Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Néonicotinoïdes : un projet de loi prolonge la possibilité de dérogations

Néonicotinoïdes : un projet de loi prolonge la possibilité de dérogations
Par E.G, le 28 août 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Ce vendredi 28 août, le ministère de la transition écologique a adressé aux membres du Conseil national de la transition écologique (CNTE), un avant-projet de loi prolongeant la possibilité de dérogations à l’interdiction de l’utilisation des pesticides néonicotinoïdes.

Quelques semaines après le tollé provoqué par l’annonce du gouvernement voulant accorder des dérogations pour l’utilisation d’insecticides néonicotinoïdes en enrobage de semences sur la culture de betteraves, la ministère de la transition écologique vient de présenter un avant-projet de loi au CNTE. Celui-ci, « relatif aux conditions de mise sur le marché de certains produits phytopharmaceutiques en cas de danger sanitaire », modifie le II de l’article L.253-8 du code rural et de la pêche maritime afin de reporter au 1er juillet 2023, la possibilité de déroger à l’interdiction d’utilisation des néonicotinoïdes. Actuellement, le texte rendait possibles ces dérogations jusqu’au 1er juillet 2020. Par ailleurs, ce projet de loi supprime l’obligation de bilan sanitaire établi par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail. Dans le texte actuel, « ce bilan porte sur les impacts sur l’environnement, notamment sur les pollinisateurs, sur la santé publique et sur l’activité agricole. Il est rendu public dans les conditions prévues au dernier alinéa de l’article L. 1313-3 du code de la santé publique ».

« D’autre part, les nouvelles dispositions rappellent que l’octroi de cette dérogation est subordonné au respect de la procédure prévue à l’article 53 du règlement (CE) n°1107/2009 du Parlement européen et du Conseil du 21 octobre 2009 », souligne l’avocat Arnaud Gossement. C’est-à-dire qu’en cas de dérogation, l’État membre concerné doit en informer les autres Etats membres et la Commission européenne, « en fournissant des informations détaillées sur la situations et les dispositions prises pour assurer la sécurité des consommateurs ». Le texte souligne que « la Commission peut solliciter l’avis de l’Autorité ou lui demander une assistance scientifique ou technique ». Si nécessaire l’État membre ne pourra pas prolonger ou répéter la durée de la mesure ou la retirer.
DR
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
[Tribune] L’immense défi de la taxe carbone aux frontières : relancer l’industrie européenne tout en participant à la transition environnementale
[Tribune] L’immense défi de la taxe carbone aux frontières : relancer l’industrie européenne tout en participant à la transition environnementale
Matthieu Toret, avocat spécialiste en fiscalité environnementale et énergétique, revient sur les modalités de mise en place d’un ‘’droit de douane vert’’ au sein de l’Union européenne. « Ce mécanisme d’ajustement carbone aux frontières devrait permettre de réduire l'écart de compétitivité », explique-t-il.
Une application pour suivre l’Accord de Paris
Une application pour suivre l’Accord de Paris
Copernicus annonce le lancement de l’application Global Temperature Trend Monitor sur le changement climatique. Elle permet de comparer la situation actuelle et l’objectif de 1,5 °C fixé par l’Accord de Paris.
Airbus expérimente un vol avec 100 % de carburant durable
Airbus expérimente un vol avec 100 % de carburant durable
Un premier vol avec 100 % de carburant durable d’aviation a eu lieu à Toulouse, dans le cadre d’une expérimentation menée par Airbus en partenariat avec différents acteurs du secteur aéronautique.
Lyon Vallée de la chimie représente 26 % des émissions totales de la Métropole de Lyon
Lyon Vallée de la chimie représente 26 % des émissions totales de la Métropole de Lyon
Les émissions de la plateforme industrielle Lyon Vallée de la chimie s’élèvent à 1.800 ktCO2 équivalent par an, soit 26 % des émissions totales de la Métropole.
Neuf communes prennent un arrêté contre les « déchets dangereux » issus des pesticides
Neuf communes prennent un arrêté contre les « déchets dangereux » issus des pesticides
Neuf villes franciliennes ont annoncé mardi 02 mars avoir pris un arrêté pour lutter contre les déchets "dangereux" que constituent les pesticides. Ce nouvel arrêté se fonde notamment sur la compétence des municipalités en matière de réglementation des déchets.
Un programme de recherche inédit sur l’usage des pesticides dans la culture du café
Un programme de recherche inédit sur l’usage des pesticides dans la culture du café
L’organisme français de recherche agronomique, Cirad, et une dizaine d’acteurs s’engagent à évaluer les conséquences de l’usage des pesticides dans la caféiculture conventionnelle au Brésil, Vietnam, Mexique et Nicaragua.
Antilles françaises : le glyphosate libèrerait le chlordécone stocké dans les champs pollués  
Antilles françaises : le glyphosate libèrerait le chlordécone stocké dans les champs pollués  
Selon une récente étude publiée dans la revue Environmental Science and Technology, l’utilisation du glyphosate dans les cultures favoriserait la libération du chlordécone que les sols retiennent.
Tous les articles POLLUTIONS
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.