Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

ÉNERGIE
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS

[Dossier] Enertech soigne ses bureaux

Partager :
[Dossier] Enertech soigne ses bureaux
Par Alexandra Delmolino, le 14 juin 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Énergie
Bureau d’études techniques fluides spécialisé dans les bâtiments performants, Enertech s’est construit en 2015 de nouveaux locaux à son image. Résultat, ce bâtiment tertiaire LowCal est le premier certifié E4C2 par Certivéa. Et cela sans surcoût grâce à une prise en compte des performances environnementales dès la conception.

« Nous voulions faire de ce bâtiment le démonstrateur de nos savoir-faire, en termes de performance énergétique, environnementale, à coût maîtrisé et selon une approche “low tech“ », énonce Thierry Rieser, gérant de la Scop Enertech fondé en 1980 par Olivier Sidler, l’un des créateurs de l’association négaWatt. Pour cela, les choix du bureau d’études, maître d’ouvrage du projet, accompagné par le cabinet d’architecte Traversier et les bureaux d’études Mathieu (pour la structure en béton) et SIB Solutions (pour celle en bois), se sont portés sur une ossature en bois avec isolation en paille sur deux niveaux et demi.

Sur le plan énergétique, le bâtiment de 730 m2 SHON fonctionne presque sans chauffage. Il n’est équipé que de quelques radiateurs en son centre, pour apporter un appoint pendant un mois de l’année consommant entre 3 et 4 kWh/m2, le standard du passif étant de 15 kWh/m2. L’éclairage performant, la bureautique basse consommation et des panneaux photovoltaïques complètent l’installation. L’approche « low tech » a concerné, d’une part, le caractère passif de l’enveloppe grâce à sa compacité, son orientation, sa forte isolation, le triple vitrage et une ventilation double flux décentralisée. Le bâtiment a été doté d’instruments de mesure dès sa première année d’occupation, en 2016, et il produit six à sept fois plus d’énergie sur une année que ce qu’il en consomme. En outre, conforts d’été et d’hiver sont au rendez-vous. Au final, le coût de construction avoisine les 817 600 euros HT, soit moins de 1 200 euros le mètre carré SHON, hors voirie et réseaux divers (VRD). « Cette première réalisation nous montre qu’il est possible d’être ambitieux vis-à-vis de la RE 2020, sans surcoût mais en intégrant dès la conception les critères de performance sur l’énergie et le carbone. Nous comptons donc promouvoir le concept du LowCal à l’avenir », souligne Thierry Rieser.

Sur le carbone, le niveau C2 du label E+C- a été atteint, notamment grâce aux économies sur l’utilisation du béton et une inertie par briques de terre crue. LowCal a également été labellisé BBCA niveau excellence et Bepos + Effinergie 2017. « En 2015, le label E+C- n’existait pas encore. Nous avons donc conçu notre bâtiment avec nos propres repères sur l’énergie et l’ACV bâtiment. Ce sont les calculs effectués a posteriori et vérifiés par Certivéa qui nous ont placés au niveau maximum E4C2. Cependant, il se peut qu’à l’heure actuelle, nous ne rentrions plus dans les clous du niveau C2, notamment à cause de matériaux qui font l’objet de données environnementales par défaut extrêmement pénalisantes », observe Thierry Rieser.

Enertech fait également partie des bureaux d’études désignés par l’Ademe pour accompagner son programme Obec en Bourgogne Franche-Comté avec le bureau d’études Cycléco. « Depuis presque un an, on ne voit plus rentrer un seul bâtiment au niveau C2 dans l’observatoire. Plus la base Inies est complète et plus elle devient exigeante, avec des valeurs par défaut qui impactent les niveaux de performance des projets sur le carbone », juge-t-il encore.

Un autre problème émerge des retours d’expérience sur l’Obec : le manque de représentativité de l’obtention du niveau carbone selon la typologie du bâtiment. « Il y a un biais dans le choix de fixer un objectif au mètre carré indépendamment de la taille de l’opération qui permet à des bâtiments en R+10 tout en béton d’être classés C2 alors qu’un petit collectif tout en bio-sourcé ne dépasse pas le C1. Il faudrait donc introduire une modulation de la valeur de l’objectif d’impact en fonction du nombre d’étages », estime le gérant d’Enertech. Enfin, les outils de méthodologie ACV utilisés pour estimer l’impact carbone d’un bâtiment sont, selon Thierry Riesler, « des outils de validation de projet plutôt que des outils d’aide à la conception ». Pour autant, « L’expérimentation a permis de réfléchir de manière ouverte et concertée aux évolutions réglementaires. Reste à voir quels arbitrages seront rendus, notamment sur les coefficients d’énergie primaire intégrés à la RE 2020 ».
© Enertech
Article issu du magazine Environnement Magazine + Hydroplus n° 1773.
Retrouvez toute l'information "Énergie" dans Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
Rechercher dans nos articles
  [Vidéo] Les forêts face au réchauffement climatique

