EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS
À la uneÉNERGIE

Equinor et Brouard Consulting intègrent le projet pilote de stockage en cavité saline

Par La Rédaction. Publié le 6 mai 2022.
Equinor et Brouard Consulting intègrent le projet pilote de stockage en cavité saline
Crédit : Storengy
Newsletters gratuites
Archiver cet article
Equinor, compagnie d’énergie pétrolière et éolienne norvégienne, et le bureau d’études Brouard Consulting s’impliquent dans la mise en œuvre du premier démonstrateur de stockage d’hydrogène renouvelable et décarboné en cavité saline baptisé « Hypster ». L’expérimentation du stockage de l’hydrogène vert à Etrez (Auvergne-Rhône-Alpes) démarrera en 2023.

Lancé en 2021 à Etrez, le démonstrateur « Hypster » porte sur le stockage souterrain d’hydrogène bas-carbone en vue d’ouvrir la voie à la création d’une filière à l’échelle industrielle. Ce projet qui entre dans une phase de construction de l’unité d’électrolyse, accueille deux nouvelles entreprises qui contribueront à son avancement. D’une part, Equinor apportera au projet ses compétences en gestion d’énergie, tandis que Brouard Consulting mettra ses capacités d’analyse et de calcul dans le domaine du stockage souterrain au profit de ce projet en cours de développement.

13 millions d’euros sont investis dans Hypster qui vise à identifier la place du stockage dans la chaîne de valeur de l’hydrogène pour accompagner l’essor de la filière en Europe. Dans ce projet sont impliqués : l’Ineris, Storengy, Armines-École polytechnique, Inovyn, ESK, Element Energy, et Axelera. Plusieurs entreprises partenaires ont également pris part au projet en fournissant le matériel nécessaire à l’étape de construction : un électrolyseur PEM d’une puissance de 1 MW (Elogen) ; un compresseur destiné à la plateforme de production et une platine de chargement (Howden) ; les éléments de complétion (Schlumberger) ; les tubes de transport de l’hydrogène entre la surface et la cavité saline (Vallourec).

Les deux nouveaux partenaires intégrés au projet contribueront avec leurs savoir-faire respectifs à son développement. Equinor est en charge de réaliser des tests bactériologiques au sein de la cavité principale et de mener une veille technologique pour les systèmes de purification. Ces missions visent à fournir « l’hydrogène le plus pur possible lors de la phase de commercialisation de l’hydrogène stocké en cavité saline et qui sera déployé après les résultats du projet de recherche et développement ».

Quant au bureau d’études spécialisé dans le stockage souterrain Brouard Consulting, il mènera des calculs numériques visant à modéliser précisément le comportement thermodynamique des cavités salines et à contrôler la stabilité mécanique du massif de roche environnant.

400 kg d’hydrogène par jour

Pour mémoire, le site s’appuiera sur le photovoltaïque, l’hydraulique ainsi qu’un électrolyseur de 1 MW. La future installation vise à produire près de 400 kg d’hydrogène par jour, soit l’équivalent de la consommation de 16 bus hydrogène. « Cette production permettra de tester le stockage d’hydrogène vert à hauteur de 2 à 3 tonnes dans un premier temps jusqu’à l’utilisation de la capacité totale de la cavité saline identifiée, soit 44 tonnes », précise-t-on chez Storengy dans un communiqué.

Avec la validation des études d’ingénierie, la deuxième phase du projet est enclenchée. Les porteurs du projet ont entamé en ce début d’année la concrétisation de la plateforme de production d’hydrogène en surface et la conversion d’une cavité saline en stockage d’hydrogène. A l’issue des différents travaux, l’expérimentation du stockage de l’hydrogène vert démarrera en 2023.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
Lhyfe explore de nouvelles opportunités au Royaume-Uni  
8 septembre 2022
Lhyfe explore de nouvelles opportunités au Royaume-Uni   L’acteur de l’hydrogène vert renouvelable lance ses premiers développements au Royaume-Uni pour soutenir sa croissance à l’international et contribuer à l’atteinte des ambitions nettes zéro du pays. 
Technique Solaire vise 1 GW de centrales solaires 
6 juin 2022
Technique Solaire vise 1 GW de centrales solaires  Le groupe français Technique Solaire lance sa première campagne de financement participatif pour la construction de centrales solaires d’au moins 1 GW d’ici 2024, d’un montant global de 2 millions d’euros.  
L'urgence climatique et énergétique au cœur du forum Energaïa
15 novembre 2022
L'urgence climatique et énergétique au cœur du forum Energaïa Des rendez-vous d’affaires, conférences et tables rondes techniques autour des énergies renouvelables auront lieu au salon Energaïa, organisé les 07 et 08 décembre au parc des Expositions de Montpellier.
Tous les articles ÉNERGIE
[Vidéo] 3 questions à Stéphanie Gay, directrice du Salon des maires et des collectivités locales
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
+
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- MECANICIEN TP SEDENTAIRE - LILLE 59 H/F
- Agent de Travaux Électromécanicien H/F
- Installateur(trice) chauf/clim/sanit énergies renouvelables
- Leader Excellence Opérationnelle , sur le site de Bassens F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola