Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

ÉNERGIE
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

L'hydrogène vert créerait une nouvelle dynamique dans le commerce international de l'énergie

L'hydrogène vert créerait une nouvelle dynamique dans le commerce international de l'énergie
Le Japon et l’Allemagne misent déjà sur la diplomatie dans le domaine de l’hydrogène. Crédit : malp/Adobe Stock
Par Abdessamad Attigui, le 17 janvier 2022.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Selon un nouveau rapport de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA), l’hydrogène bas-carbone pourrait apporter des changements géoéconomiques et géopolitiques. Une situation qui serait marquée par un repositionnement des États, avec l’émergence de nouveaux exportateurs et utilisateurs de l’hydrogène.

Moins nocif pour l’environnement et vecteur d’indépendance énergétique...l’hydrogène vert a plusieurs cordes à son arc. D’après le récent rapport « Geopolitics of the Energy Transformation: The Hydrogen Factor », publié par l’IRENA, la production de l’hydrogène modifierait progressivement la géographie du commerce de l’énergie et les relations énergétiques bilatérales avec l’émergence de nouveaux exportateurs. Un changement qui serait principalement dû à l’émergence de nouveaux centres d’influence construits autour de la production et de l’utilisation de l’hydrogène bas-carbone, tandis que le commerce du pétrole et du gaz se trouve en déclin.

L’IRENA estime que l’hydrogène couvrirait près de 12 % de la consommation mondiale d’énergie d’ici 2050 et 30 % de cette production serait dédié au commerce transfrontalier. La croissance du commerce et des investissements ciblés vont stimuler la compétitivité dans ce secteur et « modifier le panorama de la politique étrangère avec la conclusion d’accords bilatéraux très éloignés du type de relations qui caractérisaient le marché des hydrocarbures au XXe siècle », peut-on lire dans le rapport. De ce fait, des pays qui ne sont pas des acteurs traditionnels « du négoce d’énergie » vont émerger en tant qu’exportateurs sur la scène mondiale.

« L’hydrogène pourrait s’avérer être le chaînon manquant vers un avenir énergétique sans danger pour le climat. […] L’hydrogène profite clairement de la révolution des énergies renouvelables, l’hydrogène vert s’imposant comme le joker qui permettra d’atteindre la neutralité climatique sans compromettre la croissance industrielle et le développement social. Mais l’hydrogène n’est pas le nouveau pétrole. Et la transition ne consiste pas à changer de carburant mais à changer de système, d’où des perturbations politiques, techniques, environnementales et économiques », déclare Francesco La Camera, directeur général de l’IRENA.

La diplomatie dans le domaine de l’hydrogène

La course à l’hydrogène bas-carbone est lancée. Plusieurs pays prévoient aujourd’hui une forte activité commerciale et se projettent déjà en tant que futurs importateurs, comme le Japon et l’Allemagne, qui « misent déjà sur la diplomatie dans le domaine de l’hydrogène ».

Alors que certains pays comme le Chili, le Maroc ou la Namibie sont des importateurs d’énergie, ils sont en passe de devenir des exportateurs d’hydrogène vert. « Tirer parti du potentiel de régions comme l’Afrique, les Amériques, le Moyen-Orient et l’Océanie pourrait limiter le risque de concentration des exportations, mais de nombreux pays auront besoin de transferts de technologie, d’infrastructures et d’investissements à grande échelle », précise le rapport.

Leadership technologique

Avant d’aboutir à ce changement de balance commerciale entre les régions, le rapport indique que cette nouvelle géopolitique de l’hydrogène propre se déroulera en différentes étapes. On assistera dans les années 2020 à une grande course au leadership technologique, mais la demande « ne devrait décoller qu’au milieu des années 2030 ». Progressivement l’hydrogène bas-carbone concurrencera les coûts de l’hydrogène fossile à l’échelle mondiale, et « la remise à neuf des gazoducs devrait encore stimuler la demande et faciliter le commerce de l’hydrogène ».

