Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

POLITIQUES
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS

[Tribune] Réduire notre empreinte environnementale grâce au coworking

Partager :
[Tribune] Réduire notre empreinte environnementale grâce au coworking
Par Christophe Burckart, directeur général de Regus France, le 11 mars 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Politiques
Cette semaine, le directeur général de Regus France, Christophe Burckart souligne le rôle du coworking dans le cadre des objectifs de l’accord de Paris et de la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Il estime qu’en "donnant l’opportunité aux professionnels de réduire les trajets domicile/travail, il sera possible d’économiser plusieurs millions de tonnes de CO² chaque année".

Alors que la question écologique est au cœur du Grand Débat, nous devons envisager des solutions audacieuses pour conjuguer environnement, économies et aménagement du territoire. Explications.

La crise écologique actuelle a révélé l’urgence de trouver de nouvelles alternatives pour améliorer notre empreinte environnementale sans que le coût soit subi et vécu comme une injustice par les particuliers, les entreprises et l’Etat. Face à l’engorgement des zones urbaines, le coworking s’impose comme une solution intéressante tant sur le plan de la réduction de nos émissions de CO² que sur le renouveau économique qu’il permet dans les zones périphériques.

Coworker pour être plus éco-responsable

De nombreux professionnels soulignent le coût financier que représentent les longs trajets domicile-travail. Un coût qui ne fait par ailleurs qu’être renforcé par la fluctuation constante des prix du pétrole. Des migrations pendulaires largement subies en raison notamment de l’engorgement des villes, centres névralgiques des activités commerciales.

Selon une étude parue en octobre 20181 et réalisée dans 16 pays2, ces problèmes pourraient être en partie résolus d’ici 2030. La croissance programmée du nombre de tiers-lieux aura pour conséquence directe une importante diminution du recours à la voiture et donc une réduction conséquente des émissions carbone (plus de six millions de tonnes en France selon les estimations les plus basses !). De plus, ces tiers-lieux permettront aux professionnels d’une grande majorité de secteurs de travailler à distance, et donc de réduire leur temps de trajet pour se rendre sur leur lieu de travail.

La plupart des professionnels pourront accéder à l’espace de coworking le plus proche de chez eux. Même s’ils ont déjà été multipliés par 10 en cinq ans - leur nombre est actuellement évalué à 1.800 en France - ces espaces sont amenés à se développer fortement, comme en témoigne les prévisions du rapport "Territoires, Travail, Numérique" dont les conclusions ont été rendues publiques le 19 septembre 2018. Ils seront donc plus accessibles et mieux répartis sur l’ensemble du territoire. Utiliser sa voiture pour les migrations pendulaires ne sera donc plus une nécessité.

Un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle

C’est l’un des autres bénéfices du coworking révélés par l’étude proposée par Regus. Les français devraient économiser au moins 88 millions d’heures d’ici 2030. La réduction du temps de trajet domicile-travail grâce à l’augmentation envisagée des tiers-lieux permettra de mieux équilibrer la balance entre vie professionnelle et personnelle. Les collaborateurs pourront utiliser ce gain de temps pour des tâches personnelles.

Dès lors, le travail flexible représente une opportunité nouvelle et une alternative prometteuse dans le cadre de la lutte contre le changement climatique. L’ONU considère que la limitation du réchauffement à 2 °C n’est possible que par une restriction des émissions de gaz à effet de serre de 12 à 14 millions de tonnes supplémentaires chaque année, d’ici 2030. En donnant l’opportunité aux professionnels de réduire les trajets domicile/travail, il sera possible d’économiser plusieurs millions de tonnes de CO² chaque année.

Choisir le travail flexible n’est pas uniquement un impératif professionnel ou personnel, c’est surtout un geste fort pour sauver notre planète.



1: « Regus Flexible Working Economic Study »
2:  Allemagne, Australie, Autriche, Canada, Chine, États-Unis, France, Hong Kong, Inde, Japon, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni, Singapour, Suisse
Christophe Burckart, directeur général de Regus France / DR
Retrouvez toute l'information "politiques" dans Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
Rechercher dans nos articles
  Environnement TV à la cime des arbres

