Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

MOBILITÉ
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Tribune] Urbanisme : la mobilité au cœur des avancées technologiques

Partager :
[Tribune] Urbanisme : la mobilité au cœur des avancées technologiques
Par Alice Hébert, cadre de la fonction publique, ingénieure territoriale, experte auprès des collectivités pour le développement urbain, le 23 avril 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Mobilité
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Cette semaine, Alice Hébert, cadre de la fonction publique, ingénieure territoriale, experte auprès des collectivités pour le développement urbain​, revient sur la croissance de l’urbanisation dans le monde et sur deux des enjeux de mobilité qui y sont liés : faciliter les déplacements individuels et décongestionner le trafic. 

La densification urbaine est en croissance constante à peu près partout dans le monde. Dans cette perspective, la mobilité est au cœur des préoccupations des décideurs politiques. Les innovations technologiques se succèdent pour adapter la mobilité urbaine à cette tendance inéluctable.

Six milliards de personnes seront citadines en 2045. Cela représente plusieurs défis : réduire la congestion du trafic et la pollution tout en améliorant l’efficacité, la connectivité, l’accessibilité, la santé et la qualité de vie. La mobilité impacte tous les habitants des villes : particules fines, maladies respiratoires, nuisances sonores dues à la circulation, stress etc. Une mobilité mal gérée se transforme vite en chaos.Pour éviter cela, des entreprises innovent pour fournir des solutions sous forme de services.Le marché de la mobilité urbaine intelligente atteignant ainsi plus de 240 milliards de dollars à horizon 2027 d’après une étude de Navigant Research, spécialisée dans la recherche sur la transition énergétique. Des projets technologiques variés sont expérimentés, avec deux lignes directrices principales : faciliter les déplacements individuels et décongestionner le trafic.

Optimiser les parcours pour le bien-être individuel

Combiner plusieurs transports peut décourager. En effet, pour effectuer un trajet,il faut souvent utiliser plusieurs titres. Les dépenses s’additionnent, le manque de fluidité agace. Il est alors tentant de prendre son véhicule malgré la densification urbaine. Face à ce problème, l’inter ou multimodalité est la solution qui revient le plus fréquemment, offrant la possibilité d’effectuer un parcours avec un seul titre de transport. Citiway – initialement spécialisée dans la vente en ligne de titres de transport – l’a expérimentée à Saint-Étienne avec son application Moovizy : celle-ci fournit l’itinéraire multimodal le plus rapide selon les préférences de transport et permet à l’utilisateur de valider son titre grâce à un dispositif de capteurs déployés sur le réseau de transport public.

Cependant, le transport peut être encore davantage optimisé pour répondre à différentes situations, par exemple pour des personnes âgées ou en situation de handicap, une pluie à verse ou un froid glacial, ou encore l’éloignement des réseaux de transport. De ce point de vue, la question du premier / dernier kilomètre se pose très concrètement. Downer, filiale australienne du groupe franco-québécois de transport multimodal Keolis, cherche à y répondre au moyen d’un service de transport à la demande, avec réservation et paiement dématérialisés permettant de récupérer les voyageurs à leur domicile ou à proximité pour les déposer au niveau du réseau de transport public le plus proche.

Le dernier kilomètre concerne aussi les salariés qui doivent se rendre dans les zones d’activité. Une fois descendus des transports publics, il leur reste souvent un certain temps à marcher pour arriver à destination, avec les mêmes inconvénients en cas d’intempéries – de quoi inciter à prendre son véhicule individuel et contribuer à la congestion du trafic, tout en risquant un retard. En France, le groupe de concessions Eiffage et le constructeur de véhicules électriques et autonomes Navya ont mis au point la navette Mia. Destinée aux salariés, elle dessert les entreprises situées sur la ZAC de Gaulnes, dans la région lyonnaise. Autonome, elle communique avec son environnement. À son approche, les feux de signalisation sont par exemple prévenus, et la navette devient prioritaire.

Si ces technologies facilitent la mobilité de l’individu, elles ne résolvent pas pour autant la congestion du trafic. Il faut alors passer par d’autres innovations complémentaires.

