CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Mobilité > Voies navigables de France investit 310 millions d’euros pour entretenir et développer le réseau fluvial
MOBILITÉ

Voies navigables de France investit 310 millions d’euros pour entretenir et développer le réseau fluvial

PUBLIÉ LE 12 MARS 2024
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Voies navigables de France investit 310 millions d’euros pour entretenir et développer le réseau fluvial
Canal du Midi, à Carcassonne / Crédits : Wikimedia Commons
Voies navigables de France (VNF) va consacrer en 2024 une enveloppe de près de 310 millions d’euros à la modernisation de ses ouvrages et des 6.700 kilomètres du réseau navigable.

Cet investissement conséquent de 31 millions d’euros en 2024 est rendu possible par l’engagement de l’Etat en faveur du réseau fluvial à travers le Contrat d’Objectifs et de Performance signé avec l’opérateur en 2020 et renouvelé en décembre 2023.

e contrat actualisé prévoit ainsi sur la période 2023-2032 une forte progression de la participation de l’Etat qui, avec les autres recettes d’investissements de l’établissement, lui permettra au total d’investir 4,3 milliards d’euros dans la durée du contrat sur le réseau qui lui est confié. En complément, une stabilisation des effectifs de VNF est également actée pour les trois prochaines années pour déployer son projet industriel.

​Pour pallier un manque de capacité d’investissement pendant plusieurs années, VNF mènent un important programme de régénération de son réseau et consacrera cette année quasiment la moitié de son budget d’investissement à la réalisation d’ouvrages de gestion de l’eau et de préservation du patrimoine écologique, avec par exemple des opérations de dragages ou d’étanchéité des ouvrages. De nombreuses opérations seront également menées au profit de la régénération et la sécurité du patrimoine (barrages, écluses, digues et biefs…)

En tout plus de 400 opérations sont prévues sur tout le réseau, parmi elles : la poursuite du partenariat public privé sur les barrages de l’Aisne et de la Meuse, la remise en état des écluses de Gambsheim, dans le Grand-Est, la restauration des berges du Canal du Midi ou encore le confortement de la digue de Croissy (Ile-de-France).
 
Concrétiser la modernisation du réseau
 
La politique de modernisation et de transformation de l’établissement s’accélère en 2024 avec la concrétisation de plusieurs sites de téléconduite et l’automatisation des ouvrages qui permettent une gestion du réseau plus moderne, un service plus réactif et performant sur des plages horaires plus larges et des conditions de travail plus sûres pour les personnels.
 
Les VNF portent près de 120 opérations de modernisation, avec notamment le déploiement de la téléconduite sur le bassin de Seine, à Notre Dame de la Garenne et Vives Eaux, ainsi que sur le site de Waziers (Nord-Pas-de-Calais) et sur le canal de la Marne au Rhin.
 
Des investissements pour une gestion hydraulique plus performante
 
Face aux divers enjeux climatiques et notamment la préservation de la ressource en eau, le VNF doit également contribuer au maintien des différents usages de l’eau de son réseau. En effet, le réseau navigable porte la navigation mais dessert dans le même temps de nombreux services et activités : l’agriculture, l’industrie, les services publics d’eaux et d’assainissement pour répondre aux besoins des populations, ou encore une grande pluralité d’activités de loisirs.…
 
VNF renforce son action en la matière en 2024 avec, par exemple, des travaux d’étanchéité des écluses du Canal de la Garonne, du Bief 40 du Canal de la Marne au Rhin, la création d’une vanne entre cornées à Gondrexange ou encore l’aménagement de la passe à poissons de Pontoise St Maurice.
 
VNF mène également d’importants chantiers sur ses barrages réservoirs. Ainsi, le chantier engagé à Bouzey, qui alimente le canal des Vosges à proximité d’Épinal pour un montant global de 5,7 millions d’euros, se terminera en 2024. 
 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Paris : après les JO 2024, une zone de trafic limité instaurée dans le centre
Paris : après les JO 2024, une zone de trafic limité instaurée dans le centre
Izivia accélère avec McDonald's
Izivia accélère avec McDonald's
Paris : une centaine de stations Velib’ prochainement agrandies
Paris : une centaine de stations Velib’ prochainement agrandies
Railcoop met la clé sous la porte
Railcoop met la clé sous la porte
Tous les articles Mobilité
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS