Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

POLITIQUES
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS

Des syndicats se mobilisent contre « l'extinction du ministère de l'écologie »

Partager :
Des syndicats se mobilisent contre « l'extinction du ministère de l'écologie »
Par Anthony Laurent, le 9 mai 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Politiques
Alors que ce 9 mai avait lieu une grève nationale des fonctionnaires contre le projet de loi du gouvernement destiné à « moderniser » la Fonction publique, des représentants des personnels du ministère de la Transition écologique et solidaire et du ministère de la Cohésion des Territoires appelaient à la mobilisation. L’objectif ? Alerter les pouvoirs publics sur la dégradation des conditions de travail dans les services ministériels et les établissements publics.

En ce jour de mobilisations nationales des fonctionnaires, les organisations syndicales du ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES) et du ministère de la Cohésion des Territoires (MCT) ont appelé leurs personnels à faire grève. Motif de cet appel à suspendre le travail ? Défendre le statut de la Fonction publique, les missions de service public ainsi que les droits des personnels et des instances élues (comités techniques, comités d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail, etc.).

Parmi les principales revendications des représentants de la CGT, de FO et de la FSU, la préservation de l’emploi et des conditions de travail dans les services ministériels et les établissements publics de l’État. « Depuis 2007, les effectifs du MTES et du MCT ont baissé de 40 %, ce qui représente 30.000 agents en moins », rappelle Laurent Janvier de Force Ouvrière (FO). « Le gouvernement prévoit de supprimer 1.313 postes cette année, après en avoir déjà supprimé 996 en 2017 et 1.345 en 2018 », ajoute-t-il. Et le représentant syndical de s’interroger : « Alors que le Premier ministre a déclaré vouloir renforcer les moyens et les capacités d’expertise concernant certaines de nos missions (prévention des risques, gestion des crises, ingénierie territoriale, transition écologique, etc.), pourquoi supprimer encore des emplois ? »

« Ce qui se passe dans les ministères est en contradiction totale avec les annonces gouvernementales »

En pleine fusion, l’Agence française pour la biodiversité (AFB) et l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) ne sont pas épargnés : 150 emplois seront supprimés dans les trois prochaines années. « Cette baisse des effectifs, cumulée à une diminution de 40 millions d’euros du budget de l’ONCFS et des moyens matériels de l’AFB – notamment pour des missions de contrôle et de surveillance –, ne peut qu’affaiblir le futur Office français de la biodiversité qui doit voir le jour le 1er janvier prochain », indique Francis Combrouze de la CGT.

Et la situation dans les autres organismes de l’État est à l’avenant. « Par exemple, d’ici 2022, ce sont 500 postes qui seront supprimés à Météo France, 500 au Cerema, 200 dans les six agences de l’eau nationales et 75 à l’Ademe. On est à la veille de l’extinction du ministère chargé de l’écologie », avance Laurent Janvier. Et le responsable syndical d’ajouter : « Ce qui se passe dans les ministères est en contradiction totale avec les annonces gouvernementales concernant la transition écologique et énergétique des territoires. » Dans ce contexte, « nos services deviennent exsangues », témoigne Francis Combrouze. Et les représentants de la CGT, de FO et de la FSU de rappeler la survenue récente de cas de suicides dans certains services et établissements et d’alerter sur les risques psychosociaux pesant de plus en plus sur les agents.
Retrouvez toute l'information "politiques" dans Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Environnement TV à la cime des arbres

Ne perdez pas une minute, Environnement TV est en ligne !
Toutes nos vidéos
À lire également
Climat au G7 : beaucoup de bruit pour rien ?
Climat au G7 : beaucoup de bruit pour rien ?
Les ONG et acteurs de la société civile sont globalement déçus des conclusions du sommet du G7 qui éludent la question du climat.
Bruno David est nommé président du Muséum national d’histoire naturelle
Bruno David est nommé président du Muséum national d’histoire naturelle
Bruno David a été nommé, par un décret paru au Journal officiel du 24 août, président du Muséum national d’histoire naturelle.
Changement imminent à la direction générale de l’Astee
Changement imminent à la direction générale de l’Astee
L’Association scientifique et technique pour l’eau et l’environnement (Astee) vient d’annoncer la nomination de Solène Le Fur au poste de directrice générale de l’Astee.
Sophie Mourlon nommée directrice de l’Énergie à la DGEC
Par décret du 24 juillet, Sophie Mourlon a été nommée directrice de l’Énergie à la direction générale de l’Énergie et du Climat du ministère de la Transition écologique et solidaire.
G7 : des ONG boycottent le sommet
G7 : des ONG boycottent le sommet
Ce jeudi 22 août, à deux jours de l'ouverture du sommet du G7 à Biarritz, le Réseau action climat (RAC) a annoncé boycotter le sommet et lance un appel aux pays membres afin qu'ils accélèrent leur action climatique.
« Les achats responsables doivent être pensés comme stratégiques et créateurs de valeur »
« Les achats responsables doivent être pensés comme stratégiques et créateurs de valeur »
L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) s’est engagée résolument dans l’accompagnement des collectivités locales et des entreprises sur la voie de l’économie circulaire. Dans le cadre de ce soutien, l’agence préconise notamment la mise en place d’« achats professionnels responsables ». Rencontre avec Antoine Bonsch, chargé de mission économie circulaire à l’Ademe Nouvelle-Aquitaine.
Bio : l'UFC-Que Choisir dénonce les marges appliquées par la grande distribution
Bio : l'UFC-Que Choisir dénonce les marges appliquées par la grande distribution
D'après une nouvelle publication de l'UFC-Que Choisir, la grande distribution applique en moyenne une marge de 75% plus élevée sur les produits bio que sur les produits conventionnels.
Tous les articles POLITIQUES
Appels d'offres
En partenariat avec
Accès au kiosque
Événements
Rencontres Internationales de la Mobilite Durable
20 Septembre 2019
Rencontres Internationales de la Mobilite Durable
JDL 2019
25 Septembre 2019
JDL 2019
Cycl'eau Vichy
25 Septembre 2019
Cycl'eau Vichy
+ d'événements
Emploi
- Agent qualifié d'exploitation (H/F) /LA ROCHE SUR YON (85)
- Opérateur de production/traitement H/F
- Responsable environnement-hygiène-sécurité en industrie
- Consultant PMO/PMBP- aéronautique (réf: GEN-P2-APN-ANV) F/H
+ d’offres
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.