Le potentiel d’énergie renouvelable pourrait également avoir un effet sur le déploiement de l’hydrogène vert. De même en ce qui concerne les pays spécialisés dans la fabrication d’équipements, comme les électrolyseurs et les piles à combustible, qui pourrait stimuler leur activité. « La Chine, le Japon et l’Europe ont déjà acquis une longueur d’avance dans la production, mais l’innovation transformera encore le paysage manufacturier actuel », ajoute le rapport.

Par ailleurs, si l’hydrogène vert peut renforcer l’indépendance et la résilience énergétiques en réduisant la dépendance aux importations, les matières premières nécessaires à sa production posent la question de la sécurité matérielle. « Les pénuries et les fluctuations de prix pourraient se répercuter sur les chaînes d’approvisionnement en hydrogène et avoir une incidence négative sur les coûts et les revenus », conclut l’IRENA.
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Sartrouville abrite la plus grande ferme bioponique de France
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Avril 2022
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Actu réglementaire
Décret n° 2022-809 du 14 mai 2022 relatif à l'aide à l'acquisition ou à la location de taxis peu polluants accessibles en fauteuil roulant Lire
Arrêté du 12 mai 2022 portant création de comités sociaux d'administration et de formations spécialisées à la direction générale de l'aviation civile et à l'Ecole nationale de l'aviation civile Lire
Arrêté du 11 avril 2022 portant approbation du plan de gestion des risques d'inondation du bassin Artois-Picardie Lire
Arrêté du 11 mai 2022 portant création d'une commission administrative paritaire compétente à l'égard des agents exerçant des fonctions d'encadrement supérieur et de direction au ministère chargé de la transition écologique, au ministère chargé de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales et au ministère chargé de la mer Lire
Arrêté du 10 mai 2022 portant agrément du laboratoire de l'usine de Parentis-en-Born de la Société CHEMVIRON pour effectuer le classement du charbon actif (N° ONU 1362) en vue de leur transport maritime en colis Lire
Décret n° 2022-795 du 9 mai 2022 relatif à la prise en charge bonifiée par le tarif d'utilisation des réseaux publics d'électricité des coûts de raccordement associés à l'ajout de certains équipements électriques d'utilisateurs raccordés en basse tension Lire
Décret n° 2022-794 du 5 mai 2022 mettant fin à l'inscription de sites inscrits au titre de l'article L. 341-1 du code de l'environnement, en raison de leur état de dégradation irréversible ou de leur couverture par une autre mesure de protection de niveau au moins équivalent, en application de l'article L. 341-1-2 du même code Lire
Arrêté du 5 mai 2022 portant nomination d'un directeur régional adjoint de l'environnement, de l'aménagement et du logement (région Nouvelle-Aquitaine) Lire
Arrêté du 3 mai 2022 modifiant l'arrêté du 24 octobre 2012 relatif à l'exploitation de services de transport aérien par la société Air France Lire
Décret n° 2022-780 du 4 mai 2022 relatif à l'audit énergétique mentionné à l'article L. 126-28-1 du code de la construction et de l'habitation Lire
Arrêté du 30 avril 2022 accordant la prolongation du permis exclusif de recherches de mines d'hydrocarbures conventionnels liquides ou gazeux, dit « permis de Leudon-en-Brie » (Marne et Seine-et-Marne), à la société Vermilion Moraine SAS Lire
Arrêté du 29 avril 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture d'un recrutement sans concours d'adjoints techniques des administrations de l'Etat au ministère de la transition écologique Lire
Décret n° 2022-750 du 29 avril 2022 établissant la liste des communes dont l'action en matière d'urbanisme et la politique d'aménagement doivent être adaptées aux phénomènes hydrosédimentaires entraînant l'érosion du littoral Lire
Décret n° 2022-749 du 29 avril 2022 modifiant le décret n° 2021-153 du 12 février 2021 instaurant une aide en faveur des investissements relatifs aux installations de recharge rapide pour véhicules électriques sur les grands axes routiers Lire
