Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

POLITIQUES
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Climat : le « scénario du pire » gagne en gravité, selon les dernières modélisations françaises

Partager :
Climat : le « scénario du pire » gagne en gravité, selon les dernières modélisations françaises
Par Laurence Madoui, le 18 septembre 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Politiques
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le réchauffement se poursuivra au moins jusqu’en 2040, affirment les chercheurs de l’Institut Pierre-Simon Laplace et de Météo France. Une croissance rapide basée sur les énergies fossiles augmenterait la température moyenne à l’échelle du globe de 6 à 7°C à la fin du siècle par rapport à 1900, soit un degré de plus que ce qu’envisageaient les scientifiques français en 2012. Ces travaux alimenteront le 6ème rapport du GIEC, attendu en 2021.

« Il faudra s’adapter aux canicules », prévient Olivier Boucher, directeur adjoint de l’Institut Pierre-Simon Laplace (IPSL). En termes de durée comme de pic de température, les vagues de chaleur vont s’intensifier en Europe de l’Ouest « au moins dans les deux décennies qui viennent, quel que soit le scénario considéré », selon la synthèse des dernières modélisations de l’IPSL et du Centre national de recherche météorologique (CNRM, Météo France/CNRS), publiée le 17 septembre. « Les décisions prises aujourd’hui auront un impact à partir de 2040. Sans politique climatique, le réchauffement se poursuivra bien au-delà de 2100 », poursuit le responsable du centre de modélisation du climat de l’IPSL.

La Garonne à sec en 2070

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Dans le scénario le moins favorable, la température moyenne s’élèverait de 6 à 7°C d’ici 2100 par rapport à 1900 – à comparer au gain de 3 à 4 °C dû à la dernière déglaciation étalée sur 10.000 ans. Un été typique en Europe de l’Ouest dans les années 2050 ressemblerait à celui de 2003. « Les sécheresses seraient plus longues et étendues, la Garonne serait à sec plusieurs mois à partir de 2070, observe David Salas y Mélia, de Météo France. Les feux de forêt gagneraient des régions où ils sont rares aujourd’hui. Autour de la Méditerranée, les épisodes de pluie intense s’accentueraient mais, pour autant, les précipitations diminueraient globalement ».

En 2100, la banquise arctique disparaîtrait totalement en fin d’été et son épaisseur s’amenuiserait à quelques dizaines de centimètres (contre 1 à 2 mètres aujourd’hui) en fin d’hiver. « Dépourvue de glace l’hiver, la mer de Barents perdrait son caractère polaire », projette le chercheur climatologue. Même un scénario relativement volontariste1 verrait la banquise s’effacer l’été en 2060, selon l’IPSL.

2100 se joue en 2019

Un seul scénario permet de tenir l’objectif des 2°C en 2100, sans éviter un dépassement temporaire de ce seuil au cours du siècle. Cette trajectoire, fondée sur la sobriété énergétique, l’essor des renouvelables et la coopération internationale (transferts de solutions bas carbone), suppose l’adoption immédiate de mesures de réduction des émissions carbonées puis, à partir de 2100, la captation de CO2 (capture et stockage, croissance de la biomasse) à hauteur de 10 à 15 milliards de tonnes par an2. « La température moyenne de la planète à la fin du siècle dépend donc fortement des politiques climatiques qui seront mises en œuvre dès maintenant et tout au long du 21è siècle », souligne le dossier de presse.

Même passager, un détour au-dessus de la barre des 2°C amorcera un processus « qui ne permettra pas aux glaces et aux océans de revenir à la situation antérieure », avertit la climatologue Pascale Braconnot, directrice de recherche au CEA. « Dans cent ans, on se félicitera peut-être d’avoir contenu à 2°C le réchauffement. Mais la tendance lourde à la fonte de la calotte glaciaire se poursuivra sur des millénaires et les océans continueront à s’élever », renchérit David Salas y Mélia.


1 : neutralité carbone planétaire en 2080 suivie d’émissions négatives
2 : la fourchette basse correspondant aux émissions actuelles de la Chine


