Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

ÉNERGIE
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS

Vers un mix gaz 100% renouvelable ?

Partager :
Vers un mix gaz 100% renouvelable ?
Par Eva Gomez, le 31 janvier 2018
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Énergie
Dans le cadre des Assises européennes de la transition énergétique, l’Ademe, GRDF et GRTgaz ont présenté les résultats d’une étude selon laquelle l’ambition d’un mix gaz 100% renouvelable serait atteignable d’ici 2050.

Un mix gaz 100% renouvelable d’ici 2050 ? Une ambition qui serait possible et économiquement viable selon une étude publiée par l’Ademe, GRDF et GRTgaz, à l’occasion des Assises européennes de la transition énergétique à Genève. Le rapport présente quatre scenarii, dont trois correspondent à un mix gaz 100% renouvelable, et un à un mix gaz 75% renouvelable. Estimé à 460 TWh, le gisement de gaz renouvelable à l’horizon 2050 serait produit par trois filières principales : la pyrogazéification (production de méthane à partir d’une ressource bois, via un processus thermochimique), la méthanisation et le power-to-gas (production de méthane par électrolyse de l’eau et méthanisation de l’hydrogène produit). Elaborés à partir de la demande en gaz du scénario de l’Ademe 2035-2050, ces quatre scenarii intègrent les leviers des coûts croissants des filières et des évolutions du réseau de gaz. Ils représentent quatre variantes d’offres et permettent ainsi « d’évaluer différents effets : attribution plus ou moins importante de la ressource biomasse à la production de gaz (concurrence entre vecteurs énergétiques, contraintes sous-estimées…), conservation d’une part de gaz naturel dans le mix gazier », précise le rapport.

63 millions de tonnes de CO2 évitées chaque année

Dans l’hypothèse d’un mix de gaz 100% renouvelable, les émissions de 63 millions de tonnes de CO2 par an pourraient être évitées, « ce qui représente 12,6 milliards d’euros pour une taxe carbone à 200 euros/ tonne de CO2 », souligne le rapport. Ce mix intégralement renouvelable répondrait à une demande allant de 276 à 361 TWh selon les différents scenarii. « L’étude établit que le coût du gaz renouvelable est compris entre 116 euros/MWh et 153 euros/MWh (selon le scenario étudié), incluant le coût de production, de stockage, d’utilisation et d’adaptation des réseaux gaziers ».

Par ailleurs, l’augmentation massive de production de gaz renouvelable devrait entraîner, selon l’étude, « une gestion du réseau plus décentralisée et un recours aux stockages souterrains de gaz toujours plus important ». 

Des évolutions nécessaires

Néanmoins, « pour que ces potentiels soient accessibles en 2050, il sera nécessaire de lever les freins à la méthanisation agricole, de généraliser les cultures intermédiaires (cultures temporaires qui protègent les sols entre deux cultures de vente), de mobiliser davantage de ressources agricoles et forestières et de favoriser l’émergence de technologies à fort potentiel mais peu matures (pyrogazéification, gazéification des algues etc.) », expliquent l’Ademe, GRTgaz et GRDF. D’autant que la pyrogazéification représenterait la part de production de gaz renouvelable la plus importante d’après ce rapport : à savoir, 40%, contre 30% pour la méthanisation et 30% pour le power-to-gas. 

Enfin, l’étude publiée ce 30 janvier met en relief la complémentarité des réseaux gazier et électrique. « Le power-to-gas permettra de valoriser les excédents de production d’électricité renouvelable en apportant une capacité de stockage intersaisonnier à l’électricité dans le réseau gazier. Le gaz renouvelable permettra aussi de contribuer à l’équilibre du système électrique avec des centrales thermiques alimentées par du gaz renouvelable permettant de fournir l’énergie en période de pointe », concluent l’Ademe, GRDF et GRTgaz. A ce sujet, le président de l’Ademe, Bruno Lechevin estime qu’« il n’y a pas de lutte entre les énergies pour aller vers les énergies renouvelables, il s’agit de penser "complémentarité" et non "concurrence" ». Pour lui, « l’une des conditions de la transition énergétique est l’amélioration de l’efficacité énergétique [et pour ceci] la logique du mix énergétique doit changer ».

Un objectif à l’horizon 2030 sous-estimé ?