Pour ce second numéro d’Environnement TV, Anthony Laurent s’est rendu dans le Morvan, dans la forêt du Mont-Beuvray. Géré par l’Office national des forêts (ONF), le domaine est déjà victime du réchauffement climatique. Vous découvrirez également l’interview croisée des présidents de l’ONF et de Fransylva.
Toutes nos vidéos
Les plus lus
Economie circulaire : quand les sédiments s’y collent
Economie circulaire : quand les sédiments s’y collent
Autrefois matière première, avant de basculer dans la catégorie déchet, les sédiments veulent retrouver leur statut de ressource. Ces dépôts de matières s’accumulant dans les ports et les voies navigables causent bien des difficultés aux gestionnaires maritimes et fluviaux. Alors que les coûts d’enfouissement augmentent de façon exponentielle, ces matières lourdes, difficiles à transporter, peuvent espérer une voie de sortie. Des initiatives émergent, notamment dans les domaines des éco-matériaux, de l’aménagement, de l’agriculture, et du génie civil.
Lubrizol : Le discours sécurisant des autorités sur l’amiante tranche avec la réserve sur les autres polluants
Lubrizol : Le discours sécurisant des autorités sur l’amiante tranche avec la réserve sur les autres polluants
Dans la matinée du 11 octobre, le gouvernement installait à Rouen un « comité pour la transparence et le dialogue », voué à assurer « un suivi, dans la durée, des conséquences » de l’incendie de l’usine Lubrizol et à « partager toutes les informations », selon la ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne. L’après-midi, les associations de victimes de l’amiante défilaient à Paris pour dénoncer les « mensonges » des pouvoirs publics.
[Tribune] Réinventer le standard énergétique de nos grandes surfaces par l’autoconsommation et le stockage de l’énergie
La Seine-Saint-Denis prépare les Jeux olympiques
L'Inra et l'Irstea deviendront l'Inrae en janvier 2020
À lire également
Financement participatif : 1,1 million d’euros collectés en 25 jours pour le parc solaire Athies-Samoussy
Financement participatif : 1,1 million d’euros collectés en 25 jours pour le parc solaire Athies-Samoussy
Ce lundi 19 août, la plateforme de financement participatif, Lendosphere, a annoncé avoir collecté 1,1 million d’euros en 25 jours pour le financement du plus grand parc solaire des Hauts-de-France.
L'EDHEC Business School et Butagaz en partenariat pour la création d'un nouveau master
L'EDHEC Business School et Butagaz en partenariat pour la création d'un nouveau master
L'école de commerce EDHEC Business School lance cette année un Master of science in global and sustainable business, en partenariat avec Butagaz.
[Tribune] Face à la hausse des prix de l’électricité, il est urgent de réconcilier les Français avec le photovoltaïque
[Tribune] Face à la hausse des prix de l’électricité, il est urgent de réconcilier les Français avec le photovoltaïque
Cette semaine, David Callegari, fondateur et directeur général de la jeune pousse spécialiste du photovoltaïque, In Sun We Trust, revient sur la hausse du prix de l’électricité, vouée selon lui à durer et s’accentuer dans le temps. Il suggère donc d’aider dès maintenant les Français à préparer l’avenir grâce au photovoltaïque, via un double choc de confiance et de simplification.
[Tribune] Une rentrée placée sous le signe de la rénovation énergétique 
[Tribune] Une rentrée placée sous le signe de la rénovation énergétique 
Cette semaine, Myriam Maestroni, fondatrice d’Economie d’Energie.fr et du think tank « e5T » et experte de la transition énergétique, revient sur la réforme du CITE et les enjeux de la rénovation énergétique.
Hespul et Enedis s’associent pour développer le photovoltaïque
Hespul et Enedis s’associent pour développer le photovoltaïque
Enedis signe un partenariat avec l’association Hespul. Objectif : améliorer le raccordement photovoltaïque.
La plus grande centrale photovoltaïque d'Ile-de-France a été inaugurée à Meaux
La plus grande centrale photovoltaïque d'Ile-de-France a été inaugurée à Meaux
Langa, filiale d’Engie, a inauguré ce samedi 12 octobre, la plus grande centrale photovoltaïque d’Île-de-France près de Meaux, qui offre une capacité de production de 17 MWc.
Sol Solidaire : de l'électricité solaire gratuite pour lutter contre la précarité énergétique
Sol Solidaire : de l'électricité solaire gratuite pour lutter contre la précarité énergétique
En amont de l'Université d'été de l'autoconsommation photovoltaïque, qui aura lieu les 12 et 13 septembre prochains, le syndicat des professionnels de l'énergie solaire, Enerplan, annonce la création de l'association Sol Solidaire afin de lutter contre la précarité énergétique.
Tous les articles ÉNERGIE
En partenariat avec
Accès au kiosque
Événements
33ème Congrès National AMORCE
16 Octobre 2019
33ème Congrès National AMORCE
Rencontre nationale des acteurs de l'ANC
16 Octobre 2019
Rencontre nationale des acteurs de l'ANC
Batimat
4 Novembre 2019
Batimat
+ d'événements
Emploi
- Coordinateur.trice des expertises maintenance (H/F)
- Chargé(e) Gestion des Reseaux H/F
- Ouvrier / Ouvrière paysagiste
- Ingénieur de production F/H
+ d’offres
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.