Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

« Une année exceptionnelle » pour l'Ademe Île-de-France

« Une année exceptionnelle » pour l'Ademe Île-de-France
Les projets de géothermie ont bénéficié d'une aide importante en 2020. Crédits : Adobe Stock
Par Abdessamad Attigui, le 3 mai 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
« L’écosystème de la transition écologique a bien résisté à la crise », se félicite l’Ademe Île-de-France dans son bilan annuel de l’année 2020. Un bilan riche en concrétisations dans un contexte marqué par une crise sanitaire, économique et sociale.

Malgré la crise sanitaire qui a frappé de plein fouet plusieurs secteurs d’activité, l’Ademe Île-de-France a su s’adapter en 2020 avec 252 projets soutenus sur la période. Cela représente plus de 66 millions d’euros d’aides au profit de projets innovants de transition écologique sur le territoire, dont 34,53 millions d’euros pour la chaleur renouvelable et de récupération et 15,98 millions d’euros destinés aux fonds d’économie circulaire et déchets.

Par rapport à 2019, 2020 a recensé 72 projets en plus et 18 millions d’euros d’aides supplémentaires, révélant une forte dynamique régionale pour accélérer la transition écologique sur le territoire francilien. « C’est une année exceptionnelle », explique Michel Gioria, directeur de l’Ademe Ile-de-France jusqu’à mars 2021.

Le premier bénéficiaire de ces aides est la géothermie. En effet, le Fonds Chaleur a permis de soutenir la production de 580 GWh de chaleur renouvelable en Île-de-France grâce aux différentes filières d’énergie renouvelable ou de récupération : géothermie profonde, de surface ou de minime importance, récupération de chaleur fatale (souvent sur les unités d’incinération) et bois-énergie.

Parmi ces concrétisations, un projet de géothermie de surface à Saint-Denis a bénéficié des aides d’un montant de 3,8 millions d’euros pour chauffer/refroidir 609.000 m2 de bâtiments, dont le futur village olympique et paralympique, à plus de 65 % en énergie renouvelable et de récupération.

Une année sous le signe de l’économie circulaire

Durant l’année 2020, la direction régionale de l’Ademe a accompagné 53 projets territoriaux portés sur la collecte, le réemploie ou la revalorisation des déchets en nouvelles ressources. Dans le cadre de l’objectif de réduction des déchets, celle-ci a notamment soutenu la mise en place de la tarification incitative au sein de deux collectivités : Versailles Grand Parc et Plaines et Monts de France. Cette tarification a permis de réduire de « 30 à 50 % la production par habitant d’ordures ménagères résiduelles (OMR) et augmente le tri des déchets recyclables », précise la direction régionale dans un communiqué.

La méthanisation n’est pas en reste. En plein essor en Île-de-France, 17 méthaniseurs ont été soutenus par l’État à travers l’Ademe en 2020, pour une aide de 5,5 millions euros et une capacité de 23 MW.

Par ailleurs, l’Ademe poursuit ses efforts pour réduire les émissions de gaz à effet de serre des territoires. En 2020, elle a accompagné le déploiement de la filière hydrogène, en versant 30 millions d’euros aux projets en la matière pour « participer à l’amélioration de la qualité de l’air en Île-de-France ». Exemple concret : le soutien apporté à l’entreprise Hype, la première flotte de taxis à hydrogène au monde présente à Paris.

Après une année de concrétisations, cap sur 2021 avec optimisme : « nous allons accélérer le travail mené autour du Plan de Relance, car l’État nous confie des moyens financiers d’intervention sans précédent ! C’est la première fois que nous avons un objectif de massification sur de nombreuses thématiques, comme le développement de l’hydrogène, de l’économie circulaire et de la décarbonation de l’industrie », a déclaré Michel Gioria, ex-directeur de l’Ademe Ile-de-France.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Ça m'énerve : nos caniveaux ne sont pas des poubelles !
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Christophe Cassant nommé à la présidence de John Cockerill Environment
Christophe Cassant nommé à la présidence de John Cockerill Environment
Le groupe spécialiste des dispositifs de production et de stockage d’énergies vertes, annonce la nomination de Christophe Cassant à la présidence de John Cockerill Environment.
Le salon Bio360 Open se tiendra du 30 juin au 1er juillet à Retiers
Le salon Bio360 Open se tiendra du 30 juin au 1er juillet à Retiers
Le salon salon Bio360 Open 2021 aura lieu du 30 juin au 1er juillet sur le parc Expo de Retiers. Au programme, des exposants, animations et conférences sur la biomasse et le biogaz.
Vers la pale d’éolienne zéro déchet
Vers la pale d’éolienne zéro déchet
De nombreux parcs éoliens arrivent en fin de vie, mais les pales des éoliennes de première génération ne sont que partiellement recyclables. Pour changer la donne, le projet Zebra a pour objectif de rassembler les acteurs de la chaîne de valeur afin de concevoir une pale totalement recyclable.
Fabien Laleuf nommé président d’ABB France
Fabien Laleuf nommé président d’ABB France
ABB France a annoncé la nomination de Fabien Laleuf au poste de président. Parmi ses missions prioritaires : poursuivre la stratégie de digitalisation et intégrer le développement durable dans l’ensemble de la chaine de valeur des activités du groupe. 
[Tribune] Vers une suppression du soutien public aux « anciens » contrats d’achat photovoltaïques : coup dur pour le secteur EnR
[Tribune] Vers une suppression du soutien public aux « anciens » contrats d’achat photovoltaïques : coup dur pour le secteur EnR
Le gouvernement prévoit d’imposer aux producteurs d’électricité solaire une baisse des tarifs d’achat de leurs électrons jugés « trop excessifs ». Selon la filière, cette réforme repose sur des évaluations économiques erronées et entraînerait de multiples conséquences économiques graves pour les exploitants. Jean-Pierre Delvigne, associé et Maxime Dupuis, collaborateur à Bryan Cave Leighton Paisner, évoquent les éléments soumis à la consultation publique et leurs conséquences.
Algentech transforme les plantes en usines vertes
Algentech transforme les plantes en usines vertes
La société française Algentech produit à haut rendement des protéines et des acides nucléiques dans les chloroplastes des plantes. Un saut technologique pour de nombreux secteurs industriels à la recherche de nouvelles voies de production biosourcée.
Lhyfe et Centrale Nantes expérimentent la première solution offshore de production d’hydrogène renouvelable
Lhyfe et Centrale Nantes expérimentent la première solution offshore de production d’hydrogène renouvelable
Lhyfe, fournisseur d’hydrogène renouvelable, et l’école d’ingénieurs Centrale Nantes s’associent pour mettre en œuvre le premier dispositif de production d’hydrogène offshore au monde. Le site, opérationnel à compter de 2022, fonctionnera à l’aide d’électricité provenant d’une éolienne flottante.
Tous les articles ÉNERGIE
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.