EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS
À la unePOLITIQUES

Vers une Nation verte

Par La rédaction. Publié le 27 octobre 2022.
Vers une Nation verte
Newsletters gratuites
Archiver cet article
La Première ministre a détaillé, le 21 octobre, la feuille de route et le calendrier imposés aux ministères pour permettre au pays de réduire de 55% les émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030. Une feuille de route ambitieuse car «cela veut dire que nous devrons faire en 8 ans ce que nous avons fait en 32 ans», a-t-elle annoncé.

Ce plan d’actions, loin de se résumer à l’enjeu climatique, devra couvrir d’autres défis environnementaux, tels que la restauration de la biodiversité, l’économie circulaire ou la réduction des pollutions qui impactent la santé. Décliné en 22 chantiers opérationnels, ce plan d’action piloté par Matignon, recouvre six thématiques – la mobilité, la production, l’alimentation, la préservation de la biodiversité… S’y ajoutent sept chantiers transversaux sur la question des financements, de la différenciation territoriale, de la transition des filières avec la gestion des emplois, des formations et des compétences, ainsi que sur les données environnementales, les services publics, les mesures d’accompagnement ou la sobriété des usages et des ressources.

Bâtir un consensus large
La Première ministre sera aidée par le secrétariat général à la planification écologique, dirigé par Antoine Pellion. Ces concertations pourront prendre la forme de groupes de travail pilotés par les ministres ou s’appuyer sur d’autres instances de dialogue pour bâtir un consensus large. Le gouvernement devrait également compter sur un Conseil national de la refondation climat et biodiversité, un organe supplémentaire de consultation, lancé le même jour, avec la présence de représentants de la société civile et des secteurs économiques. Dans le courant du mois de novembre, trois premiers ateliers logement, transports et biodiversité lanceront ce vaste chantier de planification.

Les territoires au cœur du dispositif
«Ce sont les territoires qui ont entre leurs mains la plupart des compétences décisives pour la transition écologique, comme la mobilité, la restauration de la biodiversité, la gestion de l’eau ou des déchets (…) et c’est en les associant que nous pourrons agir pleinement et partout, en ville comme dans les territoires ruraux, dans l’Hexagone comme dans les Outre-mer», a rappelé Élisabeth Borne dans son discours.

Révolution copernicienne
Au niveau des financements, le fonds vert finalement porté à deux milliards d’euros est amené à porter les projets. L’accompagnement de l’État est essentiel pour doter l’ensemble des acteurs «de moyens humains (compétences/formations), techniques (innovations, juridiques, etc.), règlementaires, incitatifs et financiers - notamment ceux qui ne pourraient pas être pris en charge par le privé et/ou qui ont un effet levier plus important», précise le gouvernement. Pour le secteur privé, cela passe aussi par une «révolution copernicienne de l’investissement», avance Élisabeth Borne.

EnR et nucléaire au Parlement
Un projet de loi sur les énergies renouvelables sera en outre débattu à la fin du mois d’octobre ou début novembre au Parlement. Et un autre déposé début novembre pour accélérer le développement du nucléaire. Une concertation nationale sur l’avenir du bouquet énergétique français a également été lancée ce 20 octobre, sous l’égide de la Commission nationale du débat public (CNDP).
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
EDF se dote d'un comité ad hoc
22 juillet 2022
EDF se dote d'un comité ad hoc L’État français veut remettre la main sur la totalité des actions d’EDF et OCEANEs qu’il ne détient pas. Cette procédure sera suivie par un expert indépendant qui sera proposé par le comité ad hoc.
Alkern investit dans le biosourcé
21 novembre 2022
Alkern investit dans le biosourcé Dans le cadre du 3e volet du programme d’investissements d’avenir (PIA3), «Projet Seine Eure», Alkern a été désigné lauréat de l’appel à projets «Innov’ Avenir Filières». La fabrication d’écomatériaux et la structuration d’une filière autour du miscanthus sont au cœur du dispositif.
A Montrouge, une oasis au cœur d’une cour de récréation
7 septembre 2022
A Montrouge, une oasis au cœur d’une cour de récréation Pour lutter contre les effets des îlots de chaleur urbains, la ville de Montrouge, en Île-de-France, a décidé de transformer une cour d’école maternelle en espace de fraîcheur et de convivialité pour les enfants.
Tous les articles POLITIQUES
[Vidéo] 3 questions à Stéphanie Gay, directrice du Salon des maires et des collectivités locales
Dernier numéro
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
+
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- TECHNICIEN.NE DE MAINTENANCE GAZ
- Responsable de Secteur H/F
- Ingénieur / Ingénieure environnement en industrie
- Préparateur Méthodes F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola