Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Paprec Recyclage et LSDH s’associent pour recycler le PET opaque

Partager :
Paprec Recyclage et LSDH s’associent pour recycler le PET opaque
Par la rédaction, le 10 juillet 2017
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Recyclage & Récupération
L’usage du PET opaque est grandissant. Le recycleur Paprec et le conditionneur LSDH créent une coentreprise pour développer une filière de recyclage en boucle fermée de ce matériau encore considéré comme indésirable. Un défi technique, mais aussi commercial, auquel s’associe Carrefour.

« On aurait pu se détester. » C’est avec ces mots que Sébastien Petithuguenin, directeur général de Paprec Group, a commencé la présentation, le 6 juillet dernier, de l’association de son entreprise avec le groupe LSDH (Laiterie de Saint-Denis-de-l’Hôtel), à travers la fondation d’une coentreprise. Pour Emmanuel Vasseneix, président du groupe LSDH, il s’agit de « convaincre que le PET opaque » est une bonne solution.
C’est principalement dans la fabrication des bouteilles de lait que le polyéthylène téraphtalate (PET) opaque remplace progressivement le PEhd (polyéthylène haute densité). Cette résine, qui allège de 30 % le poids de la bouteille, présente bien des avantages pour les fabricants et conditionneurs de liquides alimentaires. Mais ce plastique perturbe les chaînes de recyclage et la filière est arrivée à la limite de ce qui est techniquement admissible pour continuer à mélanger PET opaque et PET coloré. Au-delà de 15 % de PET opaque incorporé, les fibres synthétiques produites deviennent cassantes.
C’est pourquoi le groupe Paprec et LSDH s’associent pour mettre sur pied une filière de recyclage. L’idée est celle de la boucle fermée (ou bottle-to-bottle), c’est-à-dire être capable de fabriquer de nouvelles bouteilles de lait avec le produit du recyclage qui conservera son grade alimentaire. La coentreprise (50-50) a pour objectif de promouvoir et développer ce cycle.

Techniquement, il va falloir d’abord mettre au point le process de surtri nécessaire à la séparation du PET opaque blanc, pour en faire une nouvelle sorte. Ensuite, sa régénération sera développée pour le transformer en une matière première apte au contact alimentaire. Enfin sera étudié le mélange de matières vierges et recyclées pour créer un nouvel emballage adapté aux demandes des consommateurs. Et c’est là qu’interviendra Carrefour une fois les contrôles sanitaires validés. Pour aider le consommateur à accepter une bouteille devenue gris clair, la quantité de recyclé s’affichera nettement sur l’emballage et Carrefour se chargera de la communication dans ses linéaires. Le premier objectif visé est de 50 % de recyclé.

