Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

POLLUTIONS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI

Terres excavées : Bouygues Travaux Publics et le BRGM lancent le projet Immoterre

Partager :
Terres excavées : Bouygues Travaux Publics et le BRGM lancent le projet Immoterre
Par Anthony Laurent, le 28 novembre 2018
Découvrez notre newsletter gratuite Pollutions
Bouygues Travaux Publics et le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) annoncent leur partenariat concernant un « ambitieux » projet de R&D visant à « explorer des solutions innovantes » pour gérer les terres excavées. En ligne de mire : les travaux du Grand Paris Express.

Bouygues Travaux Publics et le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) ont profité du salon Pollutec pour annoncer officiellement le lancement de leur partenariat pour la « gestion durable » des terres excavées. Dénommé « Immoterre », leur projet commun a pour objectif « la gestion et l’optimisation des déblais issus de travaux d’infrastructures, notamment ceux du Grand Paris Express. »

Projet de R&D, réalisé dans le cadre de l’Institut Carnot – BRGM, qui encourage les travaux de recherche scientifique en partenariat public-privé, Immoterre s’oriente autour de deux axes : la caractérisation et la stabilisation des contaminants. Plus concrètement, il s’agit pour Bouygues Travaux Publics et le BRGM de proposer deux solutions. « Une première permettant l’analyse rapide des éléments traces dans les terres excavées pour orienter les déblais vers les filières adéquates. Une seconde permettant de stabiliser ces éléments traces afin d’en réduire la mobilité, et ainsi de diminuer les coûts d’évacuation de ces terres en favorisant les installations de stockage de déchets inertes », annoncent les deux partenaires.

43 millions de tonnes de déblais pour le Grand Paris Express

Pour Hubert Leprond, responsable de l’unité sites, sols et sédiments pollués au BRGM, « cette collaboration pluriannuelle vise à proposer un processus de traitement des terres naturellement riches en éléments traces qui permettra de les immobiliser. Pour les usagers, riverains et parties prenantes d’un projet, l’enjeu est considérable : il s’agit de réduire les nuisances en diminuant les transports et les contraintes de stockage définitif. » Pour Christophe Portenseigne, directeur technique de Bouygues Travaux Publics, « renforcer notre connaissance scientifique des contaminants présents naturellement à des concentrations élevées dans les sous-sols franciliens » constitue l’un des « objectifs majeurs » d’Immoterre.

Les travaux souterrains du Grand Paris Express vont engendrer, au total, près de 43 millions de tonnes de déblais, dont une proportion non négligeable de terres non inertes au regard des critères d’admission en installation de stockage de déchets, car présentant des concentrations naturelles élevées en éléments traces (sélénium et molybdène notamment).
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
S'abonner
S'abonner
S'abonner
S'abonner
Du camion vert chez Volvo Trucks
Voir toutes nos interviews POLLUTEC 2018
En partenariat avec
À lire également
Trois questions à : Audrey Keunebrock et Jaouad Zemmouri, fondatrice et président de Starklab
Trois questions à : Audrey Keunebrock et Jaouad Zemmouri, fondatrice et président de Starklab
Récompensée aux vitrines de l'innovation de l'édition 2018 de Pollutec et lauréate d'un appel à projets lancé par la RATP, la SNCF, Airparif et Ile-de-France Mobilités, la technologie développée par Terraotherm propose de dépolluer et recycler les fumées industrielles.
Depuis le 1er janvier, la vente de pesticides est interdite pour les particuliers
Depuis le 1er janvier, la vente de pesticides est interdite pour les particuliers
Depuis le 1er janvier dernier, l'achat, l'usage et le stockage de produits phytopharmaceutiques sont interdits pour les particuliers.
Glyphosate : la mise sur le marché Roundup Pro 360 est interdite
Glyphosate : la mise sur le marché Roundup Pro 360 est interdite
Mardi 15 janvier, le tribunal administratif de Lyon a décidé d’annuler l’autorisation de mise sur le marché du Roundup Pro 360.
Qualité de l'air intérieur : l’étiquetage n’est pas à prendre au pied de la lettre
Qualité de l'air intérieur : l’étiquetage n’est pas à prendre au pied de la lettre
Encore un dossier où les annonces du Grenelle relèvent de plus en plus du conditionnel : l’étiquetage environnemental des meubles repose au fond d’un tiroir, quand celui des produits de construction est confié aux fabricants eux-mêmes.
Tout savoir sur : l’achat d’anciens sites industriels
Tout savoir sur : l’achat d’anciens sites industriels
Deux arrêts du Conseil d’Etat et de la Cour de cassation parus en 2018 confirment que l'achat d'anciens sites industriels représente une opération risquée qu'il convient de sécuriser juridiquement.
[Tribune] L’air intérieur : une pollution invisible mais bien réelle
[Tribune] L’air intérieur : une pollution invisible mais bien réelle
Cette semaine, le fondateur de la société Vivrosec, Julien Fauché, revient sur la pollution de l'air intérieur, moins connue du grand public que la pollution de l'air extérieur, mais qui peut néanmoins avoir des impacts néfastes sur la santé.
Tous les articles POLLUTIONS
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
SIMA 2019
24 Février 2019
SIMA 2019
12 èmes rencontres Géosynthétique
11 Mars 2019
12 èmes rencontres Géosynthétique
Forum International Energy for Smart Mobility
14 Mars 2019
Forum International Energy for Smart Mobility
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.