios, en Gironde, a complété son offre avec un système intelligent de gestion des eaux pluviales, le Kipo Vision, dont elle lançait la commercialisation au moment du dernier salon Pollutec, en novembre.
Tous les articles EAU
Événements
Assises Transition Energétique
22 Janvier 2019
Assises Transition Energétique
Le Carrefour de l’Eau
30 Janvier 2019
Le Carrefour de l’Eau
Biogaz / Bois Energie / Regen 2019
30 Janvier 2019
Biogaz / Bois Energie / Regen 2019
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.