EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS
À la unePOLITIQUES

Néonicotinoïdes : les Etats européens ne peuvent pas déroger aux interdictions

Par Abdessamad Attigui. Publié le 20 janvier 2023.
Néonicotinoïdes : les Etats européens ne peuvent pas déroger aux interdictions
Crédit : Adobe Stock
NEWSLETTERS
Archiver cet article
Le verdict est tombé. Les dérogations accordées par certains États européens, parmi lesquels la Belgique et la France, pour les néonicotinoïdes contreviennent aux règles de l’Union européenne, a estimé la Cour de justice de l’Union européenne.
 
Alors que la France s’apprête à autoriser pour la troisième année consécutive l’ensemencement traité aux néonicotinoïdes pour la prochaine campagne betteravière, la Cour de justice européenne a jugé que « les États membres ne peuvent pas déroger aux interdictions expresses de mise sur le marché et d’utilisation de semences traitées à l’aide de produits phytopharmaceutiques contenant des néonicotinoïdes ». L’ONG Générations Futures crie victoire contre les dérogations pour les néonicotinoïdes. 

Saisie par des associations au sujet de six dérogations accordées par l’Etat belge, la Cour européenne de justice a rappelé, jeudi 19 janvier, que « s’agissant des semences traitées à l’aide de produits phytopharmaceutiques contenant des substances interdites expressément, elle considère que, par cette disposition, le législateur n’a pas entendu permettre aux États membres de déroger à une telle interdiction expresse ». Autrement dit, les Etats membres n’ont pas le droit de déroger aux interdictions de mise sur le marché de semences traitées aux néonicotinoïdes votées en 2018.  

Un projet à « retirer immédiatement »

Sur le sol français, le gouvernement a mis en consultation jusqu’au 24 janvier un projet d’arrêté portant sur l’emploi de néonicotinoïdes pour la troisième année consécutive. Dans ce cadre, le Conseil de surveillance des néonicotinoïdes doit se réunir ce vendredi 20 janvier pour évaluer ces autorisations temporaires et autoriser, ou non, l’utilisation de l’insecticide pour la campagne 2023. Décriée pour « être aux ordres du lobby betteravier sucrier », les deux associations Agir pour l’Environnement et le syndicat agricole Confédération paysanne ont décidé de quitter cette instance qui voterait « une 3e fois consécutive une dérogation permettant aux betteraviers d’utiliser massivement des semences enrobées aux néonicotinoïdes ». « Nos organisations, après avoir tenté de proposer des alternatives et d’empêcher la réautorisation de ces insecticides trois années consécutives, et ce, sur la base d’éléments scientifiques, ont finalement décidé de ne plus servir de caution, et ainsi, de démissionner », ont déclaré les associations.  

Par ailleurs, l’ONG Générations Futures s’appuie sur la présente décision de la Cour européenne de justice et appelle le gouvernement à « retirer immédiatement » sa proposition de nouvelle dérogation pour des semences de betteraves enrobée de néonicotinoïdes pour 2023.   
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
27 octobre 2022
Vers une Nation verte La Première ministre a détaillé, le 21 octobre, la feuille de route et le calendrier imposés aux ministères pour permettre au pays de réduire de 55% les émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030. Une feuille de route ambitieuse car «cela veut dire que nous devrons faire en 8 ans ce que nous avons fait en 32 ans», a-t-elle insisté.
Vers une Nation verte
30 août 2022
Calimero renforce l'examen de la performance de durabilité des industries biosourcées Tous les facteurs de pollution sont-ils pris en compte ? Pour une image plus large des émissions carbone, le projet européen Calimero améliore les méthodologies d'évaluation de la durabilité du cycle de vie de certains secteurs de la bioéconomie.
Calimero renforce l'examen de la performance de durabilité des industries biosourcées
31 août 2022
Glimpact double ses effectifs La plateforme digitale destinée à l’évaluation de l’impact environnemental des produits et des organisations lance un plan de recrutement de 17 nouveaux collaborateurs.
Glimpact double ses effectifs
Tous les articles POLITIQUES
VIDÉO
Quel avenir pour nos déchets nucléaires ?
Toutes les vidéos
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
+
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- Responsable de contrat déchets sur site client H/F
- Opérateur Gestion des Réseaux H/F
- Chargé / Chargée de mission développement durable et RSE
- Chef de projet qualité F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola