Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu

ÉNERGIE
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Tribune] Il est urgent d'accompagner les gestionnaires de bâtiments dans la mise en place du décret tertiaire !

Partager :
[Tribune] Il est urgent d'accompagner les gestionnaires de bâtiments dans la mise en place du décret tertiaire !
Jean-Christophe Roehrig, directeur pôle Smart Building de Delta Dore. Crédits : DR
Par Jean-Christophe Roehrig, le 9 février 2021
Nos newsletters gratuites ›
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le directeur pôle Smart Building de Delta Dore, Jean-Christophe Roehrig, évoque l’application officielle du décret tertiaire visant à rendre obligatoire, dans certains bâtiments existants à usage tertiaire, la réalisation de travaux d’amélioration de la performance énergétique.
 
Dans le secteur du smart building, l’année 2021 sera marquée par l’application officielle du décret tertiaire. La déclaration des données énergétiques correspond à la première étape avant d’entamer un chemin beaucoup plus long, sur les 30 prochaines années. Un processus qui peut s’avérer être complexe. C’est pourquoi, aujourd’hui l’urgence est d’accompagner les gestionnaires des bâtiments dans la mise en place et le suivi de leur consommation. Objectif : éviter les sanctions financières et réduire les émissions de gaz à effet de serre grâce aux économies générées. 

Des objectifs ambitieux pour réaliser des économies d’énergie

Depuis sa publication, le 23 juillet 2019, le décret tertiaire a subi de nombreux rebondissements. Initialement prévue en septembre 2021, la transmission des données énergétiques sur la plateforme OPERAT a été repoussée à septembre 2022. Les propriétaires et locataires bénéficieront donc d’un délai supplémentaire. 

La situation sanitaire de notre pays a eu des impacts sur les consommations énergétiques des bâtiments. Confinement, généralisation du télétravail, espaces de travail inoccupés…, autant de raisons pour lesquelles les autorités ont bousculé le calendrier. Résultats ? L’année de référence devra donc être choisie entre 2010 et 2019 et non 2020. 

Pourquoi y a-t-il urgence à les accompagner ? Pour les obligés, la mise en place du décret tertiaire représente un travail qui s’inscrit sur le long terme. Les entreprises qui anticiperont la démarche augmenteront leurs chances de respecter les exigences des économies d’énergies imposées par le décret tertiaire (2030 = -40% ; 2040= -50% et 2050= -60%).

Trouver un consensus pour réduire ses consommations énergétiques

La première échéance peut paraître suffisamment lointaine pour commencer à impulser une réflexion. Pourtant la mise en place d’une stratégie énergétique est un processus de longue haleine dont il ne faut pas sous-estimer la charge, en amorçant des discussions le plus rapidement possible, par exemple. 

Il est nécessaire pour les obligés de définir les responsabilités entre propriétaire et locataire car ces échanges doivent s’opérer en amont pour trouver un consensus. Cette étape impliquera davantage les obligés dans la démarche afin de respecter les obligations d’économies d’énergie.

La nécessité d’un plan d’action pour réussir sa stratégie énergétique

Cette nouvelle réglementation s’applique aux bâtiments à usage tertiaire dont la surface dépasse 1000 m². Le parc immobilier tertiaire français concerné pourrait représenter jusqu’à 600 millions de m². La première action est donc de nommer un responsable de pilotage et de coordination dans toutes les entreprises dont les bâtiments sont concernés. Ce collaborateur aura pour objectif de gérer le projet et de s’assurer que les échéances seront respectées afin d’être en conformité avec les exigences du décret tertiaire. 

L’action suivante est de se faire accompagner par une entreprise spécialisée dans l’efficacité énergétique. En effet, ces dernières bénéficient d’une expertise sur la connaissance des équipements énergivores des bâtiments et la mise en place de solutions pour réaliser des économies d’énergies. L’intérêt est d’avoir un appui solide tout au long du processus et d’impulser une stratégie énergétique afin de réaliser ces économies. 

Avant d’engendrer des dépenses ou des actions spécifiques, la troisième étape consiste à s’informer sur le cadre général du décret tertiaire. Elle définit la marche à suivre, les objectifs précis à atteindre mais aussi le patrimoine concerné. Les bâtiments impactés par le décret tertiaire devront faire l’objet d’un suivi.

