Accès abonnés Voir nos offres
Menu

POLITIQUES
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI

Le RAC publie un observatoire des votes des eurodéputés français en faveur du climat

Partager :
Le RAC publie un observatoire des votes des eurodéputés français en faveur du climat
Par Eva Gomez, le 16 avril 2019
Découvrez notre newsletter gratuite Politiques
A un peu plus d’un mois des élections européennes, le Réseau action climat (RAC), en collaboration avec le Climate action network Europe, met en ligne un observatoire des eurodéputés français : leurs votes concernant les principales mesures climatiques ont été compilés afin d’observer s’ils ont soutenu les mesures ambitieuses pour la transition écologique ou s’ils se sont opposés aux projets les plus néfastes pour le climat.

Ce mardi 16 avril, le Réseau action climat (RAC) publie un observatoire qui évalue les actions et les votes des eurodéputés français en faveur du climat. « L’objectif est d’apporter une transparence sur les actions et les décisions des élus, concernant les grandes législations pour le climat », explique Morgane Créach, directrice du RAC. Pour cela, cet observatoire « répertorie les votes des députés français au parlement mais également les actions des ministres au conseil de l’Union européenne », précise Neil Makaroff, responsable Europe du RAC.

Dix législations structurantes soumises au vote des eurodéputés entre 2014 et 2019 ont été prises pour cadre à la création de cet observatoire. Elles concernent des accords commerciaux (Ceta), la transition énergétique, les transports (limitation des émissions de CO2 des véhicules), l’agriculture et les forêts, ainsi que les objectifs et politiques climatiques. « Une note a été attribuée à chaque député et l’abstention a été prise en compte », détaille Agathe Bounfour, responsable transports du RAC. Sur le site mis en ligne ce mardi par le réseau d’associations environnementales, trois entrées sont disponibles : par député, par texte de loi et par groupe politique. « Il est possible de comparer la note d’un député avec celle de son groupe politique », précise Agathe Bounfour. Par ailleurs, une note est attribuée au gouvernement français pour ses positions au conseil des ministres européens.

Les partis de la gauche traditionnelle en tête

Verdict, trois catégories de groupes parlementaires peuvent être établies :
- Tout d’abord, les groupes qui sont en tête de peloton avec une majorité de votes effectuée en faveur du climat : le Parti socialiste (PS), Génération.s, et les radicaux de gauche ; Europe-écologie-les-verts (EELV) ; France Insoumise, Front de gauche et Parti communiste (PC).
- Les groupes qui ont porté une action assez hétérogène en faveur du climat : Modem, UDI et la République en marche.
- Les groupes « dont l’action menée sous cette mandature est venue freiner l’ambition de l’Europe pour lutter contre le dérèglement climatique », estime le RAC, à savoir : le Rassemblement national (RN), Debout la France, les Patriotes ; et les Républicains (LR) et Agir-la droite constructive.

« Nous avons identifié des marges de progression pour les différents groupes », souligne Agathe Bounfour. « Certains députés EELV étaient absents lors de votes clés, quant aux députés du Parti socialiste ou de la France Insoumise, ils ont accordé leur soutien aux nouveaux projets gaziers par exemple », détaille-t-elle. Par ailleurs, les eurodéputés du Modem, de l’UDI et de la République en marche « témoignent d’une certaine dichotomie dans l’action climatique », analyse Agathe Bounfour : « Ils ont souvent voté en faveur des accords commerciaux, et n’ont pas vote en faveur de la protection des forêts et des puits de carbone. » Enfin, la représentante du RAC attire l’attention sur certains points de vigilance : « le Rassemblement national a gagné des points en votant contre le Ceta, mais les raisons de ce vote étaient plus économiques qu’écologiques. »

Bilan mitigé pour le gouvernement

Quant au gouvernement, son bilan est mitigé : « Des positionnements ambitieux ont été tenus par ce dernier en faveur d’objectifs climatiques européens plus élevés ou d’un prix fort du CO2 pour l’industrie, mais pas sur les mesures visant à contraindre les constructeurs automobiles à réduire les émissions des véhicules », précise le RAC. Par ailleurs, l’action du gouvernement en faveur du développement des énergies renouvelables en Europe est également saluée, ce qui n’est pas le cas de son approbation du Ceta.

