Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION

Le transport fluvial sera favorisé pour évacuer les déblais des chantiers du Grand Paris Express

Partager :
Le transport fluvial sera favorisé pour évacuer les déblais des chantiers du Grand Paris Express
Par E.G, le 5 octobre 2018
Découvrez notre newsletter gratuite Recyclage & Récupération
Ce jeudi 4 octobre, le préfecture de la région Ile-de-france, la Société du Grand Paris, la mairie de Paris, Haropa-Ports de Paris et Voies navigables de France (VNF), ont signé une convention de partenariat pour favoriser l’utilisation de la voie d’eau pour l’évacuation des déblais et l’approvisionnement des chantiers du Grand Paris Express.

« Le chantier du Grand Paris Express va générer d’importantes quantités de déblais (45 millions de tonnes) et nécessiter des approvisionnements en matériaux de construction, voussoirs pour la réalisation des tunnels, rails et traverses », rappellent les signataires de cette convention de partenariat. Afin d’éviter la congestion routière et les émissions de gaz à effet de serre, les premières estimations évaluent à au moins 8 millions de tonnes, les volumes de déblais pouvant être évacués par la voie d’eau, « soit l’équivalent de 400.000 camions », est-il précisé.

« Le Grand Paris Express est un projet structurant. Et à ce titre, nous nous devons de contribuer à développer des solutions durables pour l’ensemble du territoire. Le transport fluvial répond parfaitement à notre volonté de réduire les nuisances et de limiter l’impact de nos chantiers », a déclaré Thierry Dallard, président du Directoire de la Société du Grand Paris, lors de la signature de la convention.

Une nouvelle plateforme de tri à Bonneuil-sur-Marne

A cette occasion, la nouvelle plateforme de tri du port de Bonneuil-sur-Marne (Val de Marne) a été inaugurée : elle accueillera une partie des déblais des chantiers du Grand Paris Express. « Le trafic fluvial attendu est de l’ordre de 500.000 tonnes sur quatre ans d’exploitation, soit la moitié du trafic annuel actuel du Port de Bonneuil », est-il indiqué.
Péniches sur la Seine au niveau de Villeneuve le Roi près de Paris - Crédit : Pline / Wikimedia Commons
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
S'abonner
S'abonner
S'abonner
S'abonner
Les interviews Pollutec 2018 :
Le BTP à l'heure de l'économie circulaire
Voir toutes nos interviews Pollutec 2018
En partenariat avec
À lire également
Déchets de déconstruction : Suez et Resolving créent une joint-venture
Déchets de déconstruction : Suez et Resolving créent une joint-venture
Ce mardi 27 novembre, sur le salon Pollutec, Suez et l'entreprise Resolving, ont créé une joint-venture : BatiRIM va proposer aux maîtres d'ouvrages et démolisseurs, de modéliser les bâtiments à déconstruire afin d'identifier les pièces à réemployer et recycler.
Déchets de cimenterie : Geocycle présente une solution de recyclage et de valorisation
Déchets de cimenterie : Geocycle présente une solution de recyclage et de valorisation
Geocycle, la marque de recyclage et de valorisation de déchets en cimenteries de LafargeHolcim, présente son activité d’économie circulaire « zéro déchet ultime » sur Pollutec.
Stora Enso et Sulapac présentent un prototype de paille biodégradable
Stora Enso et Sulapac présentent un prototype de paille biodégradable
L'entreprise d'emballages renouvelables Stora Enso vient d'annoncer le lancement, en accord avec la jeune pousse Sulapac, d'un prototype de paille biodégradable, présenté à l'occasion du salon Slush 2018, qui a lieu ce mardi 4 et mercredi 5 décembre à Helsinki (Finlande).
L’activité cimentière vise un recul de 80% des rejets de CO2 d’ici 2050
L’activité cimentière vise un recul de 80% des rejets de CO2 d’ici 2050
L’industrie actionnera deux leviers : la valorisation de déchets, en substitution aux énergies fossiles et aux matières premières, et les innovations de rupture, dont les « nouveaux ciments » à faible empreinte carbone et le stockage du CO2 dans les « nouveaux bétons ».
Les biodéchets deviennent compost en cinq jours
Les biodéchets deviennent compost en cinq jours
Lacaze Energies propose aux gros producteurs isolés de biodéchets, comme les hôpitaux, une gamme de composteurs capables de traiter les restes alimentaires en cinq jours.
Pizzorno en croissance de 3,1% au premier semestre 2018
Pizzorno en croissance de 3,1% au premier semestre 2018
Pizzorno Environnement affiche un chiffre d'affaires de 115,3 millions d'euros, en croissance de 3,1% au 30 juin 2018.
Tous les articles Recyclage & Récupération
Événements
Energaia 2018
11 Décembre 2018
Energaia 2018
Assises Transition Energétique
22 Janvier 2019
Assises Transition Energétique
Le Carrefour de l’Eau
30 Janvier 2019
Le Carrefour de l’Eau
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.