Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Emissions de gaz à effet de serre : une étude pointe du doigt les producteurs de viande et de produits laitiers

Emissions de gaz à effet de serre : une étude pointe du doigt les producteurs de viande et de produits laitiers
Par E.G, le 18 juillet 2018.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Ce mercredi 18 juillet, l’ONG Grain et l’Institute for Agricultural and Trade Policy (IATP) ont publié un rapport intitulé « Emissions impossibles », qui s’intéresse aux émissions de gaz à effet de serre (GES) des secteurs de la viande et des produits laitiers. D’après ce rapport, les grandes entreprises de ces secteurs manquent cruellement de transparence quant à leurs activités. Le secteur pourrait même représenter 80 % des émissions mondiales annuelles autorisées dans le cadre de l’Accord de Paris en 2050.

« Ensemble, les cinq plus grandes entreprises de production de viande et de produits laitiers dans le monde sont maintenant responsables de plus d’émissions annuelles de gaz à effet de serre qu’ExxonMobil, Shell ou BP », annonce d’emblée l’étude publiée ce mercredi 18 juillet par l’ONG Grain et l’IATP. Mais contrairement aux entreprises du secteur de l’énergie, l’industrie de la viande et des produits laitiers n’avait encore jamais eu droit à une analyse de leur contribution au changement climatique. Ainsi, les deux organismes ont examiné les actions déployées par les 35 plus grandes entreprises mondiales de production de bœuf, de porc, de volaille et de produits laitiers : « Nous avons constaté que les données publiquement accessibles sur les émissions étaient incomplètes, qu’il n’était pas possible d’établir des comparaisons entre les entreprises ou les années et que, dans la majorité des cas, ces données n’existent tout simplement pas », soulignent Grain et l’IATP.

Seule Danone affiche des objectifs de « zéro émissions nettes »

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Sur 35 entreprises étudiées, seules quatre « fournissent des estimations d’émissions complètes et crédibles ». A savoir, NH Foods (Japon), Nestlé (Suisse), FrieslandCampina (Pays-Bas) et Danone (France). Sachant que « la plupart des entreprises qui déclarent des émissions les ont considérablement sous-déclarées et n’ont pas pris en compte la plupart des émissions de leur chaîne d’approvisionnement dans leurs calculs », est-il souligné. A noter que la seule des 35 entreprises à s’être engagée sur objectif de « zéro émissions nettes » d’ici 2050, est Danone.

Réduction des émissions incompatible avec la hausse de la production

Par ailleurs, sur 14 entreprises qui ont annoncé des objectifs de réduction des émissions, seulement six affichent des objectifs de réduction des émissions de la chaîne d’approvisionnement, qui peuvent pourtant « représenter jusqu’à 90 % du total des émissions ». Et ces six entreprises encouragent, parallèlement aux objectifs de réduction d’émissions, la croissance de la production et des exportations. Ce qui entraînerait « ainsi une augmentation de leurs émissions globales indépendamment de leurs intentions de réduire les émissions par kilo de lait ou de viande produite ».

Le secteur pourrait représenter 80 % des émissions mondiales annuelles autorisées dans le cadre de l’Accord de Paris

L’étude alerte donc quant à l’atteinte des objectifs de l’Accord de Paris, qui implique une réduction de 38 milliards de tonnes d’émissions de GES au niveau mondial : « Si tous les autres secteurs s’engagent sur cette voie tandis que la croissance de l’industrie de la viande et des produits laitiers continue comme prévu, le secteur de l’élevage pourrait absorber jusqu’à 80 % du budget de GES autorisé en seulement 32 ans ».

Photo : Vincent Anciaux / Wikimedia Commons
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Renault s'engage à limiter les émissions de carbone dans ses usines en Espagne
Renault s'engage à limiter les émissions de carbone dans ses usines en Espagne
Le groupe Renault a annoncé la signature d’un accord de partenariat avec Iberdrola, le groupe espagnol leader des énergies renouvelables, pour atteindre la neutralité carbone dans ses usines en Espagne.
Vinci Airports annonce le premier puits carbone forestier autour de l'aéroport Lyon-Saint Exupéry
Vinci Airports annonce le premier puits carbone forestier autour de l'aéroport Lyon-Saint Exupéry
Vinci Airports a présenté son programme de reboisement réalisé en collaboration avec l’Office national des forêts (ONF) et le département du Rhône. Celui-ci est destiné à absorber les émissions résiduelles des aéroports de Lyon-Saint Exupéry et Lyon-Bron.
L’achèvement des travaux de dépollution de la friche industrielle de Petroplus
L’achèvement des travaux de dépollution de la friche industrielle de Petroplus
Valgo, l’entreprise française spécialiste dans la remédiation et la revitalisation de sites industriels, annonce la fin de l’étape de dépollution du site de l’ancienne raffinerie de Petroplus, en Seine-Maritime, et son passage à l’étape d’aménagement.
L'industrie chimique s'engage à réduire ses émissions de 26 % à l’horizon 2030
L'industrie chimique s'engage à réduire ses émissions de 26 % à l’horizon 2030
La ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, la ministre déléguée à l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, et le Comité Stratégique de Filière Chimie-Matériaux ont annoncé la publication de la feuille de route de décarbonation de la filière Chimie. Objectif : une réduction des émissions de 26 % d’ici 2030, par rapport à 2015.
Andra : mandat renouvelé d'Adolphe Colrat à la présidence du Conseil d’administration
Andra : mandat renouvelé d'Adolphe Colrat à la présidence du Conseil d’administration
Le Conseil d’administration de l'Andra a reconduit la présidence d'Adolphe Colrat pour un deuxième mandat.
29 ONG interpellent l’Anses sur des pesticides en vente libre
29 ONG interpellent l’Anses sur des pesticides en vente libre
Une coalition de 29 associations interroge l'Agence française de Sécurité Sanitaire (Anses) sur les autorisations de mise sur le marché accordées à 14 pesticides contenant des « substances toxiques ».
Grand Paris : la zone à faibles émissions s’étend aux véhicules Crit'Air 4
Grand Paris : la zone à faibles émissions s’étend aux véhicules Crit'Air 4
La deuxième étape de la zone à faibles émissions (ZFE) de la Métropole du Grand Paris est en vigueur depuis le 1er juin 2021. La restriction de circuler est étendue aux véhicules Crit’Air 4 au sein des communes situées à l’intérieur du périmètre de l’autoroute A86. Mais les professionnels touchés par la crise économique pourront bénéficier de dérogations de l’application.
Tous les articles POLLUTIONS
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.