Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

EAU
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Les industriels des réseaux d’eau interpellent les donneurs d’ordres

Partager :
Les industriels des réseaux d’eau interpellent les donneurs d’ordres
Par A.B., le 19 mai 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Eau
-------------------- PUBLICITÉ --------------------

Les industriels du transport de l’eau et de l’assainissement membres de l’ITEA ont rappelé aux professionnels, élus et collectivités, ce jeudi 14 mai, le besoin qu’ils ont de l’engagement de tous les acteurs pour sauvegarder leur outil de production.

« La crise actuelle menace notre industrie et nos savoir-faire, sauvons-les ! » C’est le cri d’alarme que poussent les adhérents de l’ITEA, l’Association professionnelle des industriels du transport de l’eau et de l’assainissement en France. L’ITEA regroupe quinze industriels français* spécialisés dans les systèmes de transport d’eau, et représente 3 000 emplois directs et 9 000 indirects. « Notre outil de production national est un actif stratégique et un patrimoine collectif dont la valeur est estimée à plus de 300 milliards d’euros », revendique l’ITEA. « Nous demandons solennellement d’être reconnus comme opérateurs d’intérêts vitaux, comme c’est déjà le cas aux États-Unis, en Italie, en Espagne ou au Royaume-Uni, afin de préserver notre capacité à répondre aux besoins d’une filière stratégique : celle de la fourniture d’eau potable et du traitement des eaux usées », plaide-t-elle.

 

« La crise qui frappe le secteur des travaux publics et des infrastructures est d’une ampleur considérable, avec un recul de 89 % d’activité (données Insee fin mars 2020), chiffre corroboré par nos entreprises adhérentes », indique l’association, adhérente à l’UIE (Union des industries et entreprises de l’eau), elle-même membre de la Fédération nationale des travaux publics (FNTP). « La solidarité dont notre secteur a besoin, c’est rendre les financements vertueux pour qu’ils profitent aux entreprises qui fabriquent en France », ajoute-t-elle.

Trois propositions aux acheteurs publics

Pour la survie des entreprises adhérentes, l’ITEA en appelle aux maîtres d’ouvrage : « Des dispositions existent déjà dans le Code de la commande publique, appliquons-les ! » Aussi, l’association fait trois propositions en direction des acheteurs publics.

Elle leur demande en premier lieu « que soient intégrés dans les appels d’offres des critères de restrictions d’origine et de réciprocité permettant de financer uniquement les projets avec des critères de préférence européenne, comme le permet déjà le Code de la commande publique ».

Ensuite, elle propose que « soit exigée une part prédominante de produits européens et français dans les réponses aux appels d’offres comme préalable à l’obtention d’aides et subventions type BPI, Banque des territoires, agences de l’eau, Départements, Régions... ».

Enfin, elle souhaite que « les aides à l’export soient accordées en priorité aux industriels français pour les projets financés par l’AFD (Agence française de développement) et [que soit] mis en œuvre des achats prioritaires d’origine française pour ces mêmes projets ».

 

« Sur le plus long terme, les maîtres d’ouvrage participeront ainsi au maintien en France des compétences nécessaires à la pérennité et à l’indépendance du secteur de l’eau. Notre survie en tant que filière stratégique exige la mise en place d’une solidarité de tous les acteurs de la filière », conclut l’association.

 

* AVK, Bayard, Consolis Bonna Sabla, Fonderies Dechaumont, Dyka, EJ, Elydan, Huot, PipeLife, PAM Saint-Gobain, Sainte-Lizaigne, Soval, Stradal, Wavin.

© Bonna Sabla
  [Vidéo] L'après-coronavirus sera-t-il écologique ?
+ de vidéos Environnement TV
Actu réglementaire
Arrêté du 21 juillet 2020 portant nomination du président et des membres du Conseil d'orientation pour la prévention des risques naturels majeurs Lire
Arrêté du 10 juillet 2020 fixant les taux de promotion dans certains corps spécifiques relevant de la direction générale de l'aviation civile du ministère de la transition écologique pour l'année 2020 Lire
Décision du 17 juillet 2020 portant délégation de signature (centre ministériel de valorisation des ressources humaines [CMVRH]) Lire
Les plus lus
À lire également
L’UPGE et l’OIEau signent une convention-cadre
L’UPGE et l’OIEau signent une convention-cadre
L’Union des professionnels du génie écologique et l’Office international de l’eau ont signé, ce mardi 30 juin, une convention-cadre fixant les modalités de collaboration entre les deux structures dans les domaines de l’eau, du génie écologique, des milieux aquatiques, de la biodiversité et de l’économie circulaire.
En 2017, 55,8% des communes avaient transféré leurs compétences eau et assainissement aux EPCI
En 2017, 55,8% des communes avaient transféré leurs compétences eau et assainissement aux EPCI
L'Office français de la biodiversité a publié ce vendredi 19 juin, le neuvième rapport national de l'Observatoire des services publics d'eau et d'assainissement, à part des données de l'exercice 2017.
Les rencontres nationales de la gestion des eaux à la source auront lieu en octobre prochain
Les rencontres nationales de la gestion des eaux à la source auront lieu en octobre prochain
Les Rencontres nationales des acteurs de l'ANC laissent place en 2020 aux Rencontres nationales de la gestion des eaux à la source. Elles auront lieu les 13 et 14 octobre prochains au Parc des exposition de Dijon.
La mesure du débit sans restriction et sans contrainte selon Endress+Hauser
La mesure du débit sans restriction et sans contrainte selon Endress+Hauser
Endress+Hauser a enrichi sa gamme de débitmètres électromagnétiques Proline Promag W300/400/500 de l’option « 0 DN amont et aval à passage intégral ». Le résultat : une mesure sans restriction et indépendante du profil d’écoulement et des contraintes de montage.
Covid-19 : Les présidents des comités de bassin interpellent le Premier ministre
Covid-19 : Les présidents des comités de bassin interpellent le Premier ministre
Les présidents des sept comités de bassin ont annoncé, ce vendredi 5 juin, avoir saisi le Premier ministre afin qu’il autorise le déblocage par les agences de l’eau d’une enveloppe de 500 millions d’euros, sans hausse de la fiscalité, afin de répondre à l’aggravation de la situation économique des acteurs de l’eau.
Info-secheresse.fr, une plateforme de surveillance des sécheresses
Info-secheresse.fr, une plateforme de surveillance des sécheresses
Imageau lance info-secheresse.fr, une plateforme gratuite pour surveiller en temps réel l’évolution de la ressource hydrique à destination des acteurs publics et privés de l’eau.
Seine Grands Lacs obtient une subvention pour son projet de zone d'expansion des crues de la Bassée
Seine Grands Lacs obtient une subvention pour son projet de zone d'expansion des crues de la Bassée
La Commission mixte inondation attribue une subvention de 48 millions d'euros à l'établissement public territorial de bassin Seine Grands Lacs pour son site pilote de la Bassée.
Tous les articles EAU
Nos magazines
Accéder au kiosque
En partenariat avec
Événements
Solar PV World Expo 2020
16 Août 2020
EXPOBIOGAZ
2 Septembre 2020
20e Congrès international du recyclage automobile (IARC)
2 Septembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Ordonnanceur(se) Soirée H/F
- Responsable Ressources Humaines H/F
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- Responsable d’Unité Administrative F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.