A noter qu’à l’occasion de la présentation de ce baromètre, le RAC avait invité six représentants des principales listes candidates aux élections européennes – Place publique, France insoumise, Génération.s, les Républicains, EELV et la République en marche – à débattre autour des enjeux climatiques.
 

Parmi les propositions récurrentes des candidats, on trouve notamment la création d’une banque du climat ou du moins une accélération des investissements, l’imposition d’une taxe carbone aux frontières, l’application du principe pollueur-payeur, favoriser l’innovation européenne, ou encore la réforme structurelle de la PAC pour favoriser l’agriculture durable et les circuits-courts.
Capture d'écran de l'observatoire du RAC / DR
Retrouvez toute l'information politiques dans Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
[ PARTENARIAT ] Intégrer durablement les eaux de pluie dans l'aménagement du territoire
Voilà ce que DOUAISIS AGGLO met en œuvre depuis plus de 25 ans. Riche de cette expérience, le territoire tire aujourd’hui de multiples bénéfices de cette politique volontariste et efficace. Il est donc logique que Douai accueille, les 5 et 6 juin prochains, les Assises nationales de la gestion durable des eaux pluviales.
Le grand format
Eau de Paris fête ses dix ans
Eau de Paris fête ses dix ans
En partenariat avec
À lire également
Une « COP humanitaire » à Cannes pour « soigner une humanité à +2°C »
Une « COP humanitaire » à Cannes pour « soigner une humanité à +2°C »
Les 15 et 16 avril prochains, la Croix-Rouge française organisera à Cannes une conférence mondiale intitulée « Santé et changements climatiques : soigner une humanité à +2°C ».
Climat : des températures record à la surface des terres et des océans en 2018
Climat : des températures record à la surface des terres et des océans en 2018
L’Organisation météorologique mondiale a publié, ce jeudi 28 mars, une note sur sa déclaration sur l’état du climat en 2018 : elle souligne une hausse record du niveau de la mer ainsi que des températures exceptionnellement élevées à la surface des terres et des océans.
Moby, le premier programme d’écomobilité scolaire bientôt lancé
Moby, le premier programme d’écomobilité scolaire bientôt lancé
À l’occasion de la semaine nationale de la marche et du vélo (du 13 au 17 mai 2019), le ministère de la transition écologique et solidaire, l’Agence de l’environnement et de maîtrise de l’énergie, et Eco CO2, signent une convention pour le lancement du programme Moby à l’école.
[Dossier] L’acte 2 de la RSE
[Dossier] L’acte 2 de la RSE
Mieux intégrée par les entreprises, la responsabilité sociétale et environnementale doit monter en puissance pour prendre en compte de nouveaux enjeux.
[Dossier] Camif : mission renaissance
[Dossier] Camif : mission renaissance
Après avoir failli disparaître, la Camif est redevenue rentable, avec un chiffre d’affaires repassé au-dessus des 40 millions d’euros.
Agriculture : la PAC en voie de démantèlement
Agriculture : la PAC en voie de démantèlement
Le récent rapport de l’IPBES, qui pointe l’agriculture intensive comme facteur majeur de régression de la biodiversité, atteindra-t-il les décideurs des politiques agricoles ? Il est permis d’en douter, au vu des propositions avancées par la Commission sortante sur la future PAC.
Pour les grandes entreprises, la France peut atteindre son objectif de neutralité carbone en 2050
Pour les grandes entreprises, la France peut atteindre son objectif de neutralité carbone en 2050
Ce lundi 20 mai, l'association française des Entreprises pour l'environnement (EpE) a présenté les résultats d'une étude sur la possibilité d'une France à zéro émission nette à l'horizon 2050.
Tous les articles POLITIQUES
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Rencontre des Métiers du SEDDRe
23 Mai 2019
Rencontre des Métiers du SEDDRe
Astee
4 Juin 2019
Astee
13èmes Etats Généraux de la méthanisation
4 Juin 2019
13èmes Etats Généraux de la méthanisation
+ D'ÉVÉNEMENTS
Emploi
- Technicien Traitement des Eaux - Meximieux (01) - CDI - H/F
- Opérateur Hydrocureur H/F
- Manoeuvre des espaces verts
- COMPTABLE F/H
+ D’OFFRES
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.