Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
Pollutec 2021
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Des syndicats se mobilisent contre « l'extinction du ministère de l'écologie »

Des syndicats se mobilisent contre « l'extinction du ministère de l'écologie »
Par Anthony Laurent, le 9 mai 2019.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Alors que ce 9 mai avait lieu une grève nationale des fonctionnaires contre le projet de loi du gouvernement destiné à « moderniser » la Fonction publique, des représentants des personnels du ministère de la Transition écologique et solidaire et du ministère de la Cohésion des Territoires appelaient à la mobilisation. L’objectif ? Alerter les pouvoirs publics sur la dégradation des conditions de travail dans les services ministériels et les établissements publics.

En ce jour de mobilisations nationales des fonctionnaires, les organisations syndicales du ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES) et du ministère de la Cohésion des Territoires (MCT) ont appelé leurs personnels à faire grève. Motif de cet appel à suspendre le travail ? Défendre le statut de la Fonction publique, les missions de service public ainsi que les droits des personnels et des instances élues (comités techniques, comités d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail, etc.).

Parmi les principales revendications des représentants de la CGT, de FO et de la FSU, la préservation de l’emploi et des conditions de travail dans les services ministériels et les établissements publics de l’État. « Depuis 2007, les effectifs du MTES et du MCT ont baissé de 40 %, ce qui représente 30.000 agents en moins », rappelle Laurent Janvier de Force Ouvrière (FO). « Le gouvernement prévoit de supprimer 1.313 postes cette année, après en avoir déjà supprimé 996 en 2017 et 1.345 en 2018 », ajoute-t-il. Et le représentant syndical de s’interroger : « Alors que le Premier ministre a déclaré vouloir renforcer les moyens et les capacités d’expertise concernant certaines de nos missions (prévention des risques, gestion des crises, ingénierie territoriale, transition écologique, etc.), pourquoi supprimer encore des emplois ? »

« Ce qui se passe dans les ministères est en contradiction totale avec les annonces gouvernementales »

En pleine fusion, l’Agence française pour la biodiversité (AFB) et l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) ne sont pas épargnés : 150 emplois seront supprimés dans les trois prochaines années. « Cette baisse des effectifs, cumulée à une diminution de 40 millions d’euros du budget de l’ONCFS et des moyens matériels de l’AFB – notamment pour des missions de contrôle et de surveillance –, ne peut qu’affaiblir le futur Office français de la biodiversité qui doit voir le jour le 1er janvier prochain », indique Francis Combrouze de la CGT.

Et la situation dans les autres organismes de l’État est à l’avenant. « Par exemple, d’ici 2022, ce sont 500 postes qui seront supprimés à Météo France, 500 au Cerema, 200 dans les six agences de l’eau nationales et 75 à l’Ademe. On est à la veille de l’extinction du ministère chargé de l’écologie », avance Laurent Janvier. Et le responsable syndical d’ajouter : « Ce qui se passe dans les ministères est en contradiction totale avec les annonces gouvernementales concernant la transition écologique et énergétique des territoires. » Dans ce contexte, « nos services deviennent exsangues », témoigne Francis Combrouze. Et les représentants de la CGT, de FO et de la FSU de rappeler la survenue récente de cas de suicides dans certains services et établissements et d’alerter sur les risques psychosociaux pesant de plus en plus sur les agents.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Contenu de marque
  Dis ENGIE, ça se recycle les éoliennes ?
Contenu de marque
  Allison Transmission expose sur le salon Pollutec
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Suspension provisoire des diagnostics pour les logements construits avant 1975
Suspension provisoire des diagnostics pour les logements construits avant 1975
Trois mois après son entrée en vigueur, le nouveau diagnostic de performance énergétique (DPE) est suspendu pour les logements construits avant 1975. Une décision actée par le ministère de la Transition écologique à la suite des résultats anormaux détectés sur les étiquettes énergétiques de ces biens immobiliers.
[Enquête] Relance et climat : comment accélérer la cadence ? 
[Enquête] Relance et climat : comment accélérer la cadence ? 
La transition ne se fera pas en deux ans et la question du prolongement du plan de relance s’est posée dès son annonce. Depuis, Bruxelles a porté de 40 à 55 % l’objectif de baisse des rejets carbonés en 2030 par rapport à 1990. Financer la décarbonation paraît inconciliable avec le retour du déficit public à 3 % du PIB en 2025 que vise Paris.
Le plan de relance a dopé la transition écologique des entreprises et des collectivités, selon l'Ademe
Le plan de relance a dopé la transition écologique des entreprises et des collectivités, selon l'Ademe
L'Agence de la transition écologique (Ademe) vient de rendre public le premier bilan du volet environnemental du plan de relance. Une réussite, selon l'agence, qui revendique le soutien et l'accompagnement de plus de 2 000 projets pour un montant total de 282,5 millions d'euros d'aides.
[Tribune] Mettre le développement durable au cœur du processus décisionnel des entreprises
[Tribune] Mettre le développement durable au cœur du processus décisionnel des entreprises
Le passage à des pratiques durables ne se fait pas du jour au lendemain. Il s’agit d’une évolution qui nécessite un engagement au plus haut niveau de l’entreprise et tout au long de la chaîne d’approvisionnement. Olivier Pasquier, Country Manager à Board France, évoque les données nécessaires pour prendre les décisions durables en interne.
Les défenseurs du patrimoine montent le ton contre le déploiement des éoliennes industrielles
Les défenseurs du patrimoine montent le ton contre le déploiement des éoliennes industrielles
Plus de 75.000 personnes ont signé une pétition demandant un moratoire immédiat sur les éoliennes industrielles. Elles dénoncent notamment « l’immensité des valeurs patrimoniales détruites » par ces installations.
La Plateforme Glyphosate France conteste les allégations de Générations Futures
La Plateforme Glyphosate France conteste les allégations de Générations Futures
Générations Futures a enquêté sur le système d’évaluation du dossier de ré-approbation du glyphosate :  une majorité d’études scientifiques indépendantes aurait été retirée du dossier. La Plateforme Glyphosate France réagit en s’opposant « catégoriquement » à ces déclarations, affirmant de son côté que le dossier contient « l’ensemble de la littérature scientifique accessible, correspondant aux règles de sélection définies par l’Union européenne ».
Est Ensemble tient sa première Convention citoyenne locale pour le climat et la biodiversité
Est Ensemble tient sa première Convention citoyenne locale pour le climat et la biodiversité
C'est la première Convention citoyenne locale pour le climat et la biodiversité d'Île-de-France. L'établissement public territorial Est Ensemble, basé à Seine-Saint-Denis, a lancé une démarche démocratique locale pour répondre à l'urgence climatique et sociale.
Tous les articles POLITIQUES
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.