Pour rappel, l’objectif d’injection de gaz renouvelable dans les réseaux est de 15% à l’horizon 2030. Un objectif qui« manque d’ambition » pour Thierry Trouvé, Directeur général de GRTgaz. « Nous pensons que l’objectif de 30%, qui correspond à 90 TWh peut être atteint », a-t-il indiqué lors de la présentation du bilan 2017 de GRTgaz le 17 janvier dernier. Pour lui, seul le « manque de volonté politique » pourrait freiner ces ambitions. 
Unité de méthanisation dans le Lot / Wikimedia Commons
Retrouvez toute l'information "Énergie" dans Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Environnement TV à la cime des arbres

Ne perdez pas une minute, Environnement TV est en ligne !
Toutes nos vidéos
À lire également
SKF et Boralex mettent au point un tableau de bord de la fiabilité des éoliennes
SKF et Boralex mettent au point un tableau de bord de la fiabilité des éoliennes
SKF et Boralex viennent d’annoncer le développement conjoint d’une nouvelle solution à destination des exploitants d’éoliennes : le « Tableau de bord de fiabilité ». Cette solution doit permettre aux exploitants d’optimiser le rendement de leur parc éolien.
[Tribune] Blockchain et transition énergétique : une cohabitation impossible ?
[Tribune] Blockchain et transition énergétique : une cohabitation impossible ?
Cette semaine, David Rodrigues, consultant pour le cabinet de conseil Square, revient sur le rôle de la blockchain dans la transition énergétique. "Perçue comme un gouffre énergétique, la technologie blockchain pourrait se révéler être une alliée pour le développement d’initiatives favorables à notre environnement", estime-t-il. 
Une éco-rénovation tertiaire exemplaire dans le Rhône
Une éco-rénovation tertiaire exemplaire dans le Rhône
Unique en Europe, le projet d’éco-rénovation tertiaire à énergie positive avec stockage mené à Dardilly pourrait servir de référence. Une batterie de 4 sondes géothermiques a été mise en place par 150 m de profondeur dans le cadre de la réhabilitation d’un bâtiment vétuste datant des années 1970.
Rénovation énergétique : le deuxième Green Deal signé par Orpi s’élargit aux propriétaires bailleurs
Rénovation énergétique : le deuxième Green Deal signé par Orpi s’élargit aux propriétaires bailleurs
Après un premier engagement ciblant les acheteurs particuliers, la coopérative immobilière étend aux propriétaires bailleurs la sensibilisation à la rénovation énergétique. L’Ademe sera « formateur et vérificateur de ce Green Deal 2 », dont les indicateurs d’impact sont encore en cours d’élaboration.
Un nouveau service pour peindre les éoliennes par drone
Un nouveau service pour peindre les éoliennes par drone
La start-up SupAirVision, spécialisée dans l’inspection des éoliennes par drone, vient de lancer un nouveau service : les travaux de peinture en hauteur. Une solution rapide et efficace qui concourt à l’entretien et à la performance des parcs éoliens.
Le groupe Coriance acquiert une unité de cogénération
Le groupe Coriance a annoncé l'acquisition d'une unité de cogénération à partir de biomasse à Commentry, dans l'Allier.
Eiffage et Deme pour les fondations du premier parc éolien offshore français
Eiffage et Deme pour les fondations du premier parc éolien offshore français
Eiffage Métal et Deme ont décroché le contrat EPCI (conception, fourniture, construction, installation) des 80 fondations monopieux en acier du premier parc éolien offshore de France, qui sera implanté à Saint-Nazaire pour un montant de plus de 500 millions d'euros.
Tous les articles ÉNERGIE
Appels d'offres
En partenariat avec
Accès au kiosque
Événements
Rencontres Internationales de la Mobilite Durable
20 Septembre 2019
Rencontres Internationales de la Mobilite Durable
JDL 2019
25 Septembre 2019
JDL 2019
Cycl'eau Vichy
25 Septembre 2019
Cycl'eau Vichy
+ d'événements
Emploi
- TECHNICIEN(NE)S MAINTENANCE GAZ (H/F) Laval
- Electromécanicien(ne) H/F
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces naturels
- Chargé d'opérations bâtiments F/H
+ d’offres
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.