Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Énergie > « H2eart for Europe », une nouvelle alliance pour le stockage souterrain d'hydrogène
ÉNERGIE

« H2eart for Europe », une nouvelle alliance pour le stockage souterrain d'hydrogène

PUBLIÉ LE 31 JANVIER 2024
LA RÉDACTION.
Archiver cet article
« H2eart for Europe », une nouvelle alliance pour le stockage souterrain d'hydrogène
Georg Dorfleitner (RAG Energy Storage GmbH), Dominique Mockly (Teréga)), Martin Bartošovič (nafta), Michael Kohl (RWE Gas Storage West GmbH), Maroš Šefčovič (vice-président de la Commission européenne, Charlotte Roule (Storengy), Ákos Kriston (HGS), Susanne Schmidt (VNG Gasspeicher), Pieter van Artsen (Gasunie), Doug Waters (Uniper), Michael Schmöltzer (Uniper), Harald Grabner (OMV), Gaetano Mazzitelli (Snam). Crédit : H2eart for Europe
Cette alliance européenne vise à soutenir l’émergence de politiques en faveur du stockage souterrain d’hydrogène et à rationnaliser les procédures d’autorisation. 

L’alliance s’engage à soutenir les membres de l’Union européenne et les organismes de réglementation à formuler des politiques appropriées qui reconnaissent le stockage souterrain de l’hydrogène comme un élément fondamental pour parvenir à un écosystème énergétique décarboné.

Les mesures politiques proposées peuvent prendre la forme d’une stratégie européenne dédiée au stockage de l’hydrogène, visant à accorder à ce dernier l’attention nécessaire pour une mise à l’échelle efficace. Il s’agit notamment de rationaliser les procédures d’autorisation de fixer des objectifs concrets en matière de stockage de l’hydrogène et de prévoir une planification globale et factuelle des réseaux, en tenant compte du potentiel de conversion des infrastructures existantes.

« À l’heure actuelle, il existe un écart considérable de 36 TWh entre les besoins de flexibilité identifiés et les projets actuellement prévus pour 2030. Pour combler cet écart, il faudra investir entre 18 et 36 milliards d’euros. Il est urgent d’accélérer la mise en place des projets de stockage d’hydrogène pour répondre à la demande prévue pour 2030 et 2050 », estime l’alliance dans un communiqué de presse. 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Veolia mise sur le V2G pour ses véhicules de collecte de déchets au Royaume-Uni
Veolia mise sur le V2G pour ses véhicules de collecte de déchets au Royaume-Uni
Honeywell et Bosch s'associent pour des solutions de chauffage et de refroidissement décarbonés
Honeywell et Bosch s'associent pour des solutions de chauffage et de refroidissement décarbonés
ENR&R : Amorce organise un e-colloque début juin
ENR&R : Amorce organise un e-colloque début juin
Deux démonstrateurs agrivoltaïques en germe en Nouvelle-Aquitaine
Deux démonstrateurs agrivoltaïques en germe en Nouvelle-Aquitaine
Tous les articles Énergie
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS