Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

ÉNERGIE
POLLUTEC 2018
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Trois questions à Dominique Mockly, Président-Directeur Général de Teréga (ex-TIGF)

Partager :
Trois questions à Dominique Mockly, Président-Directeur Général de Teréga (ex-TIGF)
Par Propos recueillis par Eva Gomez, le 11 avril 2018
Découvrez notre newsletter gratuite Énergie
Le 4 avril dernier, le gestionnaire de réseau de gaz du Sud-Ouest, TIGF, a annoncé changer de nom pour devenir « Teréga ». Retour sur la signification de ce nouveau nom et sur les enjeux et perspectives de Teréga, avec son P-DG, Dominique Mockly.
 
Pourquoi avoir changé de nom ?
 
Le monde de l’énergie bouge de plus en plus vite, et le secteur du gaz évolue lui-même fortement. Le gaz est de plus en plus vert, de plus en plus dans une logique de complémentarité gaz-électricité et de plus en plus numérique. Nous voulions donner une nouvelle image à l’entreprise, qui corresponde à notre engagement dans la transition énergétique et fasse à notre nouvelle stratégie. Le moment n’est pas choisi de façon anodine : depuis le 1er janvier 2018, les activités de stockage sont régulées ; nous préparons la zone de tarif unique (TRF) co-construite avec GRTgaz ; et enfin, la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) est actuellement en débat. Ce nouveau nom est un moyen de faire porter notre message au cœur de cette dynamique. Par ailleurs, nous avons lancé le programme « BE POSITIF », via lequel nous comptons atteindre une empreinte environnementale nulle à l’horizon 2020 puis générer ensuite de la valeur environnementale.
 
Que signifie « Teréga » ?
 
« Te », rappelle les « territoires » et notre ancrage territorial historique dans le Sud-Ouest. « Ré » signifie « réseaux », autant pour les canalisations que pour les stockages, et enfin « Ga » fait référence au « gaz ». La ligne horizontale de notre nouvelle identité visuelle symbolise le nouvel horizon de l’entreprise et les évolutions constantes de nos métiers du gaz. Enfin, notre signature « le gaz, accélérateur d’avenir », rappelle que le gaz permet dès maintenant de répondre aux enjeux énergétiques à venir dans le contexte de la transition énergétique.
 
Quel est le périmètre du réseau géré par Teréga actuellement ?
 
Aujourd’hui, nous gérons plus de 5.000 km de canalisations, ce qui représente environ 15 % du réseau national, ainsi que 24 % des capacités nationales de stockage, représentant 33 TWh. Avec la création de la zone de tarif unique, notre périmètre va dépasser le territoire du Sud-Ouest car nous co-animerons et assurerons une co-gestion du périmètre national avec GRTgaz. Par ailleurs, nous gérons deux interconnexions avec l’Espagne et jouons donc un rôle au niveau européen.
Dominique Mockly - Teréga / Crédit : Teréga
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
S'abonner
S'abonner
S'abonner
S'abonner
Les interviews Pollutec 2018 :
Cas concret de réhabilitation industrielle : la raffinerie de Pétroplus
Voir toutes nos interviews Pollutec 2018
En partenariat avec
À lire également
[Pollutec 2018] Solution éco-efficiente de purification du biogaz
[Pollutec 2018] Solution éco-efficiente de purification du biogaz
La société Deltalys est spécialisée dans la maîtrise et l’optimisation des procédés de filtration des gaz renouvelables de biomasse.
Enercoop lance un appel d’offres pour des projets neufs d’énergies renouvelables
Enercoop lance un appel d’offres pour des projets neufs d’énergies renouvelables
Ce mercredi 21 novembre, le fournisseur d’énergie coopératif, Enercoop, lance son premier appel d’offres pour des projets d’énergies renouvelables.
Energies renouvelables dans le bâtiment : la SBA et le Gimélec dévoilent deux nouveaux outils
A l’occasion du Salon de l’immobilier d’entreprise qui se tient du 5 au 7 décembre au palais des Congrès à Paris, la Smart Building Alliance (SBA), Certivéa et le Gimélec présentent de nouveaux outils afin de favoriser l’intégration d’énergies renouvelables dans les bâtiments, ainsi que l’efficacité énergétique.
[Dossier] La CUD, une collectivité en or
[Dossier] La CUD, une collectivité en or
La communauté urbaine de Dunkerque est l’une des deux collectivités françaises à détenir le label Cit’ergie Gold.
Owen Simonin : « Les cryptomonnaies ne sont pas plus dangereuses pour l'environnement que l'euro et le dollar »
Owen Simonin : « Les cryptomonnaies ne sont pas plus dangereuses pour l'environnement que l'euro et le dollar »
Si les cryptomonnaies, et la plus connue d'entre elles, le bitcoin, sont sous le feu des projecteurs – notamment depuis la crise économique et financière de 2008 –, elles n'ont cependant pas bonne presse.
Observatoire de la précarité énergétique : 30 % des ménages se restreignent sur le chauffage
Observatoire de la précarité énergétique : 30 % des ménages se restreignent sur le chauffage
Ce vendredi 23 novembre, l’Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE) a présenté les résultats de ses travaux : trois ménages sur 10 se restreindraient sur le chauffage et un ménage sur 10 rencontre des difficultés à payer ses factures d’énergie.
Tous les articles Énergie
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Energaia 2018
11 Décembre 2018
Energaia 2018
Assises Transition Energétique
22 Janvier 2019
Assises Transition Energétique
Le Carrefour de l’Eau
30 Janvier 2019
Le Carrefour de l’Eau
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.