Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

MOBILITÉ
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Transport maritime : la filière GNL entend surfer sur la nouvelle réglementation

Partager :
Transport maritime : la filière GNL entend surfer sur la nouvelle réglementation
Par Laurence Madoui, le 20 janvier 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Mobilité
Comparé au fioul lourd, les émissions du gaz naturel liquéfié (GNL) sont abaissées de 99 % pour l’oxyde de soufre, 95 % pour les particules fines, 80 % pour le dioxyde d’azote et 25 % pour le dioxyde de carbone, fait valoir Gaztransport & Technigaz.
 
0,5 % de teneur en soufre dans les carburants maritimes : c’est le plafond en vigueur au niveau mondial depuis le 1er janvier (1). Comparé aux 3,5 % antérieurs, ce seuil fixé par l’Organisation maritime internationale (OMI) doit diviser par 7 les émissions de d’oxyde de soufre (SOx) du transport maritime (fret, pêche, tourisme, soit quelque 100 000 navires). Le contrôle de son respect et les éventuelles sanctions incombent aux Etats.
 
Le fioul lourd cher à nettoyer

Assurant 90 % des échanges commerciaux, le transport maritime génère 14 % des rejets mondiaux de SOx. Sans verdissement du carburant, les décès prématurés dus à ce polluant se chiffreraient à 570.000 dans le monde entre 2020 et 2025, selon une étude de l’OMI de 2016. Sans compter l’acidification des océans.

Le transport maritime utilise massivement du fioul lourd (45 % de la consommation mondiale), issu de résidus du raffinage du pétrole brut. Pour tenir la nouvelle valeur-limite, les navires doivent être dotés de systèmes d’épuration des fumées (scrubbers), dont les boues sont larguées en mer ou déposées à terre. « Une solution énergivore, qui élève de quelques pourcents la consommation de carburant », souligne Philippe Berterottière, PDG de Gaztransport et Technigaz (GTT). Autres limites : les rejets en mer et dans les ports sont proscrits par la Chine et deux des trois principaux ports mondiaux (Singapour et Fujaïrah, Emirats arabes unis), les Etats-Unis emboîtant le pas. Le traitement à terre des résidus d’épuration est onéreux, tout comme les carburants à basse teneur en soufre (fioul lourd peu soufré, diesel marin), dont le coût peut atteindre le double de celui du fioul lourd, selon GTT.
 
Une conjoncture favorable au GNL

La société d’ingénierie spécialisée dans le gaz naturel liquéfié (GNL) entrevoit donc une activité soutenue sur le créneau des grands bateaux, auxquels sont adaptées ses vastes cuves cryogéniques (conservant le carburant à – 163 °C). Quelque 200 navires commerciaux sont propulsés au GNL et autant sont en commande (soit 5 % des commandes totales). « La conjoncture est favorable, tirée par les méthaniseurs, note Philippe Berterottière. La Marine nationale s’intéresse au GNL, qui propulsera aussi des bateaux de pêche, qui auraient intérêt à récupérer les calories de froid pour conserver le poisson. Un navire de haute mer sur deux recourra au GNV en 2050, projette la société de classification norvégienne DNV ».

Si l’investissement initial pour l’armateur est élevé (infrastructure d’approvisionnement, stockage à bord, moteur adapté), il s’amortit sur 7-8 ans, voire 2-3 pour un très grand porte-conteneurs, selon GTT. L’entreprise en équipera 9 pour la CMA CGM et en convertit un pour l’armateur allemand Hapag Lloyd. Elle fournit aussi les réservoirs du premier brise-glace touristique utilisant du GNL du croisiériste Ponant. L’OMI vise une baisse de 40 % des émissions de gaz à effet de serre en 2030 et de 50 % en 2050 (par rapport à 2008). « Le GNL peut être la solution en 2030 et, combiné à la réduction de vitesse, une partie de la solution en 2050 », estime Philippe Berterottière.

 
(1) : A noter que depuis 2015, la teneur en soufre du fioul lourd est limitée à 0,1 % dans les zones d’émission contrôlée : mers Baltique et du Nord, zones côtières du Canada et des Etats-Unis et zone Caraïbe des Etats-Unis. Plusieurs Etats riverains de la Méditerranée sont candidats à ce régime, basé sur un taux qui reste dix fois supérieur à celui admis en Europe pour les carburants routiers.
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Environnement TV ouvre les vannes
Le 21e Carrefour des gestions locales de l'eau se tient en ce moment même à Rennes. Pour l'occasion, l'équipe d'Environnement TV vous propose une émission consacrée à l'Eau.
+ de vidéos Environnement TV
À lire également
Décarboner les mobilités en zone de moyenne densité : la feuille de route de The Shift Project
Décarboner les mobilités en zone de moyenne densité : la feuille de route de The Shift Project
« Déconstruire le "système voiture" » en zone de moyenne densité passera par l’essor des transports collectifs et des modes actifs et à, plus long terme, un urbanisme des courtes distances, préconise The Shift project dans un Guide pour une mobilité quotidienne bas carbone, présenté le 4 février. Zoom sur les trajets domicile-travail, où les alternatives à l’auto en solo se fraient un passage.
Strasbourg se démarque comme ville cyclable
Strasbourg se démarque comme ville cyclable
Ce jeudi 6 février, la Fédération française des usagers de la bicyclette a publié la nouvelle édition de son baromètre des villes cyclables. Strasbourg arrive en tête des villes de plus de 200.000 habitants.
Feu vert du gouvernement pour la ligne ferroviaire Provence-Côte-d'Azur
Feu vert du gouvernement pour la ligne ferroviaire Provence-Côte-d'Azur
Le gouvernement vient de donner son agrément au lancement, en 2021, d’une enquête d’utilité publique concernant les deux premières phases du projet de nouvelle ligne ferroviaire entre Vintimille et Marseille.
Lallemand, un Belge aux commandes du réseau ferré français
Lallemand, un Belge aux commandes du réseau ferré français
Elu administrateur de SNCF Réseau, le patron d’Infrabel pourra être proposé officiellement au poste de PDG après avis de l’Autorité de régulation des transports à la fin du mois.
La voiture reste le transport numéro un des Français
La voiture reste le transport numéro un des Français
La fondation Nicolas Hulot publie ce mercredi son premier baromètre des mobilités du quotidien. Ce dernier montre que la voiture occupe toujours beaucoup de place dans la vie des Français.
VNF adhère à Vélo et territoires
VNF adhère à Vélo et territoires
Voies navigables de France vient d'adhérer à Vélo et territoires, pour le développement et la promotion du vélo.
François Bayrou : « La nouvelle ligne de bus à hydrogène a entraîné une requalification de l’espace public »
François Bayrou : « La nouvelle ligne de bus à hydrogène a entraîné une requalification de l’espace public »
Le 14 janvier dernier, Emmanuel Macron a assisté à la signature du contrat de transition écologique de Pau-Béarn-Pyrénées, en présence du maire, François Bayrou. A cette occasion, la nouvelle ligne de bus à hydrogène de la cité paloise a été présentée au président de la République.
Tous les articles MOBILITÉ
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
SALON AQUIBAT
26 Février 2020
SALON AQUIBAT
Confs'Amiante Bâti
27 Février 2020
Confs'Amiante Bâti
Confs'Amiante Navire
10 Mars 2020
Confs'Amiante Navire
+ d'événements
Emploi
- Technicien SAV froid industriel H/F
- Coordinateur(rice) Cybersécurité H/F
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- COMPTABLE F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.