Ne perdez pas une minute, Environnement TV est en ligne !
+ de vidéos Environnement TV
Les plus lus
Economie circulaire : quand les sédiments s’y collent
Economie circulaire : quand les sédiments s’y collent
Autrefois matière première, avant de basculer dans la catégorie déchet, les sédiments veulent retrouver leur statut de ressource. Ces dépôts de matières s’accumulant dans les ports et les voies navigables causent bien des difficultés aux gestionnaires maritimes et fluviaux. Alors que les coûts d’enfouissement augmentent de façon exponentielle, ces matières lourdes, difficiles à transporter, peuvent espérer une voie de sortie. Des initiatives émergent, notamment dans les domaines des éco-matériaux, de l’aménagement, de l’agriculture, et du génie civil.
« L’incendie de l’usine Lubrizol est emblématique des limites d’une gestion de crise exclusivement pilotée par l’État »
« L’incendie de l’usine Lubrizol est emblématique des limites d’une gestion de crise exclusivement pilotée par l’État »
Le 26 septembre dernier, un spectaculaire incendie s'est déclaré dans l'usine rouennaise du fabricant de produits chimiques Lubrizol. Très vite, la prise en charge de l'accident par les autorités publiques a été mise en cause. De nombreux habitants, associations et élus ont contesté l'intervention et le discours de l’État dans la gestion de la crise. Décryptage avec Olivier Borraz, directeur de recherche au CNRS et spécialiste des risques.
Trois questions à : Nicolas Soret, président de la commission déchets de l'AMF
Dépôts sauvages : Suez et Point.P déploient un dispositif de collecte des déchets de chantiers
Picogen : de l’énergie renouvelable pour la gestion des réseaux d’eau potable
À lire également
Climat : le « scénario du pire » gagne en gravité, selon les dernières modélisations françaises
Climat : le « scénario du pire » gagne en gravité, selon les dernières modélisations françaises
Le réchauffement se poursuivra au moins jusqu’en 2040, affirment les chercheurs de l’Institut Pierre-Simon Laplace et de Météo France. Une croissance rapide basée sur les énergies fossiles augmenterait la température moyenne à l’échelle du globe de 6 à 7°C à la fin du siècle par rapport à 1900, soit un degré de plus que ce qu’envisageaient les scientifiques français en 2012. Ces travaux alimenteront le 6ème rapport du GIEC, attendu en 2021.
Un appel à projets pour la structuration des filières agricoles et agroalimentaires
Un appel à projets pour la structuration des filières agricoles et agroalimentaires
Dans le cadre du grand plan d'investissement, le ministère de l'agriculture et FranceAgriMer lancent un appel à projets pour la structuration des filières agricoles et agroalimentaires.
« Les achats responsables doivent être pensés comme stratégiques et créateurs de valeur »
« Les achats responsables doivent être pensés comme stratégiques et créateurs de valeur »
L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) s’est engagée résolument dans l’accompagnement des collectivités locales et des entreprises sur la voie de l’économie circulaire. Dans le cadre de ce soutien, l’agence préconise notamment la mise en place d’« achats professionnels responsables ». Rencontre avec Antoine Bonsch, chargé de mission économie circulaire à l’Ademe Nouvelle-Aquitaine.
Climat au G7 : beaucoup de bruit pour rien ?
Climat au G7 : beaucoup de bruit pour rien ?
Les ONG et acteurs de la société civile sont globalement déçus des conclusions du sommet du G7 qui éludent la question du climat.
Finance verte : publication d’un rapport européen sur les critères de référence en matière de climat
Finance verte : publication d’un rapport européen sur les critères de référence en matière de climat
La Commission européenne publie le rapport final du groupe d’expert techniques sur la finance durable (TEG). Il recommande une série d’exigences techniques pour la méthodologie des critères de référence de l’UE en matière de climat.
La deuxième stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens est lancée
La deuxième stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens est lancée
Ce mardi 3 septembre, les ministres de la transition écologique, Elisabeth Borne, et la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, ont signé la deuxième stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens.
Ce que vous avez raté dans l’actualité de l’environnement cet été
Ce que vous avez raté dans l’actualité de l’environnement cet été
En ce jour de rentrée, il convient de se mettre à la page de ce qui s’est passé dans le secteur de l’environnement pendant que vous étiez sur les plages ! Petit tour d’horizon des principaux événements de juillet et août 2019.
Tous les articles POLITIQUES
En partenariat avec
Accès au kiosque
Événements
Batimat
4 Novembre 2019
Batimat
Le Salon des Professionnels de l’Amiante 2019
13 Novembre 2019
Le Salon des Professionnels de l’Amiante 2019
Solutrans
19 Novembre 2019
Solutrans
+ d'événements
Emploi
- Technicien de maintenance H/F
- Chef de Projet - Facturation et Recouvrement H/F
- Technicien / Technicienne en Hygiène, Sécurité, Environnement industriel -HSE-
- Contrôleur de Gestion Industrielle F/H
+ d’offres
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.