Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

ÉNERGIE
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Vers un mix gaz 100% renouvelable ?

Partager :
Vers un mix gaz 100% renouvelable ?
Par Eva Gomez, le 31 janvier 2018
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Énergie
Dans le cadre des Assises européennes de la transition énergétique, l’Ademe, GRDF et GRTgaz ont présenté les résultats d’une étude selon laquelle l’ambition d’un mix gaz 100% renouvelable serait atteignable d’ici 2050.

Un mix gaz 100% renouvelable d’ici 2050 ? Une ambition qui serait possible et économiquement viable selon une étude publiée par l’Ademe, GRDF et GRTgaz, à l’occasion des Assises européennes de la transition énergétique à Genève. Le rapport présente quatre scenarii, dont trois correspondent à un mix gaz 100% renouvelable, et un à un mix gaz 75% renouvelable. Estimé à 460 TWh, le gisement de gaz renouvelable à l’horizon 2050 serait produit par trois filières principales : la pyrogazéification (production de méthane à partir d’une ressource bois, via un processus thermochimique), la méthanisation et le power-to-gas (production de méthane par électrolyse de l’eau et méthanisation de l’hydrogène produit). Elaborés à partir de la demande en gaz du scénario de l’Ademe 2035-2050, ces quatre scenarii intègrent les leviers des coûts croissants des filières et des évolutions du réseau de gaz. Ils représentent quatre variantes d’offres et permettent ainsi « d’évaluer différents effets : attribution plus ou moins importante de la ressource biomasse à la production de gaz (concurrence entre vecteurs énergétiques, contraintes sous-estimées…), conservation d’une part de gaz naturel dans le mix gazier », précise le rapport.

63 millions de tonnes de CO2 évitées chaque année

Dans l’hypothèse d’un mix de gaz 100% renouvelable, les émissions de 63 millions de tonnes de CO2 par an pourraient être évitées, « ce qui représente 12,6 milliards d’euros pour une taxe carbone à 200 euros/ tonne de CO2 », souligne le rapport. Ce mix intégralement renouvelable répondrait à une demande allant de 276 à 361 TWh selon les différents scenarii. « L’étude établit que le coût du gaz renouvelable est compris entre 116 euros/MWh et 153 euros/MWh (selon le scenario étudié), incluant le coût de production, de stockage, d’utilisation et d’adaptation des réseaux gaziers ».

Par ailleurs, l’augmentation massive de production de gaz renouvelable devrait entraîner, selon l’étude, « une gestion du réseau plus décentralisée et un recours aux stockages souterrains de gaz toujours plus important ». 

Des évolutions nécessaires

Néanmoins, « pour que ces potentiels soient accessibles en 2050, il sera nécessaire de lever les freins à la méthanisation agricole, de généraliser les cultures intermédiaires (cultures temporaires qui protègent les sols entre deux cultures de vente), de mobiliser davantage de ressources agricoles et forestières et de favoriser l’émergence de technologies à fort potentiel mais peu matures (pyrogazéification, gazéification des algues etc.) », expliquent l’Ademe, GRTgaz et GRDF. D’autant que la pyrogazéification représenterait la part de production de gaz renouvelable la plus importante d’après ce rapport : à savoir, 40%, contre 30% pour la méthanisation et 30% pour le power-to-gas. 

Enfin, l’étude publiée ce 30 janvier met en relief la complémentarité des réseaux gazier et électrique. « Le power-to-gas permettra de valoriser les excédents de production d’électricité renouvelable en apportant une capacité de stockage intersaisonnier à l’électricité dans le réseau gazier. Le gaz renouvelable permettra aussi de contribuer à l’équilibre du système électrique avec des centrales thermiques alimentées par du gaz renouvelable permettant de fournir l’énergie en période de pointe », concluent l’Ademe, GRDF et GRTgaz. A ce sujet, le président de l’Ademe, Bruno Lechevin estime qu’« il n’y a pas de lutte entre les énergies pour aller vers les énergies renouvelables, il s’agit de penser "complémentarité" et non "concurrence" ». Pour lui, « l’une des conditions de la transition énergétique est l’amélioration de l’efficacité énergétique [et pour ceci] la logique du mix énergétique doit changer ».

