Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Énergie > France Energies Marines investit 13 millions d’euros dans la recherche
ÉNERGIE

France Energies Marines investit 13 millions d’euros dans la recherche

PUBLIÉ LE 13 SEPTEMBRE 2023
P.F
Archiver cet article
France Energies Marines investit 13 millions d’euros dans la recherche
Crédits : @Mary Ray
L’institut a annoncé le lancement de programmes de recherche et d’innovation à l’automne pour développer la filière.

Un programme composé de cinq projets de recherche pour développer la filière de l’éolien en mer va être lancé à l’automne, a annoncé l’institut national France Energies Marines le 12 septembre, pour un montant total de 13 millions d’euros. Soit un investissement en hausse de 30 % par rapport à 2022.

Les cinq projets, réunissant 45 partenaires privés et publics, porteront sur les effets du changement climatique, l’évaluation fine de la turbulence atmosphérique, l’utilisation d’ancrages hydrides pour les systèmes flottants, la production d’hydrogène à partir d’éoliennes offshores et le suivi en temps réel de la mégafaune marine. « Nous nous appuyons sur les expertises de notre équipe multidisciplinaire et celles de notre réseau d’industriels, d’académiques et de PME pour développer des méthodes et outils testés en conditions réelles, qui sont reconnus pour leur applicabilité aux besoins des développeurs de technologies et de parcs commerciaux », a expliqué Herveline Gaborieau, directrice générale de France Energies Marines. L’institut a annoncé plusieurs recrutements dans les mois à venir, notamment dans les antennes Manche Est - Mer du Nord, Atlantique et Méditerranée.

Accélérer le déploiement de l’éolien offshore

L’objectif est de répondre aux ambitions fixées par l’Etat en matière d’éolien offshore, à savoir 18 GW installés en 2035 et 40 GW en 2050, soit une cinquantaine de parcs. Le défi est de taille : le territoire ne compte aujourd’hui que 8 GW de parcs installés ou en projet. Un seul  est actuellement en service, au large de Saint-Nazaire, depuis 2022, avec une production de 0,5 GW. Deux autres doivent entrer en fonctionnement en 2023, à Saint-Brieuc et à Fécamp.

La poursuite du développement de l’éolien en mer doit contribuer à l’atteinte de l’objectif de 40 % d’électricité renouvelable d’ici 2030.
 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Un tiers de la consommation électrique française est couverte par les énergies renouvelables
Un tiers de la consommation électrique française est couverte par les énergies renouvelables
Assises Européennes de la Transition Énergétique : Strasbourg et Dijon rejoignent le comité d'organisation
Assises Européennes de la Transition Énergétique : Strasbourg et Dijon rejoignent le comité d'organisation
Le nucléaire désormais financé par le label Greenfin
Le nucléaire désormais financé par le label Greenfin
Airbus Atlantic lance la construction de sa chaudière biomasse à Nantes
Airbus Atlantic lance la construction de sa chaudière biomasse à Nantes
Tous les articles Énergie
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS