Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

POLITIQUES
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Tribune] Food For Good : un concours mondial pour faire émerger les initiatives en faveur de l’alimentation durable

Partager :
[Tribune] Food For Good : un concours mondial pour faire émerger les initiatives en faveur de l’alimentation durable
Par Éric Philippon, président de la Fondation Famae, le 18 novembre 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Politiques
Cette semaine, Éric Philippon, président de la Fondation Famae, présente la 3ème édition du « Famae Challenge » dont l’ambition est de faire face à l’urgence climatique en valorisant les solutions innovantes et alternatives dans le domaine de l’alimentation.

J’ai créé Famae il y a trois ans, pour tenter de répondre à une question que nous sommes de plus en plus nombreux à nous poser : dans le contexte d’urgence climatique, que pouvons-nous faire concrètement et à l’échelle individuelle pour tenter de préserver notre planète ? Après avoir passé vingt ans dans le private equity, j’ai donc décidé de créer une fondation dont l’objet est de soutenir l’innovation au service de l’environnement, j’y consacre aujourd’hui la majeure partie de mon temps et de mes moyens.

La vision de Famae réside dans la conviction que les innovations technologiques vont permettre d’accélérer la transition écologique si elles sont dotées de moyens financiers adaptés. Pour ce faire, Famae organise tous les ans un concours international d’innovation sur un enjeu environnemental spécifique, doté d’un soutien financier significatif (1 à 2 millions d’euros).

Après le succès des deux premières éditions du concours, consacrées à la réduction des déchets et à la préservation l’eau, avec près de 4.000 projets issus de 120 pays et 12 lauréats pour un total de 3 millions d’euros de prix, la fondation se concentre cette année sur l’alimentation. Le concours « Food For Good ! » a été lancé le 14 novembre 2019. Doté de 2 millions d’euros, il tend à soutenir des solutions qui transformeront notre système alimentaire de façon durable et écologique. Le concours Famae, dont l’attractivité internationale s’accroît, est pensé comme un tremplin pour les acteurs portant des projets à impact environnemental. En plus d’être financés, les lauréats bénéficient d’un accompagnement et d’un accès à un écosystème (investisseurs, entrepreneurs, experts, clients …) qui leur permettront de développer leur projet.

Du champ à la fourchette, Food For Good s’adresse à tous les acteurs de la chaine et du secteur alimentaire (producteurs, entrepreneurs, distributeurs, PMEs, étudiants, chercheurs, collectivités…), et couvre les secteurs de la production, de la transformation, de la logistique et de la consommation.

L’alimentation : un enjeu clé pour l’environnement

L’agriculture et l’alimentation sont des enjeux environnementaux majeurs, et des secteurs clés, dans lesquels agir pour limiter le dérèglement climatique et les problèmes de pollution. Les perspectives à l’horizon 2050, qui prévoient une planète accueillant 9 milliards d’individus ainsi qu’un étalement urbain croissant, posent la question de notre capacité à nourrir tous les individus en quantité et en qualité suffisante et cela de manière durable.

Aujourd’hui, notre système alimentaire, comme beaucoup d’autres aspects de notre vie (transport, énergie …), est néfaste pour l’environnement. Nous savons que l’alimentation compte pour un tiers des émissions de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement climatique, si on prend en compte l’impact carbone de toute la chaîne alimentaire mondiale, de la production jusqu’à la consommation, sans oublier le gaspillage. Le système actuel a aussi des effets pervers : la déforestation massive pour libérer des sols pour l’agriculture ; l’érosion des sols due à l’agriculture intensive ; la part massive de l’agriculture (70%) dans la consommation globale d’eau ; la pollution de l’air et de l’eau causée par les pesticides et les engrais chimiques, la surconsommation d’un côté (et son lot de maladies et de coûts pour les systèmes de santé) et la malnutrition de l’autre... Mais aussi des situations humaines dramatiques, en particulier dans le monde agricole. La transformation de notre système alimentaire est donc urgente et nécessaire pour préserver notre planète.

Faire de l’alimentation le thème du concours annuel de Famae, c’est une façon de contribuer à relever les défis d’un sujet qui se trouve au cœur du quotidien de chacun. Famae n’est pas seul dans cette aventure. Nous sommes entourés d’un éco-système de partenaires et d’experts qui grandit chaque année, avec par exemple la Fondation Daniel et Nina Carasso, le mouvement Slow food, la Fondation Rockefeller, la fondation Roquette ou encore Make Sense. Cet écosystème nous permet de nous inscrire dans une démarche collective, qui illustre que chacun peut jouer un rôle en fonction de ses moyens et de ses compétences. Or, l’implication de tous est une dimension indispensable pour agir face à l’urgence climatique.

Pour participer, n’attendez plus : www.famae.earth
 
Éric Philippon, président de la Fondation Famae
Retrouvez toute l'information "politiques" dans Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  L'éolien français prend le large

Dans ce nouveau numéro, l'équipe d'Environnement TV s'est rendue à Lorient pour rencontrer les acteurs de l'éolien en mer français.
+ de vidéos Environnement TV
À lire également
Le Grand Est signe son premier contrat de transition écologique
Le Grand Est signe son premier contrat de transition écologique
Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire a signé vendredi le contrat de transition écologique, Terres de Lorraine.
La Seine-Saint-Denis lance un budget participatif pour des projets écologiques
Ce jeudi 7 novembre, le département de Seine-Saint-Denis a lancé un budget participatif consacré aux enjeux écologiques.
Strasbourg : un appel à projets en faveur de la logistique urbaine fluviale
Strasbourg : un appel à projets en faveur de la logistique urbaine fluviale
Lancé à l'initiative de la ville de Strasbourg, de l’Eurométropole de Strasbourg et des Voies navigables de France, le projet a pour objectif d’utiliser les voies d'eaux et les quais  de la ville pour des projets de logistique durable.  
Derrière la Convention citoyenne, la déconstruction de la démocratie environnementale
Derrière la Convention citoyenne, la déconstruction de la démocratie environnementale
La Convention citoyenne pour le climat ne masque pas le démantèlement des mécanismes de démocratie environnementale : réduction du champ de l’évaluation environnementale, raréfaction des enquêtes publiques impliquant un commissaire-enquêteur – ce qui épargne la radiation de l’auteur d’un avis défavorable –, accès au juge restreint pour les associations, menaces sur la pérennité de la Commission nationale du débat public et des conseils de développement ... Pourtant, les propositions abondent pour consolider les outils de la participation et restaurer la confiance envers les porteurs de projet.
Tout savoir sur : l'extension de la reconnaissance du préjudice d'anxiété
Tout savoir sur : l'extension de la reconnaissance du préjudice d'anxiété
Le 11 septembre dernier, la Cour de Cassation, la plus haute juridiction française, a étendu la reconnaissance du préjudice d'anxiété – qui concernait auparavant certains salariés exposés à l'amiante – à toutes personnes exposés à des produits nocifs ou toxiques et pouvant ainsi développer une maladie grave, voire mortelle. Décryptage de cette décision de justice majeure par Alain Bobbio, secrétaire national de l'Association nationale de défense des victimes de l’amiante (Andeva).
L'Inra et l'Irstea deviendront l'Inrae en janvier 2020
L'Inra et l'Irstea deviendront l'Inrae en janvier 2020
Dès le 1er janvier prochain, la fusion entre l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) et l’Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture (Irstea) prendra effet. Les deux organismes deviendront l’Inrae.
Un nouveau directeur pour le salon Pollutec
Un nouveau directeur pour le salon Pollutec
Alexis de Gérard succède à Stéphanie Gay-Torrente à la tête du salon Pollutec.
Tous les articles POLITIQUES
En partenariat avec
Accès au kiosque
Événements
Energaia 2019
11 Décembre 2019
Energaia 2019
RDET 2020
7 Janvier 2020
RDET 2020
Colloque : Etat des lieux de la reconversion des sites pollués et perspectives
23 Janvier 2020
Colloque : Etat des lieux de la reconversion des sites pollués et perspectives
+ d'événements
Emploi
- TECHNICIEN(NE) DE MAINTENANCE GAZ (H/F) Châlons e
- Business Analyst Achats H/F
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- RESPONSABLE POLE INTERVENTION MAINTENANCE F/H
+ d’offres
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.