Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

ÉNERGIE
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Eolien en mer : la contre-proposition du SER vise l’installation de 1 GW par an d’ici 2024

Partager :
Eolien en mer : la contre-proposition du SER vise l’installation de 1 GW par an d’ici 2024
Par Laurence Madoui, le 17 avril 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Énergie
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le Syndicat des énergies renouvelables plaide pour un relèvement de l’ambition en matière d’éolien en mer, que le projet de décret sur la PPE relègue à un quasi statu quo.

« Il est certain que le projet de programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) va bouger, veut croire Jean-Louis Bal. C’est bien l’électricité renouvelable qui permettra le recul de la part du nucléaire à 50 % en 2035, sans hausse des émissions de CO2 », pose le président du Syndicat des énergies renouvelables (SER). Le 14 mai prochain, le SER défendra devant le Conseil supérieur de l’énergie un relèvement des objectifs assignés à l’éolien en mer, qui font pâle figure dans le projet de PPE : entre 4,7 et 5,2 GW de puissance installée en 2028, horizon auquel professionnels et régions maritimes visaient 10 MW. « L’option haute du projet de PPE correspond (…) en grande partie à des volumes déjà attribués et ne reflète pas le potentiel de la filière », déplore le SER dans un communiqué du 16 avril.

Matignon assujettit la hausse des objectifs à la baisse des coûts

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
« A minima », le syndicat souhaite que soit engagé 1 GW par an de 2019 à 2024, soit deux appels d’offres additionnels entre 2021 et 2022 pour l’éolien posé (2 x 750 MW) et trois appels d’offres supplémentaires pour l’éolien flottant d’ici 2025. Les projets mettant en France six à sept ans à se concrétiser, « le développement doit être pensé dès la première période de la PPE », insiste Jean-Louis Bal.

Cent-vingt députés ont plaidé la cause de l’éolien en mer auprès du Premier ministre, dans un courrier adressé le 3 mars. Jean-Louis Bal ne s’enthousiasme guère de « la réponse de Normand » transmise le 5 avril : Edouard Philippe défend la priorité donnée par la PPE aux filières matures (éolien terrestre, photovoltaïque et chaleur renouvelable) et pointe le coût pour les finances publiques des filières émergentes telles les énergies marines. Pour l’éolien posé, il confirme l’objectif inscrit dans la PPE d’installer, après 2025, 500 MW/an, volume susceptible de réexamen « si la baisse des coûts est plus importante que prévu et permet (…), à l’horizon 2030, des projets sans subvention ».

Le SER appelle à réactiver la taxe carbone

Marion Lettry, déléguée générale adjointe du SER chargée des filières électriques, suggère une réallocation de fonds à coût constant : « Si le projet au large de Dunkerque se réalise à un coût inférieur à la cible de 70 euros/MWh, le gain peut être reporté sur d’autres appels d’offres. » Un MWh ressortant à 60 euros à Dunkerque dégagerait une marge pour financer ailleurs 1 GW de capacité. Sur ce parc, « le coût du MWh sera raisonnable, ce qui en surprendra plus d’un », a affirmé le président de la Commission de régulation de l’énergie, Jean-François Carenco, le 4 avril à l’Assemblée nationale. Sur l’éolien flottant, Matignon déçoit le SER en reportant l’accélération à la seconde phase de la PPE, en vue de mises en service à partir de 2030.

Quelle que soit la teneur finale de la PPE, dont la publication est attendue à la fin de l’été, « on n’atteindra aucun de ses objectifs si on ne rétablit pas la trajectoire croissante de la contribution climat-énergie », presse Jean-Louis Bal.

