Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

ÉNERGIE
POLLUTEC 2018
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Selon la Cour des comptes, l’investissement de l’État dans les EnR est déséquilibré selon les filières

Partager :
Selon la Cour des comptes, l’investissement de l’État dans les EnR est déséquilibré selon les filières
Par E.G, le 19 avril 2018
Découvrez notre newsletter gratuite Énergie
Mercredi 18 avril, la Cour des comptes a publié un rapport portant sur le soutien aux énergies renouvelables. Selon celui-ci, la France a investi de façon déséquilibrée selon les différentes filières de production d’énergies renouvelables. La Cour des comptes estime que la révision de la PPE doit être l’occasion de définir une stratégie énergétique plus concertée et cohérente.

« Accusant du retard dans la réalisation des objectifs très ambitieux qu’elle s’est fixés, la France a peu fait profiter son tissu industriel du déploiement des énergies renouvelables », estime la Cour des comptes dans un rapport publié mercredi 18 avril. Selon celui-ci, les moyens financiers engagés par l’État au bénéfice des énergies renouvelables sont croissants (5,3 milliards d’euros en 2016), « mais déséquilibrés entre les différentes filières de production ». Ainsi, même si le volume d’énergies renouvelables dans le mix français est passé de 9,2 % en 2005 à 15,7 % fin 2016, « la Cour constate, comme en 2013, un décalage persistant au regard des objectifs affichés ». Le rapport souligne donc que l’actualisation de Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), actuellement en débat public, doit « permettre l’émergence d’une stratégie énergétique plus concertée et cohérente ».

Un investissement disproportionné selon les filières

En effet, le rapport fait par exemple remarquer que « si la France réalise la trajectoire qu’elle s’est fixée, les dépenses relatives aux EnR électriques pourraient ainsi atteindre 7,5 milliards d’euros en 2023 », au détriment des EnR thermiques, qui représentent pourtant « 60 % de la production nationale, hors transports ». Une disproportion également constatée pour le développement de l’éolien en mer : « la pleine réalisation des appels d’offres de 2011 et 2013 sur l’éolien offshore coûterait aux finances publiques 2 milliards d’euros par an pendant 20 ans (soit 40,7 milliards d’euros en cumulé) pour un volume équivalent à 2 % de la production électrique », souligne la Cour des comptes.

Le rapport souligne donc le nécessaire calcul du coût complet du mix énergétique, ainsi que la nécessité d’une transparence des coûts et des prix de production, des volumes de soutien pour les différentes filières, mais également « la mise en cohérence des arbitrages réalisés entre les différentes filières (notamment entre la filière nucléaire et les filières EnR électriques) et la clarification des ambitions industrielles ». Il s’agit également d’adapter « les dispositifs aux meilleures pratiques en termes de maîtrise des volumes de subvention accordés ». Ceci grâce à un cadre de gouvernance « repensé », estime la Cour des comptes : « Le Parlement doit être mieux associé à la définition des objectifs de développement des énergies renouvelables (EnR) et des volumes financiers de soutien aux EnR », est-il précisé. De plus, la définition de la PPE doit, selon le rapport, se faire « dans un cadre interministériel renforcé, sous l’égide du Premier ministre, apportant ainsi la légitimité nécessaire à la prise de décisions stratégiques et garantissant l’alignement des ministères dans leur mise en œuvre ».

« L’importance de la dynamique territoriale et démocratique »

Le fournisseur d’électricité verte Enercoop a réagi à la publication de ce rapport. Son directeur général Emmanuel Soulias estime que « si le rapport de la Cour des comptes va dans le bon sens, il ne reconnaît pas l’importance de la dynamique territoriale et démocratique à mettre en place pour faciliter la transition énergétique et de meilleures retombées locales.  Le recours aux appels d’offres, recommandé par la Cour des comptes, fragilise les petits producteurs et l’énergie citoyenne ». Selon lui, « les politiques de soutien aux énergies renouvelables doivent soutenir les projets locaux, coopératifs et solidaires dans les territoires au travers d’un bonus participatif. Enfin, le rapport fait l’impasse sur l’utilité des fournisseurs d’énergie verte et de l’ouverture de l’obligation d’achat dans le développement de ces énergies. En continuant ainsi, la France risque de rester engluée dans le piège nucléaire et de rater l’opportunité d’une réelle transition énergétique porteuse de valeurs économique, environnementale et sociale », s’inquiète-t-il.
Eoliennes à Caen / Wikimedia Commons
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
S'abonner
S'abonner
S'abonner
S'abonner
Fraikin s'adapte aux secteurs du BTP et de l'environnement
Voir toutes nos interviews POLLUTEC 2018
En partenariat avec
À lire également
Ile-de-France : le projet « Grid Power for Sustainability » sera le premier à coupler trois micro-grids
Cinq start-up et des laboratoires développent en partenariat le projet « Grid power for sustainability », afin de tester et déployer des systèmes de pilotage énergétique au sein de trois campus intelligents.
[Tribune] La mer, une ressource énergétique inexploitée
[Tribune] La mer, une ressource énergétique inexploitée
Cette semaine, Antoine Payen, consultant mc2i Groupe, fait le point sur le potentiel de développement des énergies marines renouvelables.
Réseaux de chaleur et de froid : les Courbevoisiens pionniers du financement participatif
Réseaux de chaleur et de froid : les Courbevoisiens pionniers du financement participatif
La ville de Courbevoie et la plateforme de financement participatif Lendosphere ont lancé, pour deux mois, une campagne en ligne destinée à récolter 500 000 euros pour la rénovation du réseau de chaleur et de froid de la commune des Hauts-de-Seine.
Plüm Energie et Akuo Energy en partenariat pour favoriser la production d'énergie renouvelable
Plüm Energie et Akuo Energy en partenariat pour favoriser la production d'énergie renouvelable
Plüm Energie a annoncé le 13 novembre dernier, avoir conclu un partenariat avec le producteur d'énergie renouvelable et propriétaire de la plateforme de financement participatif AkuoCoop, Akuo Energy.
Les déchets de bois et les déchets verts ont leur microcentrale de valorisation
Les déchets de bois et les déchets verts ont leur microcentrale de valorisation
C’est un prix de l’innovation 2018, catégorie environnement et énergie, que Naoden a décroché au dernier Salon des maires avec son unité Imperium.
Un Ehpad mosellan entre dans l’âge de l’éco-responsabilité
Un Ehpad mosellan entre dans l’âge de l’éco-responsabilité
L’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) de Montigny-lès-Metz, géré par le groupe DocteGestio, accélère sa politique RSE.
Tous les articles ÉNERGIE
Événements
Assises Transition Energétique
22 Janvier 2019
Assises Transition Energétique
Le Carrefour de l’Eau
30 Janvier 2019
Le Carrefour de l’Eau
Biogaz / Bois Energie / Regen 2019
30 Janvier 2019
Biogaz / Bois Energie / Regen 2019
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.