Décret n° 2022-748 du 29 avril 2022 relatif à l'information du consommateur sur les qualités et caractéristiques environnementales des produits générateurs de déchets Lire
Décret n° 2022-661 du 25 avril 2022 relatif à la mise en place d'une aide sous forme de subvention à destination des entreprises à l'aval des exploitations agricoles touchées par les épisodes de gel survenus du 4 au 14 avril 2021 Lire
Décret n° 2022-642 du 25 avril 2022 modifiant le décret n° 93-1442 du 27 décembre 1993 approuvant les statuts de la Société anonyme de gestion de stocks de sécurité et précisant ses relations avec l'Etat Lire
Décret n° 2022-641 du 25 avril 2022 relatif à la prise en compte du risque de déforestation importée dans les achats de l'Etat Lire
Décret n° 2022-640 du 25 avril 2022 relatif au dispositif de certificats de production de biogaz Lire
Décret n° 2022-616 du 22 avril 2022 relatif à la procédure de déclaration sur une plateforme numérique par les importateurs, distributeurs ou autres metteurs sur le marché des biens et services soumis à certaines obligations d'affichage environnemental dont les dépenses publicitaires nettes annuelles sont supérieures ou égales à 100 000 euros Lire
À lire également
Hydrogène de France se renforce aux Caraïbes
Hydrogène de France se renforce aux Caraïbes
Hydrogène de France acquiert 70 % du projet NewGen de la société Kenesjay Green. Une acquisition stratégique du premier projet industriel de production d’hydrogène décarboné à Trinité-et-Tobago.
Bien-être animal : Welfarm appelle à la vigilance dans l'approvisionnement en biogaz
Bien-être animal : Welfarm appelle à la vigilance dans l'approvisionnement en biogaz
Le biogaz apparaît comme une alternative durable pour sortir de l’indépendance au gaz russe. Néanmoins, l’augmentation de la production ne doit pas se faire au détriment du bien-être animal, défend l’association Welfarm pour la protection des animaux de la ferme.
Le salon HyVolution réanime la filière hydrogène
Le salon HyVolution réanime la filière hydrogène
11 groupes du CAC 40, 11 régions françaises, 5 pavillons internationaux, 290 exposants et 51 ateliers répartis sur deux forums... L’édition 2022 de l’événement hydrogène pour l’énergie, l’industrie et la mobilité, se tiendra les 11 et 12 mai au Paris Event Center.
Idex met la main sur SE2M Services 
Idex met la main sur SE2M Services 
Le groupe Idex vient d’acquérir la société SE2M Services, spécialisée dans la maintenance multitechnique (chaud/froid/électricité). A travers cette opération, le groupe entend densifier son expertise et ses services en Île-de-France. 
Andilly : le projet éolien retenu par la Commission de régulation de l’énergie
Andilly : le projet éolien retenu par la Commission de régulation de l’énergie
Le projet éolien d’Andilly-les-Marais (Nouvelle-Aquitaine), développé par le groupe Valorem, est sélectionné dans le dans le cadre de l’appel d’offres éolien CRE 2.1. Le futur parc éolien d’Andilly-les-Marais produira l’équivalent de la consommation électrique de près de 9 500 foyers. 
EDF se veut leader européen de la production d’hydrogène bas-carbone
EDF se veut leader européen de la production d’hydrogène bas-carbone
Avec son Plan Hydrogène, le groupe EDF entend développer 3 GW de projets d’hydrogène électrolytique dans le monde d’ici 2030.
Tribune | « Hydrogène, avons-nous le temps ? »
Tribune | « Hydrogène, avons-nous le temps ? »
L’hydrogène sera-t-il notre salut dans la course à la neutralité carbone ? C’est ce qu’on pourrait croire compte tenu de l’enthousiasme collectif. Et cet élan à la fois issu de la volonté politique et admis par les industriels est une bonne nouvelle. Toutefois, « il faut réfléchir à rendre l’hydrogène le plus accessible possible en unissant nos forces entre industriels pour réduire les coûts initiaux », déclare Yohann Perrot, directeur innovation du groupe Bontaz.
Tous les articles ÉNERGIE
En partenariat avec
Événements
IAF 2022
28 Mai 2022
IFAT
30 Mai 2022
Assises Européennes de la Transition Energétique
31 Mai 2022
+ d'événements
Emploi
- Agent d'exploitation maintenance station locale (sar 100)
- Technicien Réparation de fuites H/F
- Ouvrier / Ouvrière paysagiste
- Ingénieur Qualité F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.