Crédit : FEE Asso
Offre en ligne à partir de 8,90 €
Dans ce contexte particulier, le premier mois d'abonnement est offert.
Je m'abonne
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
S'identifier
S'inscrire
  [Vidéo] La faune regagne la ville
Cette troisième semaine de confinement a permis aux animaux de reprendre du terrain en ville. C'est le cas dans de nombreuses métropoles mondiales où la population est confinée. Mais les professionnels des services essentiels - gestion de l'eau et des déchets par exemple - continuent d'assurer leurs missions.
+ de vidéos Environnement TV
UN POINT SUR LA REPRISE AVEC...
Cyril Sailly, fondateur dirigeant d’advizeo
Depuis le 11 mai, la reprise s’organise progressivement partout en France. Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation, des réflexions sur l’impact du confinement et leur vision de l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Cyril Sailly, fondateur dirigeant d’advizeo.
Toutes les interviews
Actu réglementaire
Arrêté du 20 mai 2020 modifiant l'arrêté du 5 novembre 2019 établissant la liste des membres du Conseil supérieur des gens de mer Lire
Arrêté du 22 mai 2020 portant nomination au conseil scientifique et technique du Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (CÉREMA) Lire
Arrêté du 25 mai 2020 portant nomination au conseil de surveillance de la Société du Canal Seine-Nord Europe Lire
Arrêté du 25 mai 2020 modifiant l'arrêté du 28 janvier 2013 déterminant la taille minimale ou le poids minimal de capture et de débarquement des poissons et autres organismes marins pour la pêche professionnelle Lire
Arrêté du 14 mai 2020 modifiant l'arrêté du 11 février 2020 relatif à la mise en œuvre du plan de chasse et au marquage du gibier Lire
Arrêté du 15 mai 2020 portant déclassement de parcelles relevant du domaine public fluvial confié à Voies navigables de France (VNF) sur le territoire de la commune de Moret-Loing-et-Orvanne (Seine-et-Marne) Lire
Arrêté du 18 mai 2020 portant déclaration d'inutilité de parcelles relevant du domaine public fluvial confié à Voies navigables de France (VNF) sur le territoire de la commune de Huningue (Haut-Rhin) Lire
Arrêté du 18 mai 2020 modifiant l'arrêté du 12 novembre 2014 portant déclassement de parcelles relevant du domaine public fluvial confié à Voies navigables de France (VNF) sur le territoire de la commune de Huningue (Haut-Rhin) Lire
Arrêté du 19 mai 2020 modifiant l'arrêté du 30 mars 2011 fixant la nature, le programme des épreuves et les règles d'organisation générale du concours sur titres pour le recrutement d'ingénieurs du contrôle de la navigation aérienne Lire
Arrêté du 19 mai 2020 autorisant au titre de l'année 2020 l'ouverture d'un concours sur titres pour le recrutement d'ingénieurs du contrôle de la navigation aérienne Lire
Arrêté du 25 mai 2020 modifiant les conditions d'organisation des concours externe et interne de la session 2020 pour le recrutement des techniciens supérieurs des études et de l'exploitation de l'aviation civile Lire
Pour plus d'informations cliquez ici
À lire également
Le fournisseur alternatif Bulb arrive en France
Le fournisseur alternatif Bulb arrive en France
Bulb, fournisseur d'énergie verte numéro 1 au Royaume-Uni, arrive en France.
Enerplan propose des pistes pour une relance économique au service du climat
Enerplan propose des pistes pour une relance économique au service du climat
Le syndicat des professionnels de l’énergie solaire, Enerplan, appelle à une relance économique au service du climat.
Covid-19 : les Coopératives forestières défendent le bois comme matériau de relance de l'économie
Covid-19 : les Coopératives forestières défendent le bois comme matériau de relance de l'économie
Dans le contexte de crise sanitaire liée au Covid-19, l'Union de la coopération forestière française encourage la reprise des activités de la filière et invite le gouvernement à privilégier le matériau bois dans le plan de relance de l'économie française.
Bernard Aulagne est réélu président de Coénove
Bernard Aulagne est réélu président de Coénove
Bernard Aulagne a été réélu ce lundi 25 mai, à la tête de l’association Coénove.
Crise sanitaire : des mesures pour soutenir la filière des énergies renouvelables électriques
Crise sanitaire : des mesures pour soutenir la filière des énergies renouvelables électriques
Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, a réuni par audioconférence ce mercredi 1er avril, les acteurs de la filière des énergies renouvelables électriques. A cette occasion, la ministre a annoncé des mesures pour accompagner les projets de production d’électricité renouvelable dans le contexte de crise actuel.
Tecsol propose des formations gratuites sur l'autoconsommation solaire
Tecsol propose des formations gratuites sur l'autoconsommation solaire
Le bureau d'études Tecsol propose, pendant cette période confinement, des formations techniques sur l'autoconsommation solaire.
Antoine Nogier, président et fondateur de Sun'Agri
Antoine Nogier, président et fondateur de Sun'Agri
Pendant la crise sanitaire du Covid-19 et le confinement qu’elle impose, Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation. Journée type ? Quelle organisation au travail ? Comment entrevoir l’après crise ? Antoine Nogier, président et fondateur de Sun'Agri, nous explique son quotidien.
Tous les articles ÉNERGIE
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Confs'Amiante Hors-série Ferroviaire
4 Juin 2020
Confs'Amiante Hors-série Ferroviaire
Amorce, le e-colloque Eau
11 Juin 2020
Amorce, le e-colloque Eau
Confs'Amiante Bâti
25 Juin 2020
Confs'Amiante Bâti
+ d'événements
Emploi
- TECHNICIEN MAINTENANCE SAV ITINERANT 07/26 - H/F
- Saur propose une Licence GASTE en Apprentissage
- Technicien / Technicienne de contrôle de réseau d'assainissement
- Conducteur de travaux en désamiantage F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.