Accès abonnés Voir nos offres
Menu

ÉNERGIE
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI

Le réseau de Paris-Saclay insuffle le chaud et le froid

Partager :
Le réseau de Paris-Saclay insuffle le chaud et le froid
Par Laurence Madoui, le 11 juin 2019
Découvrez notre newsletter gratuite Énergie
Le réseau d’échange de chaleur et de froid du campus urbain de Paris-Saclay – qu’inaugurera François de Rugy le 24 juin prochain – s’affiche comme « la plus grande boucle tempérée de France ». D’une puissance de 40 MW de chaleur et de 10 MW de froid, il desservira 2,1 millions de m2 en 2024.
 
65 % d’énergies renouvelables et de récupération (ENR&R) figureront au bilan de la production thermique de Paris-Saclay en 2021. « L’éco-territoire » valorisera à la fois chaleur du sous-sol (33 % du mix énergétique) et celle issue des laboratoires et centres de recherche (32 %).

L’Etablissement public d’aménagement (EPA) a signé en 2015 avec Idex un contrat de conception, réalisation, exploitation et maintenance de sept ans pour la mise en œuvre du réseau de chaleur et de froid. Cet équipement mutualisé s’avère 20 % moins coûteux que les solutions individuelles de performance environnementale équivalente, selon le Secrétariat général à l’investissement. Il est aussi quatre fois moins émetteur de CO2 qu’une batterie de chaudières à gaz installées dans chaque bâtiment.

L’EPA a investi 51,7 M€ (1) dans l’infrastructure qui assurera, à l’automne prochain, la première saison de chauffe du quartier de Moulon (2), l’une des trois ZAC composant le campus urbain.

Un appoint en gaz réduit à 6 %

A proximité de l’arrêt « Orsay-Gif » de la future ligne 18 du Grand Paris Express, l’unité de production centralisée exploite la chaleur géothermique, puisée à 700 m dans la nappe de l’Albien, où circule une eau de 30°C de température moyenne. Elle alimente une boucle qui dessert, au sous-sol du bâtiment de Centrale Supélec, la sous-station d’îlot abritant des thermo-frigo-pompes. Ces pompes à chaleur évoluées complètent la ressource géothermale pour livrer aux bâtiments – certifiés pour leurs faibles besoins énergétiques – de la chaleur à 60°C et du froid à 7°C (3). La consommation d’électricité des pompes représente 29 % du mix local.

La boucle tempérée récupère les calories des systèmes informatiques et de climatisation des bâtiments tertiaires, qui contribuent à la fourniture d’eau chaude sanitaire des logements voisins. L’installation centralisée se complète de trois chaudières gaz (6 MW chacune) assurant l’appoint lors des pics de chauffage d’hiver (6 % du mix).

« 5G Ready »

« On se focalise beaucoup sur la consommation d’électricité en oubliant que la chaleur pèse plus de 50 % de la consommation énergétique des villes. Et que le réchauffement climatique renforce les besoins de froid », observe Nicolas Eyraud, directeur du projet à l’EPA.

Evolutif, le réseau s’étendra après 2022 en recourant à d’autres énergies renouvelables (chaufferie biomasse, unité de méthanisation de déchets agricoles et alimentaires) et de récupération (chaleur fatale des laboratoires et centres de recherche). Dans le cadre du projet européen D2Grids, l’EPA déploiera, d’ici 2021, le premier démonstrateur français de réseau de 5ème génération (4), à même de planifier l’effacement de certains clients lors des pointes de consommation et de stocker la chaleur, ce qui maximisera l’utilisation des ENR&R. Des panneaux photovoltaïques seront en outre posés en toiture des bâtiments, dont 30 % des surfaces est réservé à cet effet, pour de l’autoconsommation.
 

1. : soutenu à hauteur de 10 M€ par le fonds chaleur de l’Ademe
2. : qui comptera environ 700 000 m2 de bâtiments (enseignement supérieur et recherche, logements, commerces, services, équipements publics) en 2020.
3. : 1 kWh d’électricité consommé pour 3 de chaleur 2 de froid produits
4. : d’un coût de 2,5 M€ dont 1,5 financé par le Feder.

 
© Communauté d’agglomération Paris-Saclay / Olivier Fermé
Retrouvez toute l'information Énergie dans Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
Le grand format
Eau de Paris fête ses dix ans
Eau de Paris fête ses dix ans
À lire également
Lancement d'un programme d'innovation technique pour la rénovation énergétique
Lancement d'un programme d'innovation technique pour la rénovation énergétique
Vendredi 26 avril, le ministère de la transition écologique et solidaire a lancé un programme d'innovation technique pour la rénovation énergétique.
Energies renouvelables : Cap vert énergie signe huit partenariats avec des collectivités
Energies renouvelables : Cap vert énergie signe huit partenariats avec des collectivités
Le 5 juin dernier, la société Cap vert énergie a annoncé la signature de huit partenariats pour des projets biogaz et photovoltaïques dans le cadre de son offre réservée aux collectivités et territoires.
Urbasolar et l’électricien suisse Axpo en partenariat
Urbasolar et l’électricien suisse Axpo en partenariat
Jeudi 2 mai dernier, l’électricien suisse Axpo et Urbasolar ont signé un contrat d’acquisition de 100 % des titres d’Urbasolar.
Eolien en mer : la contre-proposition du SER vise l’installation de 1 GW par an d’ici 2024
Eolien en mer : la contre-proposition du SER vise l’installation de 1 GW par an d’ici 2024
Le Syndicat des énergies renouvelables plaide pour un relèvement de l’ambition en matière d’éolien en mer, que le projet de décret sur la PPE relègue à un quasi statu quo.
Valorem acquiert 51% de « Force hydraulique antillaise »
Le 26 avril dernier, l'opérateur d'énergies vertes Valorem annoncé l'acquisition de 51% de « Force hydraulique antillaise ».
Les pays du G20 ont augmenté leur consommation énergétique et leurs émissions de CO2 en 2018
Les pays du G20 ont augmenté leur consommation énergétique et leurs émissions de CO2 en 2018
Ce mardi 28 mai, le bureau d'études Enerdata publie son bilan énergétique mondial pour l'année 2018.
Energies marines : les régions littorales et les industriels font leurs propositions pour la PPE
Energies marines : les régions littorales et les industriels font leurs propositions pour la PPE
Les régions Bretagne, Normandie, Pays de la Loire, Nouvelle Aquitaine, Paca et Occitanie, ainsi que le Syndicat des énergies renouvelables (SER) et France énergie éolienne (FEE) se sont réunis afin de formuler leurs propositions pour la Programmation pluriannuelle de l'énergie en ce qui concerne les énergies marines renouvelables.
Tous les articles ÉNERGIE
Appels d'offres
En partenariat avec
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Smart Energies 2019
17 Juin 2019
Smart Energies 2019
VST
18 Juin 2019
VST
Les Confs Amiante Lille
18 Juin 2019
Les Confs Amiante Lille
+ D'ÉVÉNEMENTS
Emploi
- Chargé d'Affaires Energie H/F
- Alternance - Ingénieur suivi de plans de gestion Eau Potable H/F
- Agent chargé / Agente chargée de protection et de sauvegarde du patrimoine naturel
- Ingénieur(e) Qualité Nucléaire F/H
+ D’OFFRES
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.