Un objectif à l’horizon 2030 sous-estimé ?

Pour rappel, l’objectif d’injection de gaz renouvelable dans les réseaux est de 15% à l’horizon 2030. Un objectif qui« manque d’ambition » pour Thierry Trouvé, Directeur général de GRTgaz. « Nous pensons que l’objectif de 30%, qui correspond à 90 TWh peut être atteint », a-t-il indiqué lors de la présentation du bilan 2017 de GRTgaz le 17 janvier dernier. Pour lui, seul le « manque de volonté politique » pourrait freiner ces ambitions. 
Unité de méthanisation dans le Lot / Wikimedia Commons
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Environnement TV ouvre les vannes
Le 21e Carrefour des gestions locales de l'eau se tient en ce moment même à Rennes. Pour l'occasion, l'équipe d'Environnement TV vous propose une émission consacrée à l'Eau.
+ de vidéos Environnement TV
À lire également
Les bâtiments publics de Meurthe-et-Moselle seront fournis en électricité 100% renouvelable et 50% locale
Les bâtiments publics de Meurthe-et-Moselle seront fournis en électricité 100% renouvelable et 50% locale
Le Département de Meurthe-et-Moselle a annoncé le vendredi 7 février dernier, un partenariat avec Engie pour fournir ses bâtiments avec une électricité 100% renouvelable et 50% locale.
[Tribune] Garanties d'Origine : pourquoi une telle suspicion ?
[Tribune] Garanties d'Origine : pourquoi une telle suspicion ?
Cette semaine, le président et co-fondateur d'ekWateur, Julien Tchernia, revient sur les garanties d'origine de l'énergie verte. "Décorrélé temporellement de l'achat d'énergie, ce label est aujourd'hui fortement décrié par de nombreux détracteurs, pourtant c'est le seul véritable système de traçabilité de l'énergie", explique-t-il.
Boralex lance sa première batterie
Boralex lance sa première batterie
Boralex annonce la mise en service commerciale de sa première unité de stockage d’énergie électrique, le 1er mars prochain dans le département de l’Aube.
Lancement de la Feuille de route pour des biocarburants aéronautiques durables
Lancement de la Feuille de route pour des biocarburants aéronautiques durables
Ce lundi 27 janvier, Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, et Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’Etat chargé des Transports, annoncent le lancement de la feuille de route pour des biocarburants aéronautiques durables dans le transport aérien français.
Etude : les énergies renouvelables sont compétitives
Etude : les énergies renouvelables sont compétitives
Ce mardi 29 janvier, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) a publié une mise à jour de son étude sur la compétitivité des filières des énergies renouvelables en France.
La filière éolienne réclame un cadre de développement stable
La filière éolienne réclame un cadre de développement stable
Alors que le gouvernement vient de se prononcer en faveur d’un renforcement des conditions d’attribution des parcs éoliens, les industriels de la filière plaident en faveur des atouts de cette énergie renouvelable pour respecter les objectifs de la France en matière de transition énergétique.
Idex acquiert Cisénergie
Idex acquiert Cisénergie
Idex, entreprise spécialisée dans les services énergétiques, annonce, ce 21 janvier, l’acquisition de Cisénergie, complétant ainsi sa gamme de solutions et renforçant sa position dans les régions Ile-de-France et Centre-Val-de-Loire.
Tous les articles ÉNERGIE
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
SALON AQUIBAT
26 Février 2020
SALON AQUIBAT
Confs'Amiante Navire
10 Mars 2020
Confs'Amiante Navire
Rendez-vous de la Matière
17 Mars 2020
Rendez-vous de la Matière
+ d'événements
Emploi
- Technicien(ne) de Maintenance H/F
- Assistant(e) Gestin de Parc H/F
- Ambassadeur / Ambassadrice du tri
- INGENIEUR MACHINE SPECIALE EN CDI F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.