Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
Pollutec 2021
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

L’aéroport Lyon Saint-Exupéry testera les premières installations hydrogène dès 2023

L’aéroport Lyon Saint-Exupéry testera les premières installations hydrogène dès 2023
La phase de teste sera menée à l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry, choisi comme aéroport pilote par les partenaires. Crédit : MARCIN CZERNIAWSKI/Pixabay
Par A.A, le 21 septembre 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Airbus, Air Liquide et Vinci Airports s’associent pour développer l’usage de l’hydrogène dans le réseau aéroportuaire. L’aéroport de Lyon Saint-Exupéry testera ces premières installations à compter de 2023.

Les trois acteurs de l’aviation Airbus, de l’hydrogène Air Liquide et de l’industrie aéroportuaire Vinci Airports s’engagent pour accomplir la décarbonation du transport aérien. Ces derniers combinent leurs expertises respectives en vue de constituer le futur écosystème aéroportuaire nécessaire à l’accueil du futur avion à hydrogène.

La phase de teste sera menée à l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry, choisi comme aéroport pilote par les partenaires. À l’horizon 2030, les trois acteurs étudieront en fonction des résultats, la possibilité d’équiper le réseau aéroportuaire européen de Vinci Airports, avec les installations de production, stockage et fourniture d’hydrogène nécessaires aux usages au sol, ainsi qu’à bord des avions.

Trois étapes de déploiement

Ce projet sera mis en œuvre progressivement. À partir de 2023, une station de distribution d’hydrogène gazeux sera déployée à l’aéroport Lyon Saint-Exupéry. « Cette station permettra d’alimenter à la fois les véhicules terrestres (bus de piste, camions, engins de manutention...) de l’aéroport et ceux de ses partenaires, mais également les poids lourds qui circulent aux abords », font savoir les trois partenaires. Une étape indispensable « pour tester les installations et la dynamique de l’aéroport en tant que “hub hydrogène” de sa zone d’influence ».

Une deuxième étape de déploiement des infrastructures d’hydrogène liquide qui permettront le chargement d’hydrogène dans les réservoirs des futurs aéronefs, est prévue entre 2023 et 2030. La dernière phase du projet sera appliquée à compter de 2030 avec le déploiement de l’infrastructure hydrogène allant de la production à la distribution massive d’hydrogène liquide dans l’aéroport.

Par ailleurs, en juin dernier Vinci Airports a présenté son programme de reboisement réalisé en collaboration avec l’Office national des forêts (ONF) et le département du Rhône. Celui-ci est destiné à absorber les émissions résiduelles des aéroports de Lyon-Saint Exupéry et Lyon-Bron.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Contenu de marque
  Dis ENGIE, ça se recycle les éoliennes ?
Contenu de marque
  Allison Transmission expose sur le salon Pollutec
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Un vol Nice-Paris alimenté avec 30 % de biocarburant
Un vol Nice-Paris alimenté avec 30 % de biocarburant
Air France, TotalEnergies, la Métropole et l'Aéroport Nice Côte d'Azur ont réalisé vendredi 1er octobre, un vol avitaillé à hauteur de 30 % avec du carburant d'aviation durable. Au total, 3 tonnes d’émissions de CO2 ont été évitées.
Wind For Goods : le premier événement national dédié au transport maritime durable
Wind For Goods : le premier événement national dédié au transport maritime durable
L'événement Wind For Goods dédié aux technologies du transport maritime propulsé par le vent se tiendra le 21 septembre 2021 à la base sous-marine de Saint-Nazaire (Pays de la Loire). 
Allison Transmission expose sur le salon Pollutec
Allison Transmission expose sur le salon Pollutec
À l’occasion du salon Pollutec 2021, Stéphane Bonnand, responsable développement d'Allison Transmission, nous présente les avantages des transmissions Allison.
Egis se charge d'accélerer la mobilité propre à Manchester
Egis se charge d'accélerer la mobilité propre à Manchester
Egis, spécialiste de l’ingénierie de la construction et des services à la mobilité, se chargera de l’exploitation du programme britannique « Zone à faibles émissions », mené par l'organisme public Transport for Greater Manchester (TfGM).
Le gouvernement donne un coup d'élan pour la décarbonation du transport ferroviaire
Le gouvernement donne un coup d'élan pour la décarbonation du transport ferroviaire
Le train léger, le réseau ferroviaire digitalisé et le fret ferroviaire automatisé...trois thématiques d'investissement prioritaire identifiés dans l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) « Digitalisation et Décarbonation du Transport Ferroviaire ».
BeeToGreen encourage la transition des entreprises vers une mobilité douce
BeeToGreen encourage la transition des entreprises vers une mobilité douce
BeeToGreen se saisit du boom de l’usage du vélo pour accélérer son développement. La startup vise désormais 1 000 salariés convertis à la mobilité douce d’ici un an, soit environ 200 tonnes par an de CO2 évités.
Qovoltis déploie 82 « bornes high-tech » à Bordeaux et sa périphérie
Qovoltis déploie 82 « bornes high-tech » à Bordeaux et sa périphérie
La société Qovoltis, spécialisée dans la recharge intelligente pour véhicules électriques, met en service 82 « bornes high-tech » à Bordeaux et Mérignac (Nouvelle-Aquitaine).
Tous les articles MOBILITÉ
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.