Pour Paprec, cette évolution va se traduire par une adaptation de ses centres de tri afin d’éviter le passage par un centre de surtri, une étape intermédiaire qui renchérit les coûts. Pour l’instant, les bouteilles opaques seront surtriées à l’usine Trivalo Bretagne de Paprec, près de Rennes, d’où les balles rejoindront l’unité de France Plastiques Recyclage, à Limay, dans les Yvelines, gérée par Paprec. C’est là que sera validé le process, les premiers essais s’étant montrés concluants.
En attendant, les deux entreprises vont devoir consentir de gros investissements. Paprec a déjà transformé sa ligne de tri bretonne pour 22 millions d’euros et l’installation d’une ligne complémentaire de traitement du PET opaque dans un centre de tri s’élève à 4 millions. De son côté, LSDH prévoit d’investir un million dans la R&D, uniquement pour la phase de validation et de s’engager dans la voie de l’écoconception pour réduire voire supprimer la quantité d’opacifiants. « Le défi de l’écoconception est énorme. Demain, la norme sera de mettre sur le marché des emballages écoconçus. Car, dans cinq ans, le PET opaque sera toujours là », prédit Sébastien Petithuguenin. « On est à l’aube de ce qui va se passer dans le domaine de l’emballage », conclut Emmanuel Vasseneix.
Offre en ligne à partir de 8,90 €
Dans ce contexte particulier, le premier mois d'abonnement est offert.
Je m'abonne
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
S'identifier
S'inscrire
  [Vidéo] La faune regagne la ville
Cette troisième semaine de confinement a permis aux animaux de reprendre du terrain en ville. C'est le cas dans de nombreuses métropoles mondiales où la population est confinée. Mais les professionnels des services essentiels - gestion de l'eau et des déchets par exemple - continuent d'assurer leurs missions.
+ de vidéos Environnement TV
EN CONFINEMENT AVEC...
Brahim Ammar, président de Jeumont Electric
Pendant la crise sanitaire du Covid-19 et le confinement qu'elle impose, Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation. Journée type ? Quelle organisation au travail ? Comment entrevoir l'après crise ? Brahim Ammar, président de Jeumont Electric, nous explique son quotidien. 
Toutes les interviews
Pour plus d'informations cliquez ici
À lire également
Suez remporte deux nouveaux contrats au Maroc
Suez remporte deux nouveaux contrats au Maroc
Suez vient de remporter deux nouveaux contrats dans le secteur automobile au Maroc, pour un montant global de 17,6 millions d’euros. Le groupe accompagnera ainsi les constructeurs PSA et Renault dans le traitement de leurs déchets industriels.
Un appel à projets pour réduire et recycler les déchets du bâtiment
Un appel à projets pour réduire et recycler les déchets du bâtiment
Mercredi 5 février, le ministère de la transition écologique et l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), ont lancé un appel à projets pour la réduction, le recyclage et la valorisation des déchets du bâtiment.
Coronavirus : Le Syctom s’adapte pour poursuivre la collecte et le traitement des déchets ménagers
Coronavirus : Le Syctom s’adapte pour poursuivre la collecte et le traitement des déchets ménagers
Le Syctom, établissement public chargé de traiter et valoriser les déchets de 6 millions d’habitants de Paris et proche banlieue, vient de publier un point de situation sur la continuité de ce service public essentiel.
Grève contre la réforme des retraites : le Syctom a dû enfouir 65.000 tonnes de déchets
Grève contre la réforme des retraites : le Syctom a dû enfouir 65.000 tonnes de déchets
Alors que trois centres d’incinération et de valorisation énergétique des déchets situés en banlieue parisienne ont été arrêtés entre janvier et mi-février sous l’impulsion de la CGT Energie pour protester contre la réforme des retraites, le Syctom a été obligé d’enfouir 65.000 tonnes de déchets.
Des communes girondines banissent collectivement les plastiques à usage unique
Des communes girondines banissent collectivement les plastiques à usage unique
Cinquante-et-une communes du Smicval Libournais-Haute Garonne viennent de s’engager dans une démarche « zéro plastique à usage unique ». Une initiative originale autant que salutaire.
Coronavirus : Ecosystem suspend ses appels d'offres
Coronavirus : Ecosystem suspend ses appels d'offres
Face à la crise sanitaire et économique, l'organisme chargé de la collecte et du traitement des produits électriques et électroniques annonce le report d’un an pour les appels d’offres concernant ses marchés de logistique, de regroupement, de transport et de traitement des déchets d’équipements électriques et électroniques.
Déchets d'extraction et de construction : L'Uned met l'accent sur la valorisation en devenant Unev
Déchets d'extraction et de construction : L'Uned met l'accent sur la valorisation en devenant Unev
L'Union nationale des exploitants de déchets (Uned), branche de l'Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction (Unicem), change de nom pour devenir l'Union des entreprises de valorisation.
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Cycl'eau Bordeaux
7 Avril 2020
Cycl'eau Bordeaux
Confs'Amiante Bâti
5 Mai 2020
Confs'Amiante Bâti
HSE 2020
12 Mai 2020
HSE 2020
+ d'événements
Emploi
- Technicien Prélèvement Eau H/F H/F
- RRH H/F - Fonctions Support Siège, IT et Ingénierie de l'Eau
- Ouvrier / Ouvrière paysagiste
- Responsable d'Agence – Développement EnR F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.