Accès abonnés Voir nos offres
Menu

ÉNERGIE
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI

Le gouvernement présente son plan de déploiement de l’hydrogène

Partager :
Le gouvernement présente son plan de déploiement de l’hydrogène
Par E.G, le 1er juin 2018
Découvrez notre newsletter gratuite Énergie
Ce vendredi 1er juin, le ministre de la transition écologique et solidaire Nicolas Hulot, a présenté le plan gouvernemental de déploiement de l’hydrogène. Il prévoit notamment un investissement de 100 millions d’euros dès 2019, pour les premiers déploiements de l’hydrogène dans l’industrie, la mobilité et l’énergie.

Développer le stockage par l’hydrogène, la production d’électricité et de gaz vert à partir de l’hydrogène, ainsi que le captage du CO2, sont les priorités du plan présenté ce vendredi 1er juin par Nicolas Hulot. « D’une part les usages de l’hydrogène ne sont vertueux que si l’hydrogène est produit à partir d’une électricité décarbonée. D’autre part, le développement des énergies renouvelables, intermittentes, exige de faire preuve d’innovation pour stocker l’électricité produite et pour la réutiliser au moment où on en a besoin. Ce développement est essentiel pour atteindre la neutralité carbone », précise le ministère de la transition écologique.

Filière décarbonée, stockage des EnR et transports à l’hydrogène

Ce plan prévoit de développer la filière selon trois axes : la création d’une filière décarbonée, le développement des capacités de stockage des énergies renouvelables, et le développement des solutions zéro émission pour les transports (routiers, ferrés, fluviaux, etc.). Ce plan contient 14 mesures réparties selon ces trois axes. Afin de créer une filière décarbonée, le gouvernement fixe l’objectif d’atteindre une part de 10 % d’hydrogène décarboné dans l’hydrogène industriel d’ici à 2023 (entre 20 et 40 % d’ici 2028) ; souhaite mettre en place un système de traçabilité de l’hydrogène dès 2020 et « assurer la mise en évidence de l’impact environnemental de l’hydrogène dans la réglementation relative aux gaz à effet de serre », afin de différencier les différents modes de production de l’hydrogène.

Par ailleurs, dans le but de développer les capacités de stockage des énergies renouvelables, le plan prévoit de « lancer rapidement des expérimentations dans les territoires isolés », notamment des expérimentation d’électrolyseurs ; ou encore d’identifier les besoins pour le stockage par l’hydrogène et les conditions techniques et économiques d’injection d’hydrogène dans les réseaux. Enfin, pour développer l’hydrogène dans le secteur des transports, le gouvernement entend déployer des écosystèmes territoriaux de mobilité hydrogène « sur la base notamment de flottes de véhicules professionnels » ; déployer une flotte de 5000 véhicules utilitaires légers et 200 véhicules lourds, ainsi que 100 stations de recharge, à l’horizon 2023 ; ou encore accompagner le déploiement de flottes territoriales de véhicules hydrogène.

« Le pilier d’un modèle énergétique neutre en carbone »

« C’est l’Ademe qui pilotera le déploiement [des 100 millions d’euros investis] et accompagnera les projets et acteurs de la filière partout en France », précise le ministère. Selon Nicolas Hulot, « l’hydrogène peut devenir l’un des piliers d’un modèle énergétique neutre en carbone. Cette molécule, qui renferme énormément d’énergie, va devenir indispensable compte-tenu de l’étendue de ses propriétés : elle permet de stocker l’électricité, d’alimenter des voitures, de recycler du CO2, de rendre les processus industriels plus propres ». Il estime que « la France est à la pointe sur cette filière, et je veux lui donner les moyens de conserver son avance au cœur d’une compétition mondiale déjà féroce car elle constitue un atout pour notre indépendance énergétique mais également un immense gisement d’emplois ».
Crédit : D.Daguier / Département de la Manche
Retrouvez toute l'information Énergie dans Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
Le grand format
Eau de Paris fête ses dix ans
Eau de Paris fête ses dix ans
À lire également
[Retour d'expérience] Nicolas Garnier, directeur général de l’association Amorce
[Retour d'expérience] Nicolas Garnier, directeur général de l’association Amorce
Déçus par le projet de programmation pluriannuelle de l’énergie, les acteurs de la méthanisation tentent de faire entendre les avantages de leur filière au gouvernement.
Electricité renouvelable : 439 MW supplémentaires raccordés au premier trimestre 2019
Electricité renouvelable : 439 MW supplémentaires raccordés au premier trimestre 2019
Au premier trimestre 2019, 439 MW de nouvelles installations de production d'électricité renouvelable ont été raccordés aux réseaux selon le panorama de l'électricité renouvelable publié le 21 mai par RTE, le Syndicat des énergies renouvelables, Enedis, l'Association des distributeurs d'électricité en France et l'Agence ORE.
[Enquête] Biométhane : au-delà de l’énergie
[Enquête] Biométhane : au-delà de l’énergie
Déçus par le projet de programmation pluriannuelle de l’énergie, les acteurs de la méthanisation tentent de faire entendre les avantages de leur filière au gouvernement.
Nicolas Wolff devient vice-président directeur général de Boralex Europe
Nicolas Wolff devient vice-président directeur général de Boralex Europe
Le 29 avril dernier, la société de production d’énergies renouvelables Boralex, a annoncé l’entrée en fonction de Nicolas Wolff au titre de vice-président et directeur général de Boralex Europe.
Les friches et parkings français présentent un fort potentiel d'installations photovoltaïques
Les friches et parkings français présentent un fort potentiel d'installations photovoltaïques
Ce vendredi 24 mai, l'Agence de l'environnement et de maîtrise de l'énergie (Ademe) publie un avis sur le potentiel des friches et des parkings dans le développement de l'énergie photovoltaïque.
En 2018, Alterea bat tous les records
L’ingénieriste nantais spécialisé dans l’énergie et le bâtiment enregistre une  nouvelle fois une croissance en hausse en 2018.
Le réseau de Paris-Saclay insuffle le chaud et le froid
Le réseau de Paris-Saclay insuffle le chaud et le froid
Le réseau d’échange de chaleur et de froid du campus urbain de Paris-Saclay – qu’inaugurera François de Rugy le 24 juin prochain – s’affiche comme « la plus grande boucle tempérée de France ».
Tous les articles ÉNERGIE
Appels d'offres
En partenariat avec
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Solscope
26 Juin 2019
Solscope
Novatech 2019
1er Juillet 2019
Novatech 2019
ISEFI 2019
2 Juillet 2019
ISEFI 2019
+ D'ÉVÉNEMENTS
Emploi
- TECHNICIEN GESTION DES SYSTÈMES D’ENDIGUEMENT - H/F
- Agent d'exploitation des réseaux d'eau potable H/F
- Jardinier / Jardinière paysagiste
- Médecin conseil F/H
+ D’OFFRES
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.