DR
Offre en ligne à partir de 8,90 €
Dans ce contexte particulier, le premier mois d'abonnement est offert.
Je m'abonne
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
S'identifier
S'inscrire
  [Vidéo] L'après-coronavirus sera-t-il écologique ?
Le gouvernement a annoncé plusieurs pistes de déconfinement en France, qui doit débuter le 11 mai. Les associations environnementales appellent à ne pas oublier le climat lors de la sortie de crise.
+ de vidéos Environnement TV
UN POINT SUR LA REPRISE AVEC...
Nicolas Cailloux, directeur Europe du groupe Forsee Power
Alors que débute la deuxième phase du déconfinement, les entreprises et acteurs de l'environnement organisent la reprise de leurs activités. Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation, des réflexions sur l’impact du confinement et leur vision de l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Nicolas Cailloux, directeur général Europe du groupe Forsee Power.
Toutes les interviews
Actu réglementaire
Arrêté du 29 mai 2020 portant nomination au cabinet du ministre auprès de la ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, chargé de la ville et du logement Lire
Arrêté du 29 mai 2020 portant nomination au conseil d'administration de l'Institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement Lire
Arrêté du 27 mai 2020 modifiant l'arrêté du 17 mars 1978 modifié relatif au classement des communes par zones géographiques Lire
Arrêté du 20 mai 2020 portant modification de l'arrêté du 23 novembre 1987 relatif à la sécurité des navires (division 227) Lire
Arrêté du 27 mai 2020 modifiant l'arrêté du 20 décembre 2005 portant institution d'une régie de recettes et d'une régie d'avances auprès de la direction de la sécurité de l'aviation civile Sud (budget annexe) Lire
Arrêté du 2 juin 2020 portant délégation de signature de marchés publics Lire
Arrêté du 2 juin 2020 relatif à la délivrance d'agréments pour la formation préalable à l'obtention de l'attestation spéciale passagers Lire
Décision du 2 juin 2020 portant délégation de signature (direction générale de l'aménagement, du logement et de la nature) Lire
Pour plus d'informations cliquez ici
À lire également
La Commission européenne propose un plan de relance doté de 750 milliards d'euros
La Commission européenne propose un plan de relance doté de 750 milliards d'euros
Ce mercredi 27 mai, la Commission européenne a présenté sa proposition de plan de relance. Un nouvel instrument permettra de mobiliser 750 milliards d'euros sous forme de prêts et de subventions.
L'Ademe propose 21 formations gratuites en ligne
L'Agence de la transition écologique (Ademe) continue ses formations malgré la crise sanitaire actuelle et le confinement qu'elle impose.
Yves Cochet : « La pandémie de Covid-19, c'est le début de la fin »
Yves Cochet : « La pandémie de Covid-19, c'est le début de la fin »
Ministre de l'Aménagement du territoire et de l'Environnement au début des années 2000 dans le gouvernement de Lionel Jospin, Yves Cochet est l'auteur de l'ouvrage, paru en 2019, « Devant l'effondrement ». Celui qui se définit volontiers aujourd'hui comme « collapsologue » nous livre son analyse de la crise actuelle et de ce que pourrait être le « monde d'après » le Covid-19.
[Vidéo] L'après-coronavirus sera-t-il écologique ?
[Vidéo] L'après-coronavirus sera-t-il écologique ?
Le gouvernement a annoncé plusieurs pistes de déconfinement en France, qui doit débuter le 11 mai. Les associations environnementales appellent à ne pas oublier le climat lors de la sortie de crise.
Covid-19 : le Haut Conseil pour le Climat préconise une transition juste pour une meilleure résilience
Covid-19 : le Haut Conseil pour le Climat préconise une transition juste pour une meilleure résilience
Ce mardi 21 avril, le Haut Conseil pour le Climat a rendu son rapport « Climat, santé : mieux prévenir, mieux guérir ». Celui-ci prône une accélération de la transition écologique afin de renforcer notre résilience.
Rapport : les banques et investisseurs français continuent à soutenir les énergies fossiles nord-américaines
Rapport : les banques et investisseurs français continuent à soutenir les énergies fossiles nord-américaines
Un rapport publié ce mercredi 13 mai par les Amis de la Terre France et Reclaim Finance, souligne que les banques et investisseurs français continuent à soutenir massivement le pétrole et le gaz de schiste nord-américains.
Robert Poujade, premier ministre chargé de l'Environnement, est mort
Robert Poujade, premier ministre chargé de l'Environnement, est mort
Le premier des ministres chargés de l'environnement en France, Robert Poujade, est décédé. Il été inhumé ce mardi 14 avril.
Tous les articles POLITIQUES
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Confs'Amiante Hors-série Ferroviaire
4 Juin 2020
Confs'Amiante Hors-série Ferroviaire
Amorce, le e-colloque Eau
11 Juin 2020
Amorce, le e-colloque Eau
Confs'Amiante Bâti
25 Juin 2020
Confs'Amiante Bâti
+ d'événements
Emploi
- Technicien Maintenance H/F
- Autre H/F
- Jardinier / Jardinière paysagiste
- CHEF DE QUART F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.