La quatrième action est d’instrumenter son patrimoine de solutions d’efficacité énergétique. L’installation de capteurs est un moyen simple de suivre l’évolution de ses bâtiments, pour : découvrir ou connaître les équipements les plus énergivores, construire un plan de pilotage pour générer des économies, contrôler (maîtrise des économies) et éviter la dérive des équipements grâce à des solutions techniques d’automatisation. 

Un affichage obligatoire des consommations dans le bâtiment

En parallèle, des études énergétiques du bâtiment ou des équipements peuvent être menées, tout comme l’identification des actions de sensibilisation des collaborateurs. En effet, la réduction des consommations énergétiques n’est pas seulement l’affaire de quelques-uns mais bien de toutes les personnes présentes dans un bâtiment. Outre les actions possibles directement sur un bâtiment, les collaborateurs ont également un rôle à jouer ! Pour les engager, le décret stipule que l’affichage des consommations dans le bâtiment est obligatoire. Ce levier de communication permet de visualiser la pertinence des actions réalisées. 

Enfin, la dernière action consiste à renseigner les données sur la plateforme OPERAT pour être en conformité avec le décret tertiaire. Pour simplifier cette démarche des plateformes d’efficacité énergétique sont désormais compatibles avec OPERAT et permettent l’envoi automatique des données. Un gain de temps pour les obligés et l’assurance de respecter les délais. 
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
  [Vidéo] Visitez la maison du futur
+ de vidéos Environnement TV
Dernier numéro
Décembre 2020
Sommaire
Découvrir
Actu réglementaire
Arrêté du 24 février 2021 modifiant l'arrêté du 17 février 2021 portant nomination (administration centrale) Lire
Arrêté du 24 février 2021 fixant le nombre de places offertes à l'examen professionnel pour l'avancement au grade d'attaché principal d'administration de l'Etat au titre de l'année 2021 au ministère de la transition écologique (direction générale de l'aviation civile et Météo-France) Lire
Arrêté du 23 février 2021 fixant le nombre de places offertes au titre de l'année 2021 à l'examen professionnel pour le recrutement d'assistants d'administration de l'aviation civile de classe normale au ministère de la transition écologique et solidaire (direction générale de l'aviation civile et Météo-France) Lire
Avis n° 4 relatif à la fermeture de certains quotas et/ou sous-quotas de pêche pour l'année 2021 Lire
Avis relatif à l'extension d'un avenant à l'accord collectif départemental sur le régime d'assurance complémentaire frais de santé des salariés non cadres des exploitations agricoles et entreprises de travaux agricoles et ruraux de la Creuse Lire
Avis relatif à l'extension d'un avenant à la convention collective nationale concernant les coopératives agricoles de céréales, de meunerie, d'approvisionnement, d'alimentation du bétail et d'oléagineux Lire
Décret du 24 février 2021 portant nomination au conseil d'administration de l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs Lire
Arrêté du 23 février 2021 portant nomination (administration centrale) Lire
Décret n° 2021-207 du 24 février 2021 adaptant la réglementation applicable au transport de personnes par câbles à l'entrée en vigueur du règlement (UE) 2016/424 du Parlement européen et du Conseil du 9 mars 2016 relatif aux installations à câbles et abrogeant la directive 2000/9/CE Lire
Ordonnance n° 2021-206 du 24 février 2021 relative aux installations à câbles prise en application de l'article 128 de la loi n° 2019-1428 du 24 décembre 2019 d'orientation des mobilités Lire
Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2021-206 du 24 février 2021 relative aux installations à câbles prise en application de l'article 128 de la loi n° 2019-1428 du 24 décembre 2019 d'orientation des mobilités Lire
Arrêté du 24 février 2021 délivrant l'agrément d'observatoire local des loyers à l'Agence d'urbanisme de la région stéphanoise (epures) Lire
Arrêté du 24 février 2021 délivrant l'agrément d'observatoire local des loyers à l'Agence d'urbanisme et de développement Clermont Métropole Lire