Décongestionner le trafic pour le bien-être collectif

Tout automobiliste connaît la difficulté de trouver une place où se garer, qui relève parfois de la véritable chasse au trésor. D’après la société Citelum, (filiale d’EDF qui propose de l’éclairage intelligent et une gestion connectée de l’espace urbain), à certains moments de la journée cela représente jusqu’à 30% du trafic, avec ses conséquences sur la pollution et les embouteillages. L’accroissement démographique citadin imposait de créer un nouveau type de stationnement. Pour cela l’entreprise française s’est associée à Kawantech, une société toulousaine spécialisée dans les capteurs connectés. Ensemble ils ont développé un système de stationnement intelligent (smart parking) qu’ils ont déjà expérimenté à Toulouse. Aujourd’hui dans la capitale historique du Languedoc, des luminaires sont équipés de capteurs qui détectent le changement de luminosité d’une place qui se libère et avertissent le conducteur par une application mobile.

Certains préfèrent cependant les parkings intérieurs, perçus comme plus sûrs et moins sujets aux intempéries. En Chine, Yee-Fung Technology, spécialisée dans l’industrie du parking, a ainsi lancé un système de prise en charge de voiture par un robot valet de parking, qui pose automatiquement notre véhicule sur une place libre. En janvier 2019, le même pays a inauguré le premier système mondial de garage à parking intelligent oblique, augmentant ainsi la capacité de stockage de 60% et libérant des places en extérieur. L’automobiliste y dépose sa voiture, et la plateforme inclinée (oblique) cherche automatiquement un emplacement libre pour la garer.

Si le smart parking contribue à décongestionner le trafic, il ne suffit pas et sur un trajet d’une heure, en heure de pointe les automobilistes perdent toujours en moyenne 40% de temps sur les routes saturées. Pour tenter de répondre à cela des villes incitent à changer ses heures de déplacement. À Rotterdam, des citoyens s’engagent à ne pas utiliser leur véhicule en heure de pointe. BNV Mobility, filiale néerlandaise du constructeur d’infrastructures Egis, utilise des caméras lectrices de plaques d’immatriculation pour garantir ce « lissage de pic ». Ceux qui tiennent parole touchent environ 2,5 euros par trajet évité ou reporté, réduisant le trafic de 8 à 10%, ce qui suffit à le fluidifier.

