Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

POLITIQUES
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI

Grand débat national : quelle place pour la transition écologique ?

Partager :
Grand débat national : quelle place pour la transition écologique ?
Par E.G, le 15 janvier 2019
Découvrez notre newsletter gratuite Politiques
Ce mardi 15 janvier débute le grand débat national, organisé par le gouvernement en réponse aux mobilisations des gilets jaunes qui ont lieu depuis novembre dernier. Dans une lettre adressée aux Français, Emmanuel Macron a précisé les questions qui concerneront la transition écologique.

« Je me suis engagé sur des objectifs de préservation de la biodiversité et de lutte contre le réchauffement climatique et la pollution de l’air. Aujourd’hui personne ne conteste l’impérieuse nécessité d’agir vite. Plus nous tardons à nous remettre en cause, plus ces transformations seront douloureuses », a écrit le Président Emmanuel Macron dans une lettre adressée aux Français le 13 janvier dernier.

Alors que les rassemblements des gilets jaunes perdurent, avec comme point de départ l’annonce de l’augmentation de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques, le débat national ouvert par le gouvernement ce mardi 15 janvier, prévoit d’aborder quatre grandes thématiques. Parmi elles : la transition écologique. 

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Fiscalité écologique, échelles d’action et biodiversité

Tout d’abord, un volet sera consacré à la fiscalité écologique et le financement de la transition écologique : « Comment finance-t-on la transition écologique : par l’impôt, par les taxes et qui doit être concerné en priorité ? », ou encore « Comment rend-on les solutions concrètes accessibles à tous, par exemple pour remplacer sa vieille chaudière ou sa vieille voiture ? Quelles sont les solutions les plus simples et les plus supportables sur un plan financier ? ».

Par ailleurs, il s’agira de questionner les différentes échelles d’action : « Quelles sont les solutions pour se déplacer, se loger, se chauffer, se nourrir qui doivent être conçues plutôt au niveau local que national ? Quelles propositions concrètes feriez-vous pour accélérer notre transition environnementale ? ».

Enfin, le Président a évoqué la question de la biodiversité : « Comment devons-nous garantir scientifiquement les choix que nous devons faire à cet égard ? Comment faire partager ces choix à l’échelon européen et international pour que nos producteurs ne soient pas pénalisés par rapport à leurs concurrents étrangers ? ».

Deux animateurs et des « garants » de la neutralité

Ce débat national sera animé par les secrétaires d’Etat Sébastien Lecornu et Emmanuelle Wargon, nommés suite au refus de la présidente de la Commission nationale du débat public (CNDP), Chantal Jouanno, de mener cette mission à bien. Des « garants » seront également nommés en fin de semaine afin de garantir la neutralité du débat, a annoncé le Premier ministre Edouard Philippe. D’après le rapport de la CNDP sur sa mission d’accompagnement, des réunions locales seront organisées, ainsi que des ateliers locaux et des conférences régionales. Par ailleurs des « stands mobiles de proximité » seront proposés, ainsi qu’une plateforme numérique, afin de recueillir les contributions des citoyens.

« Une avancée pour la démocratie participative »

La Fondation pour la nature et pour l’homme (FNH) estime que ce débat constitue « une avancée pour la démocratie participative », et se réjouit notamment de la mise en place « d’assemblées composées à la fois de citoyens tirés au sort et de représentants des corps intermédiaires dans les 13 régions françaises ». Néanmoins la FNH trouve « incompréhensible que ces assemblées ne soient pas également mises en place dans les territoires d’outre mer ». Autres points positifs selon l’ONG : le système de garants, l’ajout des thèmes de la biodiversité et de l’alimentation, ou encore le recul du calendrier de la loi d’orientation des mobilités afin de prendre en compte les remontées de ce débat.

Cependant, la fondation exprime quelques regrets et souligne notamment « l’incohérence d’annoncer un débat sur la fiscalité en fermant d’emblée la porte à la un rétablissement de l’ISF ».

DR
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
[ PARTENARIAT ] Intégrer durablement les eaux de pluie dans l'aménagement du territoire
Voilà ce que DOUAISIS AGGLO met en œuvre depuis plus de 25 ans. Riche de cette expérience, le territoire tire aujourd’hui de multiples bénéfices de cette politique volontariste et efficace. Il est donc logique que Douai accueille, les 5 et 6 juin prochains, les Assises nationales de la gestion durable des eaux pluviales.
En partenariat avec
À lire également
[Dossier] Camif : mission renaissance
[Dossier] Camif : mission renaissance
Après avoir failli disparaître, la Camif est redevenue rentable, avec un chiffre d’affaires repassé au-dessus des 40 millions d’euros.
Le RAC publie un observatoire des votes des eurodéputés français en faveur du climat
Le RAC publie un observatoire des votes des eurodéputés français en faveur du climat
A un peu plus d'un mois des élections européennes, le Réseau action climat (RAC), en collaboration avec le Climate action network Europe, met en ligne un observatoire des eurodéputés français : leurs votes concernant les principales mesures climatiques ont été compilés afin d'observer s'ils ont soutenu les mesures ambitieuses pour la transition écologique ou s'ils se sont opposés aux projets les plus néfastes pour le climat.
La quatrième édition de la Fabrique Aviva sera dotée d'un million d'euros
L'assureur Aviva a annoncé que son concours la Fabrique Aviva, sera doté d'un million d'euros pour sa quatrième édition.
Bruno Léchevin remplace Pierre Larrouturou à la tête de « Agir pour le climat »
Bruno Léchevin remplace Pierre Larrouturou à la tête de « Agir pour le climat »
L’ancien président de l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), Bruno Léchevin, devient ce lundi 1er avril, délégué général de l’association « Agir pour le climat ».
Yannick Jadot : « On peut dès aujourd’hui réformer la PAC »
Yannick Jadot : « On peut dès aujourd’hui réformer la PAC »
En matière agricole, le programme d’Europe Ecologie – Les Verts est immédiatement applicable, assure sa tête de liste aux élections européennes.
L'Etat et le BRGM signent un nouveau contrat d'objectifs et de performance
Lundi 1er avril, le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) ainsi que les ministères de l'enseignement supérieur, de la transition écologique et de l'économie et des finances, ont signé le nouveau contrat d'objectifs et de performance Etat-BRGM pour la période 2018-2022.
Sondage : pour lutter contre les changements climatiques, les Français prônent une rupture avec la politique actuelle
Sondage : pour lutter contre les changements climatiques, les Français prônent une rupture avec la politique actuelle
D'après un sondage réalisé par l'institut BVA pour les associations Place to B, « On est prêt », « Il est encore temps » et « Le mouvement », 44% des Français souhaitent marquer une rupture totale avec la politique actuelle pour lutter contre les changements climatiques.
Tous les articles POLITIQUES
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Construmat
14 Mai 2019
Construmat
TAP 2019
15 Mai 2019
TAP 2019
Les Confs Amiante Bordeaux
16 Mai 2019
Les Confs Amiante Bordeaux
+ D'ÉVÉNEMENTS
Emploi
- Génie électrique (H/F)
- Contrôleur de Gestion H/F
- Architecte paysagiste
- Chargé d'affaires maintenance mécanique F/H
+ D’OFFRES
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.