Arrêté du 24 février 2021 délivrant l'agrément d'observatoire local des loyers à l'Agence d'urbanisme de Brest-Bretagne (ADEUPa) Lire
Arrêté du 23 février 2021 modifiant l'arrêté du 2 février 2021 fixant le montant unitaire des aides couplées végétales pour la campagne 2020 Lire
Arrêté du 23 février 2021 relatif aux montants des aides aux veaux sous la mère et veaux issus de l'agriculture biologique pour la campagne 2020 en France métropolitaine Lire
Arrêté du 22 février 2021 relatif à la mise en œuvre du dispositif d'autorisations de plantation en matière de gestion du potentiel de production viticole (campagne 2021) Lire
Arrêté du 23 février 2021 établissant les modalités de gestion de la pêcherie de raie brunette (Raja undulata) dans les zones CIEM VII d et e pour l'année 2021 Lire
Arrêté du 24 février 2021 modifiant le seuil d'éligibilité au chèque énergie et instituant un plafond aux frais de gestion pouvant être déduits de l'aide spécifique Lire
Décret n° 2021-202 du 23 février 2021 modifiant les conditions d'organisation des examens d'accès aux professions de conducteur de taxi et de conducteur de voiture de transport avec chauffeur Lire
À lire également
La Confédération paysanne demande au gouvernement un moratoire sur la méthanisation
La Confédération paysanne demande au gouvernement un moratoire sur la méthanisation
Le syndicat de paysans demande au gouvernement un moratoire sur la méthanisation. Dans un communiqué, il évoque les problèmes économiques et environnementaux croisés sur le terrain.
Total sommé de verser 6000 euros aux Eco Maires
Total sommé de verser 6000 euros aux Eco Maires
Total a été condamné, ce jeudi 11 février, à verser 6000 euros aux Eco Maires et aux quatre associations engagés contre le groupe. Le pétrolier sera jugé devant le Tribunal de Nanterre pour vérifier la conformité de son plan de vigilance climatique aux obligations environnementales.
La France, 5ème au classement mondial des performances énergétiques
La France, 5ème au classement mondial des performances énergétiques
Dans un récent rapport d’évaluation publié par le Conseil mondial de l’énergie, la France s’est positionnée en 5ème position du classement des performances énergétiques mondiales.
Neutralité carbone : l'Afnor conviée à un groupe de travail mondial
Neutralité carbone : l'Afnor conviée à un groupe de travail mondial
Les initiatives de communication sur la neutralité carbone se multiplisant, et afin de limiter le greenwashing, l’Organisation internationale de normalisation (ISO) souhaite réunir les professionnels du monde entier, et la France est appelée à y participer, via l'Afnor.
L’Ugap annonce deux nouvelles options d'électricité pour le prochain achat groupé
L’Ugap annonce deux nouvelles options d'électricité pour le prochain achat groupé
L’Union des groupements d’achats publics (Ugap) prépare de nouveaux achats groupés en présentant deux nouvelles offres : électricité verte + et haute valeur environnementale.
[Dossier] L’agriculture, pilier des énergies renouvelables
[Dossier] L’agriculture, pilier des énergies renouvelables
Le milieu agricole présente un gros potentiel de développement pour les énergies renouvelables et doit être l’un des acteurs centraux de la  transition énergétique. Chaque filière a encore des défis à relever mais les acteurs sont motivés.
Arkolia Energies annonce la construction de 162 hangars agricoles photovoltaïques et un parc solaire
Arkolia Energies annonce la construction de 162 hangars agricoles photovoltaïques et un parc solaire
Arkolia Energies s’est associée à la Caisse d’Epargne CEPAC et à BPI France pour la construction de 162 hangars agricoles photovoltaïques et une centrale solaire au sol.
Tous les articles ÉNERGIE
En partenariat avec
Événements
Bio360
24 Mars 2021
EuroRail Hub DIGITAL
24 Mars 2021
Rencontres Produrable - 100 % Digital
29 Mars 2021
+ d'événements
Emploi
- Technicien en Recherche de Fuites - H/F
- Gestionnaire administratif (ve) H/F
- Ambassadeur / Ambassadrice du tri
- DESSINATEUR TOPOGRAPHE F/H
+ d’offres
Vous cherchez un métier, un emploi, découvrez sur notre site emploi nos reportages sur des profils métiers.
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.