Si ces exemples montrent que des initiatives peuvent être lancées ou implantées avec succès, le potentiel d’innovation reste immense. Selon l’Urban Mobility Index d’Arthur D. Little, qui évalue la maturité de cent villes dans le monde sur la mobilité, l’innovation et la performance à l’aide de vingt-sept critères, pour le moment, seules dix d’entre elles obtiennent la moyenne.
Alice Hébert, cadre de la fonction publique, ingénieure territoriale, experte auprès des collectivités pour le développement urbain
Offre en ligne à partir de 8,90 €
Dans ce contexte particulier, le premier mois d'abonnement est offert.
Je m'abonne
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
S'identifier
S'inscrire
  [Vidéo] La crise sanitaire est-elle une chance pour la planète ?
Réduction de la pollution, retour des animaux en ville, éclaircissement des cours d'eau, la crise sanitaire offre une pause bienvenue à notre environnement. Le confinement de la moitié de la population mondiale n'a pour autant pas que des effets bénéfiques pour notre planète. Notre zapping de la semaine.
+ de vidéos Environnement TV
UN POINT SUR LA REPRISE AVEC...
Pierre Dubreuil, directeur général de l’Office français de la biodiversité
Depuis le 11 mai, la reprise s’organise progressivement partout en France. Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation, des réflexions sur l’impact du confinement et leur vision de l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Pierre Dubreuil, directeur général de l’Office français de la biodiversité.
Toutes les interviews
Actu réglementaire
Décret n° 2020-633 du 26 mai 2020 relatif aux paiements agroenvironnementaux et climatiques, aux aides en faveur de l'agriculture biologique, aux paiements au titre de Natura 2000 et de la directive-cadre sur l'eau Lire
Décret n° 2020-634 du 25 mai 2020 portant application de l'article L. 1116-1 du code général des collectivités territoriales relatif à la demande de prise de position formelle adressée au représentant de l'Etat Lire
Arrêté du 22 mai 2020 portant nomination au Comité national de gestion des risques en agriculture Lire
Arrêté du 18 mai 2020 portant nomination de membres du Haut Comité pour la transparence et l'information sur la sécurité nucléaire Lire
Arrêté du 4 mai 2020 portant création et reconduction de programmes dans le cadre du dispositif des certificats d'économies d'énergie Lire
Arrêté du 12 mai 2020 relatif à la prise en charge par le tarif d'utilisation des réseaux publics d'électricité du raccordement aux réseaux publics d'électricité des infrastructures de recharge de véhicules électriques et hybrides rechargeables ouvertes au public et des ateliers de charge des véhicules électriques ou hybrides rechargeables affectés à des services de transport public routier de personnes Lire
Arrêté du 22 mai 2020 portant modification de l'arrêté du 18 octobre 2019 relatif au calendrier des examens pour l'obtention des certificats d'aptitude professionnelle maritime, des brevets d'études professionnelles maritimes, des baccalauréats professionnels du champ professionnel des métiers de la mer et des brevets de technicien supérieur maritimes pour l'année scolaire 2019-2020 Lire
Pour plus d'informations cliquez ici
À lire également
Déconfinement : le gouvernement accélère la mise en place du forfait mobilités durables
Déconfinement : le gouvernement accélère la mise en place du forfait mobilités durables
Ce dimanche 10 mai, un décret de mise en place du « forfait mobilités durables », prévu dans la loi d'orientation des mobilités, est paru au Journal Officiel.
Ashley Poniatowski, cofondateur de Tankyou
Ashley Poniatowski, cofondateur de Tankyou
Pendant la crise sanitaire du Covid-19 et le confinement qu’elle impose, Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation. Journée type ? Quelle organisation au travail ? Comment entrevoir l’après crise ? Ashley Poniatowski, cofondateur de la jeune pousse Tankyou, nous explique son quotidien.
Pilotage et optimisation de la mobilité électrique
Pilotage et optimisation de la mobilité électrique
Parce que l’énergie et la mobilité électrique ont des points communs, Metron a étendu sa solution d’intelligence artificielle pour le management et l’optimisation de l’énergie des sites industriels au secteur de la mobilité.
Le Sigeif retient Izivia pour le déploiement des bornes de recharge électriques en Ile-de-France
Le Sigeif retient Izivia pour le déploiement des bornes de recharge électriques en Ile-de-France
Le Syndicat intercommunal pour le gaz et l’électricité en Ile-de-France (Sigeif) a retenu, suite à un appel d’offres européen, la société Iziva, pour la pose, la maintenance et l’exploitation du réseau de bornes de recharge pour véhicules électriques en Ile-de-France.
Déconfinement : comment faire durer les aménagements provisoires pour les vélos ?
Déconfinement : comment faire durer les aménagements provisoires pour les vélos ?
De nouvelles voies cyclables mais aussi une vitesse réduite et des parcours repensés pour les véhicules à moteur : la sortie progressive du confinement est propice au test de solutions gagnantes pour le vélo. A pérenniser si les usagers se montrent aussi opportunistes que les aménageurs.
Déconfinement : des pistes cyclables temporaires en Seine-Saint-Denis
Déconfinement : des pistes cyclables temporaires en Seine-Saint-Denis
Le Département de la Seine-Saint-Denis s'engage, après le déconfinement, à créer des pistes cyclables temporaires.
Le gouvernement lance une académie des métiers du vélo
Le gouvernement lance une académie des métiers du vélo
Le gouvernement lance ce jeudi 14 mai, une académie des métiers du vélo, afin de répondre à la demande croissante en réparations.
Tous les articles MOBILITÉ
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
bauma CTT RUSSIA
26 Mai 2020
bauma CTT RUSSIA
Confs'Amiante Bâti
28 Mai 2020
Confs'Amiante Bâti
Confs'Amiante Hors-série Ferroviaire
4 Juin 2020
Confs'Amiante Hors-série Ferroviaire
+ d'événements
Emploi
- Responsable d'exploitation traitement d'eau F/H
- Technicien Gestion des Réseaux d'Eaux H/F
- Animateur / Animatrice en Hygiène Sécurité Environnement -HSE-
- Responsable de service Comptabilité F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.